Pas de Borloo chez les Verts

Les universités d’été s’approchent , et ça m’avait échappé, les Verts voulaient inviter Jean-Louis Borloo,Ministre délégué à l’Ecologie de Nicolas Sarkozy, à la leur,comme l’a realté Libération. Une majorité s’était même dégagé en faveur de la présence du ministre lors d’un bureau de direction.Alain Lipietz, notamment, y était favorable officiellement pour montrer la supériorité des Verts en matiére de connaissances environnementales.

En outre les Verts, dont certains ont peut-être été déçus de ne pas avoir été contactés par Sarkozy, ont peut-être souhaité faire un geste envers le gouvernement, enfin c’est pas mois qui le dit c’est un cadre anonyme des Verts, qui a déclaré "«Il y a eu un intense lobbying des députés sexagénaires nationaux et européens. Ils sont fascinés par l’ouverture. Comme, contrairement aux socialistes, personne ne les a sollicités pour aller au gouvernement, ils voulaient faire venir le gouvernement chez nous".La chose est peut-être vraie, tout comme l’intention, pour certains, de ne pas se compromettre mais d’avoir l’air constructifs.Le lendemain, fidéle à un certaine tradition de bordel interne, le parti s’est trouvé finalement contre, la jeune responsable du parti, Cécile Duflot ayant faire valoir le risque de confusion idéologique que risquait de faire apparaitre la venue du ministre.Et a aussi déclaré «L’écologie ce n’est pas seulement limiter la vitesse sur autoroute, mais rompre avec le libéralisme. Ça ne peut pas se faire avec la droite».

La fissure aura révélé de fortes tensions internes (c’est pas nouveau) ainsi qu’iun questionnement de positionnement et certains appétits de pouvoir chez un certain nombre cadres prêts à bosser faire bosser leur parti avec la droite (bon jusque là localement certains d’entre eux se limitent à essayer des 4X4 dans des magazines, pardon à mes copains membres de ce parti, je vous taquine sur vos petits faiblesses !).

Il est sur en tout cas que l’idée se serait retournée contre les Verts et aurait  contribué à donner à Borloo un brevet d’honorabilité écolo dont il a besoin.Dommage que la confusion soit si grande.Vous me direz que le PS est pas en forme non plus de ce côté là…Mais bon le parti n’en est pas à inviter Hortefeux ou Rama Yade à manger une glace à La Rochelle.

1 commentaire a été rédigé, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. sarah

    Il me semble en effet que Borloo serait ressorti de l’université d’été des Verts avec un brevet d’honorabilité, et sa venue n’aurait fait qu’accentuer la confusion chez les Verts quant à la ligne à suivre: faut-il partir du principe que l’écologie n’a pas de couleur politique et qu’il faut prendre chaque avancée pour ce qu’elle est, et « prendre le meilleur des idées de chacun », ou dire clairement, comme Cécile Duflot, que l’écologie ne peut exister qu’avec la gauche et ses valeurs et qu’elle est incompatible avec les idées de « tout pour le profit » de la droite?
    La première option réduit les Verts à un lobby, une groupe de pression qui va sonner à toutes les portes pour tenter de prêcher la bonne parole et « vendre » ce qu’elle peut aux partis au pouvoir.
    La seconde, pour laquelle, tu imagines, j’ai une nette préférence, positionne les Verts comme partenaires du PS notamment, et des autres partis de gauche, capables de faire avancer leurs idées quand ils sont au pouvoir, et de dénoncer, si besoin, les dérives ou l’immobilisme de la droite quand celle ci est aux commandes.
    Et pour moi, ce partenarait ne peut avoir lieu qu’avec la gauche. Je ne dis pas que tous les gens de droite sont d’horribles néolibéraux-pollueurs-productivistes-exploiteurs-de-petits-enfants-asiatiques, mais il me semble que l’écologie développe des valeurs « de gauche »:
    l’écologie prone l’idée de collectif et de redistribution et solidarité (entre les peuples, les territoires, les générations, les catégories sociales etc), elle dit non à l’individualisme et l’égoisme, elle combat les inégalités (accès à l’eau potable, l’énergie, les soins, l’alimentation de qualité etc), et cherche à construire à long terme plutôt que viser le profit immédiat.

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers