Phillipe Meunier : troller pour cacher son inaction

Imaginez donc le cas où Christophe Borgel, secrétaire général du PS aux élections n’avait pas refusé aux adhérents du PS de Décines, St.-Priest et de la 13e circonscription du Rhône en général, de voter pour choisir leur candidat?

Eh bien nous aurions peut-être évité d’aider Philippe Meunier à se faire réélire ! Peut-être parce que le circonscription, tenue auparavant par Poperen puis par Martine David, n’est pas des plus faciles pour la gauche.Et ça ok, Borgel n’y est pour rien mais…

A la place de Meunier, en cas de victoire socialiste, on aurait très éventuellement Boudaoud ou plus certainement mon amie Émilie Renoux. Une jeune chef d’entreprise trentenaire et mères de famille, on n’en a que trop peu voire pas à l’assemblée. Cela aurait changé d’un homme qui a a toujours vécu uniquement de la politique, d’un député UMP si extrémiste qu’une partie de son organisation se désolidarise souvent de lui.

Cessons les si et le passé, on mettrait facilement le Grand Lyon en bouteille avec eux et revenons au présent.

Qu’à fait Meunier comme travaux? On trouvera certainement quelques commissions théodule à laquelle il a été nommé. On trouvera aussi des oppositions, au futur stade de l’OL, au vols de nuits des avions (eh oui!) des amalgames entre les homosexuels et des animaux, diverses injures, et ce depuis ses jeunes années oú il avait été exclu de son parti pour des propos à caractère racistes…

Mais de réalisations, depuis les années où il est nourri par le contribuable, point!

Monsieur Meunier est un troll professionnel en quelque sorte. D’autres à gauche et à droite ont beau être virulents, ils ont des réalisations à leur actif, eux. Même Balkany. Même Estrosi. Même, pour prendre un mec de gauche, Michel Charasse!

En fait Meunier est un député réaliste: il a compris que son niveau de travail et son talent, dans l’opposition ou dans la majorité, ne le mettait pas dans le camp des réformateurs et des faiseurs .

Alors il fait de temps en temps un scandale.Le plus souvent possible même.

Dernier exploit en date: faire pleurer Cécile Duflot en parlant d’un tweet, produit par Xavier Cantat, le compagnon de la ministre.

Qu’à fait Cantat ?

Ce sombre imbécile monsieur, était invité en tribune d’honneur pour le 14 Juillet, non en raison de talents quelconque mais parce qu’il est le compagnon de la Ministre Duflot. Il ne s’y est pas rendu, c’est son droit mais notre ami, par ailleurs adjoint EELV d’une commune de la région parisienne, a cru bon de s’épancher sur Twitter en dénigrant le 14 juillet et résumant la fête nationale à un bruit de bottes.

Un enfant gâté et abruti. Mais dont n’est pas comptable sa compagne. Qui je l’espère l’a envoyé bouler une fois revenu du défilé!

Comme beaucoup de gens de gauche comme de droite, j’ai trouvé la position de Cantat infantile. Mais d’ici à en faire une affaire d’Etat

Ce mardi, jour de questions à l’assemblée nationale, notre ami Meunier a donc décidé de buzzer sur le buzz. Il s’en pris à Duflot, l’assimilant au seul rôle de compagne de Xavier Cantat: Pari gagné. Il a réussi son coup on parle de lui. Et Cécile Duflot a été au bord des larmes. Pas sur que la politique y ai gagné quoi que ce soit. Ni la dignité humaine. Ni les droits de la femme.

Pendant que l’emploi reste une priorité des français, Meunier parle people. Pas sûr que les habitants de la 13e circonscription du Rhône et de France, durement touchés par le chômage, y trouvent leur compte. Et qu’ils soient ravis que leurs impôts servent à troller.

1 commentaire a été rédigé, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. TRONEL-BOCCARA Olivier

    100 % d’accord avec ce billet !

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers