samaritans-radar

Polémique sur l’application de prévention du suicide Samaritans

LOGO_RCF
Mon édito sur RCF de cette semaine, intitulé  ‘ Ce que nous révèle l’application Samaritans ’, est à écouter d’un clic sur le podcast ci-dessous. Ou à lire sous ce même podcast. Seul le prononcé compte.

Samaritans est une association caritative présente dans les iles britanniques. Elle a pour objet le soutien aux personnes dépressives ou stressées et la prévention du suicide. Récemment l’association a lancé une application twitter baptisée The Samaritans Radar.
Cette application offre la possibilité à ceux qui l’utilisent de détecter les tweets laissant à penser que certains de leurs contacts puissent être déprimés. A chaque fois qu’une personne que l’on suit sur le réseau social poste quelque chose du genre ‘j’en ai assez d’être seul’ ou ‘je  n’en peut plus de cette vie’ on reçoit un e-mail.

 

Charge à vous après de rassurer, écouter celui ou celle qui broie ainsi du noir et va peut-être faire des bêtises. Charge à vous d’être secourable comme le bon Samaritain de la Bible sur lequel repose le nom de l’association qui a lancé l’application.

Sur Twitter, un réseau social des plus intéressants, parfois capable de choses intéressantes mais qui peut être assez violent dans le bashing, un peu de compassion envers autrui n’est jamais de trop.

Et de façon plus générale, tout ce qui peut contribuer à faire baisser l’indifférence et la détresse dans nos sociétés peut sembler bon à prendre. Même si dans les champs gris de la dépression, il y a aussi sur le réseau à l’oiseau bleu beaucoup de spécialistes de l’auto-apitoiement qui risquent de saturer nos boites mails.

Mais l’application, pourtant pleine de bonnes intentions, a entraîné une polémique et une pétition demandant à twitter de la rendre inutilisable:

Certains mettent curieusement en avant le respect de la vie privée, alors que l’application ne fonctionne que sur les tweets envoyés publiquement par les utilisateurs; et donc visibles par tout un chacun sur internet.Sans compter qu’il est possible de refuser d’être pisté ainsi. Il est triste que certains, qui ne prêtent pas toujours attention à d’autres initiatives bien plus intrusives et bien moins sympathiques sur la toile, en viennent alors à combattre si belle idée.

D’autres ont un argument à mon sens bien plus pertinent: si on peut tout à fait consoler quelqu’un de son chagrin détecté ainsi par l’application, d’autres pourraient, bien à l’abri derrière un clavier, en profiter pour harceler et enfoncer les personnes tristes ou frapper leurs adversaires à terre. Ces opposants là à The Samaritans ont raison, cette possibilité là existe bel et bien. Mais cela en dit long sur l’usage que font certains de la toile.

Je vous remercie

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers