Pour l’instant l’UMP présente pas moins de 4 candidats aux présidentielles

Ump Ok il y a une primaire d’Europe Ecologie-Les Verts et oui il y a plusieurs candidats à la candidature. Mais à la fin tout le monde ou presque se rassemblera derrière le ou la candidate pour l’élection. Il n’y en aura qu’un ou qu’une pour Europe Ecologie-Les Verts.

Ok il y aura, malgré les pitoyables tentatives de l’UMP qui n’a que cela à faire entre deux scandales, une primaire des socialistes et oui il y a plusieurs candidats à la candidature. Mais à la fin tout le monde ou presque se rassemblera derrière le ou la candidate pour l’élection. Il n’y en aura qu’un ou qu’une pour les socialistes.

Prenez l’UMP, en étant de bonne foi enlevons Nicolas Dupont-Aignan, qui avec sa scission et ses amis, est loin de ce parti depuis un bout de temps et pourrait être un parallèle avec Mélenchon. Voici un parti qui n’organisera pas la liberté de choix pour ses adhérents. Sarkozy pourrait perdre devant ses adhérents qui sait ? Mais cela n’empêche , malgré ce refus de la démocratie interne,  pas ce parti de présenter plusieurs candidats à la candidature, qui veulent être sur la ligne de départ de l’élection, au prix certes de s’éloigner de l’organisation sarkozyste comme l’a fait Borloo avec son parti radical, jusqu’à il y a quelques semaines composante de l’UMP.

Christine Boutin, Dominique de Villepin, Jean-Louis Borloo, Nicolas Sarkozy. Qui ne voteront peut-être même pas les uns pour les autres au second tour si ils sont toujours en piste l’année prochaine.

Autant de candidats issus de diverses sensibilités et associations du même parti et qui seront sur la ligne de départ. Autant de prétendants dont les troupes siègent très souvent ensemble dans les collectivités locales et à l’assemblée nationale. Une joyeuse pagaille, une fuite éperdue.

4 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. Maxime Scherrer

    Déjà, Dominique de Villepin a quitté l’UMP en février dernier. Ensuite, dans la mesure où son objectif est de proposer une alternative à la politique menée actuellement, on ne peut pas le mettre dans la même case que Boutin et encore moins de Sarkozy.

  2. Borloo est le seul qui adopte un positionnement compatible avec un ralliement au second tour et plus probablement dès le premier tour après négociation pour les législatives et quelques concessions poudre aux yeux …
    S’ils arrivent à récolter les 500 signatures et qu’ils aient des moyens financiers suffisants, Boutin, Villepin et NDA feront 5 à 7% tous ensemble et fixent des électeurs qui pourraient voter à gauche (Villepin) ou à l’extrême droite pour les 2 autres …

  3. cognacier

    Rebelle le privatiseur d’autoroutes et le créateur du CPE ?
    Vous rigolez ?
    Surtout quand cela ne fait en effet que 4 mois que Villepin prend ses distances avec Sarkozy…ce qui n’empêche pas ses amis de siéger avec l’UMP.

  4. Maxime Scherrer

    Je rejoins Briavel sur l’idée que Borloo va négocier quelques sièges aux législatives. Il a bien compris que 2012 ne serait pas son année et il a donc tout intérêt à tenter de peser au Parlement…

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers