Comment je suis devenu de gauche

Rencontrant hier une nouvelle adhérente venant de quitter le MODEM pour entrer au PS du 7e, j’ai eu droit à cette question, simple et de bon sens:" Et toi, pourquoi t’es de gauche ?".Ben oui pourquoi? J’ai répondu et puis les chiffres pourris de l’économie, le harcélement des chômeurs  etc… des nouvelles de se matin m’ont fait dire:
Et si je faisais un petit billet pour dire comment est né ce sinistrisme politique qui m’habite, cet engagement sans modération dans la gauche modérée ?

Avant d’attaquer le vif du sujet, petite coupure publicitaire puisque Qyrool et ses potes de Lyon69.net ont lancé un nouveau service: Une nouvelle page de leur blog qui permet de suivre les derniers articles publiés dans la
blogosphère lyonnaise.Il m’ont gentiment mis d’office dans leurs sources et m’ont demandé de faire un peu de pub, selon leurs mots "en tant que blog influent".
Il est possible d’y ajouter son petit carnet virtuel comme émetteur d’infos.Par ailleurs ils ont aussi créé un petit widget que l’on peut installer sur son blog (sur ma colonne de droite) et qui vous signale les dernières parutions bloggesques locales.

Revenons au sujet.

Je n’ai pas reçu la gauche en héritage, ayant des parents plutôt de droite, des grands-parents paternels figurant au nombre des rares électeurs très conservateurs du 1er arrondissement de Lyon, côté maternel une grand-mére militante RPR mariée à un homme un chouilla plus à tribord.Je ne me suis pas non plus construit en réaction, le gap n’est tout de même pas le même que celui de ce militant du groupe troskyste Socialisme International que je croisait à la fac, fils d’un élu FN…Fils de catholiques on me pose la question également concernant  mon passage à l’athéisme suivi de la venue au protestantisme il y a 10 ans de celà.Non, ni continuité, ni opposition, juste un parcours de vie.

Non en fait faut que je vous raconte un peu la chose.

Commençons en 1988.J’ai 11 ans et la France s’apprête à départager Chirac et Mitterrand.Une campagne légendaire, un débat de deuxième tour resté dans les annales pour certaines passes d’armes.Influence
familiale d’une grand-mère qui m’emmène à la fête de la nation, sorte
de fête de l’Huma bleue où viennent se croiser militants et ministres
RPR? Ecole où je suis entre les Chartreux et un collége de Coulommiers
où ont été nommés mes parents après notre séjour mahorais? Je suis,
dans la confusion de ce jeune âge, passionné sans trop rien comprendre
par la campagne, soutien Chirac puis quelques mois plus tard Georges
Bush père contre Dukakis lors d’une des plus grosses branlées qu’aie
pris le parti démocrate américain…Je suis un enfant bleu foncé qui
découvre la politique au moment de ses premiers émois d’homme.

Un peu plus tard, Cameroun.Découverte d’un pays fantastique mais
aussi des fortes inégalités que recél l’Afrique.Manifs pour la
démocratisation qui parfois dégénèrent contre les étrangers, cloitrés
pendant les périodes de villes mortes.Découverte du rap, bien plus
politisé qu’aujourd’hui et de la culture black us autour à l’image de
Luther King et de Malcolm X dont je dévore la bio en anglais, qui ne se
verra traduite que dans l’élan du film de Spike Lee.Premiers pas
difficiles avec les filles (je me rattraperais plus tard).DIscussions
sur l’avenir du Cameroun.Textes de notre groupe de rap engagés.Je suis
un collégien un peu perdu.

Plus tard encore, pas très sage au Cameroun donc internat au Chambon-sur-Lignon dans un célèbre lycée international:Ennui
profond, neige froid, rap toujours.Lecture de Libé agréable à
consulter.Journal de gauchiste me dit un élève de terminal qui lit Le
FIg Mag et qui s’apprête à voter non à Maastricht.Je ne peux  pas voter
mais  je voudrais  dire 20000 fois oui,Joie quand c’est le positif qui
passe.L’OM met un à zéro au Milan Ac.Premiers cours d’éco:Keynes,Marx,
Smith…Discussion sur le mouvement sur la loi Jospin en compagnie d’un
pote du Cameroun qui deviendra pilote d’avion et d’une forte accorte
métis aux yeux de feu.Bagarre entre blancs et noirs au foyer à cause
d’une embrouille entre fans de rock et de rap mais pas trop de souci
sur ce coup je suis blanc et les camerounais me considèrent comme des
leurs…..Je suis un adolescent qui s’ennuie, un peu.

Fin du lycée, Chalon-sur-Saône, internat encore la premiére année,
chambre meublée pour la terminale.Internes qui viennent des villages
alentour où ils se bagarrent avec les maghrébins le soir dans les
bals."Tu viens d’où Romain ?"…"Euh de Lyon et puis du Cameroun", "Ah
mais ça doit être la civilisation ici pour toi".Keynes,Marx,Smith
encore.Keynes sera un peu mon Che Guevara de lycéen à moi.Aujourd’hui
que considère que les fabulous three ont chacun une parcelle de
vérité.Premier abonnement à l’OL qui finira 15e cette saison-là.Bagarre
avec un élève qui m’a traité de "sale négre".Eh oui!
Découverte d’un groupe de rap progressiste
qui me fait réaliser qu’outre les engueulades avec les militants FN, ma
lecture de Libé et du Nouvel Obs que je lis en le trouvant simplement les plus
agréables, mes positions sur quelques sujet, en fait je suis quelqu’un
de gauche.Deuxième débat Tapie-Le Pen.On regarde à l’internat.Propos le
moins réac entendu après:"Les deux ont raison".Vacances muy caliente à
chaque occasion au Cameroun.Camerounaises.Elections européennes.Les dernières où je
peux pas voter.
Aurait porté mon choix sur Energies Radicales, la liste
PRG emmenée par Tapie.Ete.Mexique.Mexicaine.

Terminale et liberté
d’aller et venir dans la chambre meublée ou de sortir.
Majeur et volonté de
m’engager.Hésitation entre PRG,PSD (aile "gauche" de l’UDF) et
un PS en fort mauvaise passe idéologique.Adhésion au PRG via un contact pris sur le site minitel.Réunions où
on boit pas mal et où le plus jeune après moi a le double de mon
âge.Pré-candidature Hory.Un peu de rock, apprécié au Mexique (Los Angeles del infierno,Caifanes, Mana…), qui se mélange avec mon rap et mon reggae:Troublegum de Therapy, Burn my Eyes de Machine Head…Tentative de coller une affiche avec de la
colle en tube.Belles vacances à chaque fois au Cameroun ou au
Mexique.Abandon du PRG, petit et poussiéreux.
Vote Jospin aux deux tours après avoir un peu hésité sur le deuxième en manquant de me faire intoxiquer par mon entourage.Rendez-vous au PS de
Saone-et-Loire et finalement non, je ne m’engage pas.Je suis droitier
pour un mec de gauche,beaucoup trop à l’époque.Je reviens quand même
quelques jours plus tard pour adhérer.Porte fermée.Bon j’adhérerais
aprés le bac.Prof d’anglais:"ah vous avez la télé au Cameroun ? On y
passe quoi?Le livre de la Jungle".Premiére copine européenne.Passage du
bac.Je suis un étudiant motivé pour m’engager et ravi d’aller en fac mais un peu désorienté dans mes études.

Première année de fac (le début et juste la politique car j’ai déjà fait long):Découverte
du guide de l’UNEF-ID sur les chaines, appel pendant l’été,
personne.Adhésion le premier jour de fac ce qui me verra être viré,
avec quelques autres de "l’apolitique" association d’Eco Dynamique
Eco.Adhésion plus tard au Mouvement des Jeunes Socialistes puis au PS
du 7e.Couleur interne, qui n’a pas beaucoup changée:Rocard.Découverte pour la premiére fois d’autres jeunes de gauche
engagés qui me feront parfois évoluer sur nombre de sujets, un peu plus à gauche qu’au lycée.Mais on
commence là une autre histoire…

16 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. Laurent

    Joli post, intéressant de voir comme un homme politique peut-être aussi transparent.
    Propage donc le motto auprès de tes codisciples : COM-MU-NI-QUEZ
    😉

  2. Franklin

    mon post plus court que ta note: itinéraire d’un enfant voyageur….j’avais pondu une note en même temps que Trub sur « pourquoi est on de droite, pourquoi est on de gauche….Moi j’ai fait le trajet contraire car ma chère mère bien que vivant à Versailles et très Versaillaise dans sa vie et son train de vie a tjrs voté pour Arlette!!!!En réalité cette question est stérile car aujourd’hui nous nous rendons bien compte que ce clivage est out..hier j’ai écouté peillon sur France Inter et je me demandais s’il n’était pas de droite….Le clivage devrait être aujourd’hui placé entre partisans de la mondialisation et alter mondialistes par exemple ou entre français et le reste du monde ou encore entre partisans du Progrès et partisans de la décroissance, le tout orchestré autour de valeurs humanistes qui elles ne sont pas liées à la couleur d’un parti. La couleur politique devrait être caméléon et changer en fonction des problématiques: pourquoi avoir une seule réponse alors que les questions sont si différentes…lutter et lutter encore contre la pensée unique…Pour conclure je pense que je pourrais être de gauche s’il n’y avait pas eu Mitterrand et surtout les communistes..l’un nereprésentant que lui même, les autres trop souvent symbole d’un totalitarisme annihilant l’individu..négaciation même de l’homme dans ce qu’il a de plus unique..

  3. Au fait, lyonnitudes… une référence à ce cher Bruno Benoît ?

  4. qyrool

    Merci beaucoup Romain pour le coup de pub. J’espère que ça marchera !
    Et bravo pour cet excellent post. Ca apporte vraiment un éclairage intéressant sur le reste des articles. Une véritable pièce majeure de ton blog !
    Transparence et sincérité sont si rares, chapo.
    J’espere que tu développeras d’avantage l’histoire sur ton groupe de rap… avec extrait à l’appui 🙂

  5. @morena:il y a en effet un petit clin d’œil à Bruno Benoit.Ex-iepienne?
    @franklin:ce que tu dis est vrai, notamment sur le clovage européenns ou non, cependant il reste aussi la question sociale et les moyens d’y remedier.et la politique gouvernementale vis à vis des plus pauvres montre qu’il y a, là, des différences

  6. Salut Romain !
    Dis, le 10 mai c’est la fête de Lutte Ouvrière, tu viens ?
    Hé, un 10 mai ça ne se refuse pas…
    Comme ça après (après trois jours de fête), tu pourras raconter comment tu es devenu de gauche.
    ok je sors > > > > > > > > > > >

  7. @bénédicte
    mouarfff..depuis quand les extrèmistes sont de gauche??? à écouter sur le site de France Inter l’interwiew de Cohn Bendit qui explique à une copine de Besancenot qui se disait trahie, comment la REVOLUTION, doit nécessairement s’appuyer rapidement sur la Démocratie et sur l’exercice du pouvoir pour ne pas tomber dans la dictature….La véritable révolution est celle du coeur et de l’esprit au service de l’homme..je ne suis pas certain que l’extrème gauche soit dans ce trip?

  8. @Romain
    la politique d’aide aux plus pauvres…à gauche passe par l’assistanat alors qu’à droite elle passe par l’emploi ….et la réalité économique de l’accroissement des richesses…tjrs la théorie du gateau: faut il partager un biscuit de plus en plus petits ou au contraire augmenter la taille des patisseries….bon je sais un peu simpliste comme argument, mais un euro investi doit être productif et créateur de richesse…cela la gauche ne l’a pas tjrs compris…pourquoi avoir honte du profit? Simplement à l’image de de Gaulle et de Chaban Delmas il faut réinventer une société du partage du Profit par le développement par exemple de la participation et de l’interessement. Le capitalisme populaire pourrait alors être un moteur de croissance et un outil de lutte contre la mondialisation et les fonds de pension?

  9. Anonyme

    @franklin:
    La gauche est pour le travail et ceux qui l’exercent, c’est d’ailleurs sous le dernier gouvernement de gauche que le chomage a le plus baissé.
    Elle s’intéresse d’ailleurs plus souvent que la droite aux conditions dans lequel s’exerce le travail.SI tu regardes les votes des députés nationaux ou européens concernant les normes de sécurité et de fonctionnement du travail en entreprise,la gauche est plus soucieuse du bien-être des salariés que la droite…
    En revanche je sait gré à la droite d’avoir simplifié la création de small business.Du chemin reste à faire mais on va dans le bon sens en la matière.L’idée est aussi jouable par la gauche.Je vais d’ailleurs voir comment la ville de Lyon et les arrondissements peuvent intervenir pour amener et aider les porteurs de projets à sauter le pas de la création de boite.
    Pour ce qui est de l’aide concernant les salariés en recherche de travail, les politiques récentes du gouvernement sont trés loin du gaullisme social que tu énonces.
    Elles visent trés souvent, par des procédés bureaucratiques, à sucrer à la moindre occasion les faibles moyens de se nourrir,de se loger, de vêtir ses gosses de ceux qui sont dans une mauvaise passe de la vie en attendant de trouver un métier.
    Cela dans quel but? 1-faire baisser les chiffres du chomage 2-Faire des économies sur les plus démunis.Je vous ai dit d’ailleurs que les frais de réception au minsitére de la jutice avaient augmenté de plus de 30% ?Cela peut permettre à certains employeurs peu scrupuleux de proposer des offres d’emplois sous-payées et à des conditions dégueux en ayant l’assurance de trouver de toute façon un pauvre hére qui l’acceptera pour faire bouffer ses gones!Cela n’est pas trés moral ni trés loyal vis à vis de la plupart des petits entrepreneurs qui, eux se saignent pour faire vivre leur boite et payer correctement leurs salariés.
    La gauche insiste plus sur la formation (il faudrait d’ailleurs faire le ménage dans les structures qui gèrent ça tant les parasites qui bouffent l’argent public y sont nombreux)pour pouvoir changer de voie si on ne trouve pas de job, la nécessité pour l’individu de rester employable dans la dignité.Elle ne s’oppose pas, au moins pour des gens comme moi, à des plans de retour à l’emploi qui sont bénéfiques à la fois pour faire passer de l’aide sociale au travail comme par exemple le PARE (plan d’aide au retour à l’emploi) où le suivi de la recherche d’emploi salariés et la gestion de leur droits est meilleure.
    Pour ce qui est de ton euro utile, je suis bien d’accord mais je nez vois pas en quoi la gauche ne l’aurait pas compris…

  10. la solution, le plein emploi: déja sur Lyon ou sur l’ain les chefs d’entreprises sont en difficultés pour trouver de la main d’oeuvre..;arrétons de focaliser sur les mauvais patrons… et parlons des devoirs des salariés….

  11. romain blachier

    ben oui franklin, je dis justement qu’il ne faut pas défavoriser les employeurs honnêtes vis à vis de ceux qui ne le sont pas

  12. Tu as eu un parcours riche et intéressant. C’est avec des hommes (sans déconner) que l’on pourrait faire avancer les choses dans ce pays et peut importe le bord politique. J’espère que ça avance au moins dans le septième 🙂

  13. Tu as eu un parcours riche et intéressant. C’est avec des hommes comme toi (sans déconner) que l’on pourrait faire avancer les choses dans ce pays et peut importe le bord politique. J’espère que ça avance au moins dans le septième 🙂

  14. bois

    Emouvant,mais il y a des progrès à faire dans le domaine de l’économie ,qui reste le parent pauvre au PS,du fait de la cécité de ses membres..en majorité issus de la fonction publique.
    Mais courage avec du travail on peut y parvenir!
    Sarkozy et les déficits ,j’ai adoré,comme si Miterrand n’avait jamais existé ,extrait du blog de votre conpère R de B

  15. soyons serieux mitterrand n’est plus au pouvoir depuis ans…et la france est devenue lanterne rouge de l’europe en matiére de dette sous la droite…
    L’un des autres éléments de mes engagements à gauche vient du fait que je pense qu’elle gére mieux l’économie, l’entreprise et l’emploi…

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers