Que créve l’Europe des Etats ! Ou comment nous mettons un pistolet sur la Gréce

Europe Non seulement les Etats européens profitent de la misére de l'un des leurs pour se faire de l'argent sur son dos, non seulement les mêmes qui n'avaient pas mégoté dans les prêts et les cadeaux aux banquiers qui nous avaient mis dans la crise, au lieu de les sanctionner voire pour certains de les inculper, se sont fait tirer l'oreille pour prêter des sommes moins importantes à un Etat mis en faillite par les tricheries du précédent gouvernement de droite.

Mais on apprend depuis quelques jours, via Daniel Cohn-Bendit que madame Merkel et monsieur Sarkozy se sont livrés à un braquage en règle sur le gouvernement Papandréou en assortissant le prêt d'argent à ce pays en quasi-faillite à des achats nouveaux d'armements made in France et made in Germany (voir intervention ci-dessous). L'eurodéputé Europe Ecologie a également demandé une commission d'enquête sur cette affaire.

Au lieu d'aider une population au bord du gouffre et un bout d'Europe qui a besoin de nous, le président de la République veille d'abord aux commandes de l'entreprise de Messieurs Dassault, respectivement député et sénateurs UMP.

Au-delà de la simple conjonction d'intérêts amicaux et nationaux, c'est de l'égoïsme répugnant de l'Europe des Etats qu'il faut nous débarrasser définitivement. Vivement l'Europe fédérale, que crèvent ces merdes d'Etats-nations !

14 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. Fil

    Merci pour l’info !
    Hâte d’arriver en 2012, vraiment vraiment hâte !

  2. Merci aussi pour l’info ! Vive l’Europe Fédérale. Et hop !

  3. Le traité de Lisbonne, de l’Europe qui protège, mon oeil. Quel beau traitre. Je sais je suis HS mais n’empêche ce spectacle n’aurait pas lieu à partir du moment où la BCE pouvaiit prêter des sou-sous directement à la Grèce et pas aux Banques qui se sucrent comme les Etats sur le dos de la Grèce.

  4. enio

    comment pouvez vous vous rejouir de la dernier parution d’un journal ?
    grace a la liberté d’expression ?
    vous etes socialiste ?
    mon oeil !

  5. Il serait temps de donner un coup de pied dans la fourmilière, raser tout ça et recommencer comme il faut.

  6. Olivier

    On y est ! Je ne veux pas refaire l’Histoire mais cette situation dans laquelle se trouve l’Europe n’est qu’une conséquence directe du NON français au Traité Constitutionnel Européen en 2005. Où est le plan B ? Merci à Emmanuelli, Meluche et Fabius … Je suis de nature optimiste mais là je suis catastrophé par ce qui va se passer car nous sommes qu’au début de l’effondrement de notre système. Les peuples européens vont enfin s’apercevoir( hélas trop tard) de l’utilité de l’Union Européenne le jour où ils ne pourront plus retirer leurs argents des distributeurs… ( cf crise Argentine)

  7. Griffon Lyonnais

    il faudrait surtout une BCE qui puisse influer réellement sur la politique monétaire et qu’elle engage une dévaluation sinon la Grèce ne sera que le premier pays à pâtir de la situation …

  8. Ouais…
    Si les « états nations » sont de la merde, il faudra quand même expliquer aux gens comment une fédération d’états parviendra jamais à être autre chose… Une très grosse merde, peut-être ? Comme les USA ?
    Vous savez bien que aider la Grèce, ce n’est pas aider le peuple grec, mais filer encore du pognon à des spéculateurs qui, voyant que leur plan réussit, s’attaqueront à d’autres états… La fracture ne fera qu’empirer entre pauvres et riches, voila la belle europe de l’euro. Est-elle si défendable ? En nous mettant dedans, les opportunistes comme Cohn Bendit ou Sarkozy nous ont bien mis dans la m…

  9. @solko je ne vois vraiment pas en quoi Cohn-Bendit nous a mis
    dans la merde…expliquez moi?
    Quand au dépassement de l’Etat-nation, il est indispensable pour une véritable solidarité européenne qui transcende les clivages nationaux. Quelle autre voie?

  10. @enio vous parlez de quel canard? et quel est le rapport avec la choucroute?

  11. @ Romain : « en nous mettant dedans », dedans = la zone euro … Cohn Bendit fait bien partie des figures tutélaires de la gauche (rajoutez-y Mitterrand) qui ont déterminé le vote des français vers le oui à l’Europe, et sans qui les votes de droite eussent été insuffisants…
    Pour créer une véritable solidarité, européenne ou + , entre des hommes, je ne connais que le fait culturel, voire religieux, minutieusement tissé à partir de traditions locales intelligemment dépassées. Pas le coup de force politique ni les manipulations économiques qui sont le fait de l’Europe que nous avons sous les yeux et qui, j’en ai bien peur, nous entrainera vers la cata à grande vitesse, si ce n’est déjà fait.

  12. jerome manin

    Eh bien les partisans ! Je vous trouve peu amen envers les socialistes qui redressent la Grèce et les seuls à ne pas saluer le travail de DSK.
    Des socialistes comme vous, j’en connais plein…. à l’UMP.

  13. Henri

    Qui peux croire que sans crise une véritable fédérale pouvait naitre? Trop d’intérêt sont en jeu. Je suis sûre que la crise va faire avancer le fédéralisme. Les État-Nations ne sont peut être plus adapté au monde du XXI° siècles, mais il ne faut pas croire qu’ils abdiquerons sans se battre.

  14. @solko l’UE ne peut pas être que financière je suis bien d’accord, elle doit surtout être autre. Mais ne jetons pas le bébé avec l’eau du bain. Nous sommes au milieu du gué, raison de plus pour aller vers la rive fédéraliste
    @jerome politicien tu es monsieur.
    @henri oui si on pouvait avoir un fond adéquat qui permette de faire de la solidarité européenne au lieu de recourir à d’autres moyens par exemple ce serait bien
    @griffon lyonnais : oui pour commencer.

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers