entre la technologie acheter cialis moderne et une viagra france richesse de priligy connaissances, levitra generique il existe de cialis france nombreuses solutions

PS: Qui va cueillir la rose ?


"L'avenir n'est interdit à personne"

Léon Gambetta

Faire une liste aux élections, quelles qu'elle soient, est toujours complexe.Ca l'est d'autant plus lorsque il faut faire ladite liste dans une zone aussi vaste et peuplée que le quart sud-est de la France et quand on est un parti qui tient la quasi-totalité des régions, nombre de départements et de villes du coin…De Lyon jusqu'à Marseille et Ajaccio, il faut tenir compte des talents, des différents lieux de la circonscription, des tempéraments politiques etc…

Il y a 4 députés PS sortants dans notre circonscription, suite à une campagne qui s'était plutôt bien passée en 2004 pour les sociaux-démocrates Français.Michel Rocard, la marseillaise Marie-Arlette Carlotti, la lyonnaise Martine Roure et l'élu des Bouches-du-Rhône Guy Bono ont ainsi gagné le droit de siéger au parlement européen.

Sur ces sortants, on est sûr déjà que deux ne seront pas de la prochaine liste: Michel Rocard, qui a laissé son siège à Bernard Soulage, du Nord-Isére, 1er vice-président de Rhône-Alpes et Martine Roure, qui a annoncé ne pas se représenter. Autre élu qui pourrait ne pas être présent sur la liste mais moins volontairement lui, c'est Guy Bono, parti en candidature dissidente contre un maire socialiste aux municipales dernières à Saint-Martin-de-Crau (13) et qui a perdu dans les grandes largeurs.Autre point qui n'aide pas ce sortant: Deux marseillais souhaitent ardemment figurer vers le haut de la liste:Patrick Menucci et Karim Zeribi.Ce dernier élément pourrait d'ailleurs ne pas non plus faire les affaires de Marie-Arlette Carlotti.

Menucci, fidèle de Ségolène Royal, affirme ne viser que la troisième place et ne pas être une bonne tête de liste.D'aucun affirment que c'est un coup de bluff et que l'homme à large carrures, à qui d'aucuns trouvent des allures de parrain des romans policiers, n'attend qu'un signe de Jean-Noël Guérini, homme fort de son département et proche de Gérard Collomb, pour se lancer sur la première place. L'autre ressortissant de la cité d'IAM, Karim Zéribi ne manque pas d'atouts.Figure montante du socialisme des Bouches-du-Rhône, sympathique, plutôt charismatique et pragmatique, il vise officiellement lui aussi la troisième place.D'aucun le verraient comme une très bonne tête de liste. Il a d'ailleurs il y a quelques temps monté son propre club, avec pour l'instant un assez faible écho.Autre candidature issue de PACA (du moins à l'origine puisque l'homme réside désormais en Ile-de-France) celle de Razzye Hammadi.Originaire de Toulon, le jeune homme pourrait bénéficier d'une demande de Benoit Hamon dont il est proche.Mais ses chances de décrocher la tête de liste ou une place de numéro 3 semblent faible sauf si l'aile gauche du PS pèse de tout son poids dans une zone qui n'est pas son point fort.

Autre candidat à la conduite de la site du PS dans le sud-est, Bernard Soulage dont il a été question plus haut, voudrait siéger davantage que quelques mois.On le dit, sans doute à juste titre, taillé pour le poste.Sa capacité de travail, son énergie et son fond intellectuel sont très reconnues. Reste que l'homme est par trop un solitaire et n'a peut-être pas su tisser les réseaux dont il aurait besoin. Il est vrai aussi que le dernier congrès lui a attiré une certaine inimité de la part du Maire de Lyon qui pourrait ne pas voir sa candidature sous un angle favorable.

A Lyon justement trois élus sont sur les rangs:Thierry Philip, Najat Vallaud-Belkacem et Sylvie Guillaume.La troisiéme bénéficie en l'espéce d'un soutien de Collomb et pourrait reprendre le siége de Martine Roure.Se poserait alors la question de ses choix:Démissionnerait-elle de son poste d'Adjointe au Maire de Lyon où elle occupe avec talent une importante délégation ou de la région où elle est annoncée comme allant prendre la présidence du groupe socialiste ? De son côté Najat a pour atout le fait de pouvoir bénéficier d'un fort soutien national de la part des proches de Ségolène Royal tandis que Thierry Philip pourrait avoir davantage de difficultés.Autre rhodanienne, la décinoise Farida Boudaoud, étoile montante et dynamique, pourrait aussi tirer son épingle du jeu et gagner quelques places sur une liste sur laquelle elle figurait à la fin la derniére fois….

12 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.


  1. Florent

    Il est au PS, maintenant, Zeribi ?

  2. romain blachier

    oui il était d’ailleurs porte-parole de Guérini aux dernières municipales.

  3. Fred

    C’est marrant, j’avais cru lire qu’il fallait 3 ans de carte pour se porter candidat au sein du PS. Mes yeux, sûrement.

  4. Ah je sais pas mais en tous cas il est candidat à la candidature.Il sera peut-être en divers-gauche qui sait?

  5. Observateur

    Une précision : Bernard Soulage n’est pas du Nord-Isère, mais de Meylan (banlieue grenobloise) dont il fut Conseiller municipal et Adjoint au Maire. Il ne s’est pas représenté aux dernières municipales.
    En ce qui concerne les candidats rhodaniens, il faut préciser que les 4 cités se trouveront confrontés au choix du mandat à abandonner : NVB est Adjointe au Maire et Conseillère générale, TP est Maire d’Arrondissement (donc conseiller municipal de Lyon et par ailleurs VP du Grand Lyon) et Vice-Président de la Région, enfin FB est également Adjointe au Maire et Conseillère régionale, comme SG …
    Rien n’est simple !

  6. @observateur: Bernard se prévaut du nord-isére en tous cas dans ses implantations. Il est dommage qu’il n’aie pas été plus collectif à certains moments ( rocardiens ou dsk) ça permettrait à cet homme de grande qualité de mieux pouvoir assoir sa légitimité !
    Pour le reste, mettre Razzye, un type pas très européen en tête, non merci !

  7. @observateur: bien observé sur les choix à faire, on est bien d’accord.Sur la localisation de Bernard Soulage par contre d’accord avec lauteur:B.Soulage, dont chacun reconnait la capacité de travail, est culturellement un politique du Nord-Isère et reconnu comme tel.

  8. Stéphane

    La seule information intéressante sur les listes PS sera de voir l’impact sur le cumul des mandats.
    Bien vu Romain.
    Comme je pense que les cumuls actuels et futurs sont toxiques pour la démocratie j’espère que les militants PS pourront faire entendre cette exigence. Mais en ont ils le pouvoir ? Moins qu’au Modem en tout cas … arff arff
    Préférence pour Sylevie Guillaume … mais garre au Cumul …. quand à NVB ….. cela ne serait plus du cumul mais reléverait à ce niveau là de « la prise illégale d’intérêt » …. démocratique.

  9. gaucho de service

    @stéphane:Ben si ils ont plus de pouvoir de choisir leurs candidats que chez Bayrou: Au modem on vote oui/non à la proposition nationale et encore seulement sur les trois premiers…Le reste c’est au bon vouloir du chef et les adhérents ferment leur gueule, comme dans tous les partis de droite…
    Moi je m’en fous je vote ni ps ni modem mais NPA…vive la sociale.

  10. Ch M

    Parachutage de Razzi Hammadi…
    Attention a l’atterissage…
    La derniere fois à Orly, ca c’est avéré etre Crash

  11. LOUANCHI

    lien vers http://www.dailymotion.com/video/xl0lyn_hocine-le-combat-d-une-vie_news
    En 1975, quatre hommes cagoulés et armés pénètrent dans la mairie de Saint Laurent des arbres, dans le département du Gard. Sous la menace de tout faire sauter à la dynamite, ils obtiennent après 24 heures de négociations la dissolution du camp de harkis proche du village. A l’époque, depuis 13 ans, ce camp de Saint Maurice l’Ardoise, ceinturé de barbelés et de miradors, accueillait 1200 harkis et leurs familles. Une discipline militaire, des conditions hygiéniques minimales, violence et répression, 40 malades mentaux qui errent désoeuvrés et l’ isolement total de la société française. Sur les quatre membres du commando anonyme des cagoulés, un seul aujourd’hui se décide à parler.

    35 ans après Hocine raconte comment il a risqué sa vie pour faire raser le camp de la honte. Nous sommes retournés avec lui sur les lieux, ce 14 juillet 2011. Anne Gromaire, Jean-Claude Honnorat.

    Sur radio-alpes.net – Audio -France-Algérie : Le combat de ma vie (2012-03-26 17:55:13) – Ecoutez: Hocine Louanchi joint au téléphone…émotions et voile de censure levé ! Les Accords d’Evian n’effacent pas le passé, mais l’avenir pourra apaiser les blessures. (H.Louanchi)

    Interview du 26 mars 2012 sur radio-alpes.net

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers