Pour Marielle de Sarnez, les fumeurs de cannabis sont des gens qui doivent être soignés

Marielle-de-sarnez Cela faisait quelques temps que l'on avait pas entendu la voix de Marielle de Sarnez (de son nom complet Marielle Lebel de Sarnez), la dispensable vice-présidente du MODEM.

Son intervention ce matin à la matinale de Canal Plus n'aura pas fait regretter ce manque,un peu trop pauvre en contenu et un peu trop riche en langue de bois. Seul moment qui m'aura fait réagir, celui où Marielle de Sarnez s'est prononcée sur le cannabis.

Pour la numéro deux du Mouvement Démocrate, les fumeurs de cannabis sont tout simplement des malades qu'il faut soigner… Oui.

Une vision quelque peu réactionnaire qu'on ne trouve plus guère que dans les franges les plus radicales de la droite et du front national. Une dépense des plus inutiles pour la sécurité sociale, surtout si on la rapporte au nombre de consommateurs, y compris occasionnels en France. Une totale méconnaissance de la question cannabique….Décidément non, la Vice-Présidente du MODEM ne m'avait pas manqué.

6 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. N’importe quoi : elle a raison. La fumette régulière est une addiction !

  2. romain blachier

    Cher ami du MODEM,la fumette , sauf chez les plus accros, n’amène pas forcément d’addiction et de plus ton amie de parti a parlé des fumeurs en général. elle ne connait rien au problème, comme souvent ou elle est ultra-réac.

  3. Drôle d’argutie sur la distinction entre assuétude et la consommation régulière de stupéfiants.
    Personnellement, je ne vois pas la solution de continuité entre lutter contre les addictions et l’humanisme proclamée de la dame. Pour une fois que De Sarnez ne ressort pas un salmigondis gaucho-verdâtre.
    Enfin, pour quelqu’un qui se dit de « centre-gauche », vous usez des mêmes stratagèmes que l’extrême-gauche : prétentions rationalistes et renvoi systématique des avis contraires à l’extrême-droite… De Sarnez ultra-réac, fallait oser.

  4. romain blachier

    Vous voilà bien agressif. Encore une fois penser que le cannabis amène forcément la dépendance est bien mal connaitre le dossier. Comment qualifiez vous alors la position de de Sarnez d’envoyer les fumeurs à l’hosto si ce n’est pas réac ?

  5. Agressif, non, vif, à la limite.
    Qualifier de réactionnaire (voire « d’ultra-réac ») un message qui consiste seulement à s’écarter de la doxa de gauche, c’est un travers, selon moi typique de l’extrême-gauche.
    Il n’est pas absurde d’estimer qu’une consommation régulière de cannabis constitue une assuétude et donc que ce n’est pas un comportement qui soit recommandable. N’avez-vous jamais vu des adolescents (quoique, s’ils étaient majeurs, cela ne changerait pas fondamentalement la donne) arriver le matin dans leur lycée les yeux explosés, complètement incapables de se concentrer ou de tenir un raisonnement cohérent ? Difficile d’y voir un épanouissement personnel.
    Il me semble donc qu’on peut être humaniste et ne pas considérer comme souhaitable la consommation régulière de stupéfiants. Mais, peut-être, suis-je un affreux réac qui s’ignore 😉

  6. romain blachier

    Ultra-réac? Ce sont vos mots pas les miens. Ce n’est pas une question de doxa ( la droite aurait pour vous des opinions la gauche une doxa ?) c’est une question de réalité. Sinon non je ne considéré pas que penser que tous les fumeurs de cannabis sont des ados titubants soit réac, je pense que c’est juste méconnaitre et caricaturer.

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers