Qui va faire les commissions ?

La nomination de Michel Rocard dans une commission chargée de revaloriser le métier d’enseignant fait beaucoup de bruit.

La presse de droite notamment essaie de mélanger la chose avec les nominations de ministres de gauche au gouvernement, parallèle qui tient de l’amalgame politicien et Darcos essaie de vendre la chose comme une nouvelle phase d’ouverture, jouant de la confusion.

Surprenant car si l’on peut regretter qu’au lieu de laisser une voix à l’opposition comme cela existe ailleurs, Sarkozy picore dedans au gré de ses envies, la chose n’a rien à voir avec un Besson qui a changé de candidat en cours de présidentielle ni n’est trés originale rapportée à ce qui se fait ailleurs dans l’Union Européenne.

Rocard,dont j’ai exprimé déjà sur ce blog la sympathie qu’il m’inspire même si je trouve qu’il a parfois plus que des exagérations comme la tribune qu’il a publié il y a peu dans la presse écossaise, pratique ce qui se fait déjà dans les commissions parlementaires où l’opposition est représentée.
Bien plus, nombre voix à gauche parmi celles qui demandent une démocratie plus équilibrée et/ou une sixième république proposent avec raison que ce type de groupe de travail soit ouvert à l’opposition, tout comme cela se fait dans la plupart des démocraties.

La tentative d’amalgame de la droite est donc purement politicienne.C’est d’ailleurs ce que souligne Rocard, qui a refusé de présider la commission pour ne pas cautionner d’avance les conclusions qui seront tirées des travaux, qui seront dirigés par Marcel Pochard.

Reste le risque de cautionner des réformes trés orientées à droite On peut penser qu’en tel cas Michel Rocard saura conserver son légendaire franc-parler.Darcos a tenté de rajouter de l’huile sur le feu en parlant d’emblée, avant le début des travaux réduire le nombre d’enseignants, à mon sens pour  créer la confusion et monter une fracture entre cette commission et la gauche.Voyons ce qui va en sortir et demandons à Darcos de rester à sa place.Si le travail ministériel avait été suffisamment  attentif aux enseignants ces derniers temps, y compris dans les domaines qu’il avait sous sa charge sous le ministère De Villepin, nous n’en serions pas là.

Reste aussi qu’il appartiendrait normalement à l’opposition de choisir ses représentants dans cette commission (J’espère d’ailleurs que Rocard a été un peu collectif et a prévenu préalablement le PS de son choix !) et qu’au lieu de piocher au PS au gré d’envies tactiques, il conviendrait de faire une réforme du statut de la minorité.Mais ce serait sans doute pour Sarkozy renoncer au jeu politicien ce que nous se sommes pas prêts de voir.

Pendant que nous nous fixons sur ce genre de choses,Mme Parisot vient de proposer de rehausser l’âge de la retraite pour tous à 62 ans, quel que soit la pénibilité physique de son travail ..Ce n’est pas elle qui reprochait des 35 heures uniformes et dogmatiques?

8 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. Louis Pelaez

    Salut, j’ai lu ton petit mot, je t’en remercie. Je te propose un échange de liens. J’inscrit ton blog sur mes liens. A bientôt

  2. Glenie

    Mais, malheureusement, il n’a pas prévenu PS.(
    http://www.liberation.fr/actualite/politiques/274898.FR.php)
    J’espère qu’il arrivera à faire quelque chose au sein de cette commission, parce que cela ne doit pas être très simple de travailler avec un ministre qui supprime des postes de profs et propose une heure de sport en plus (voir: http://www.liberation.fr/actualite/societe/275109.FR.php)
    alors que HCE vient de faire un rapport sanglant sur l’éducation de France (voir: http://www.liberation.fr/actualite/politiques/274593.FR.php).
    Du pain et des jeux… Ca laisse rêveur…

  3. Florent

    Evidemment, la droite exploite sournoisement l’affaire, m’enfin, sur le coup, et Dieu sait pourtant si je partage ton admiration pour le Grand Homme, Michel savait très bien que le bénéfice politique pour la droite serait celui-là… Et qu’il risque fort, au bout du compte, de compenser plus que largement les quelques apports utiles qu’il pourra faire dans le cadre de cette commission.
    D’autant que ça vient après le malheureux article écossais, et une brève prophétique du Canard.
    Bon, en même temps, c’est clair que si le PS savait mieux utiliser ses talents au lieu de placardiser certains qui ne rentrent pas dans le moule, on en serait pas là…
    PS : on parle de toi par là :
    http://lepetitlivrerose.free.fr/?p=11

  4. Michel peut avoir toutes les bonnes raisons du monde pour accepter de se rendre utile (dont celle, désabusée, de ne pas revoir la gauche au pouvoir) il n’en demeure pas moins qu’il savait comme nous que sa présence en ferait l’argument commercial du gouvernement et du Figaro.
    Ce qui à mon avis justifierait de refuser toute participation tant que Sarkozy ne rompt pas avec cette politique des coups médiatique…
    Il ne mérite ni les embrassades de ses ennemis de droite, ni les torrents de haine de ses ennemis de gauche. Mais d’être jugé sur ce qu’il a apporté à la politique lorsque ce mot avait encore un sens…

  5. alex

    D’ailleur Sarkozy vient de se venter à l’université du MEDEF d’être le meilleur DRH que le PS après son débauchage massif sur le PS (Attali, Besson, Boké, Lang, DSK, Rocard, Allègre…). Je suis d’accord que tous n’ont pas la même valeur, mais tous posent à coté de Sarko et ça médiatiquement c’est terriblement destructeur… Requiem For a Dream?
    http://notregeneration.com

  6. SAd

    Comment ne pas voir dans ce ralliement une bonne manière pour M Darcos de crédibiliser son action ?
    Alors même qu’il vient d’annoncer la suppression de 11 200 postes d’enseignants sur le budget 2008 !
    Alors même que vient de sortir un rapport plus que sévère sur l’état de l’éducation dans le primaire !
    Comment peut-on laisser croire qu’en effaçant 75 000 adultes des établissements sur cinq ans on pourra améliorer l’encadrement éducatif et engager une véritable politique de lutte contre l’échec scolaire ?
    Et comme « on » considère que les enseignants votent plutôt à « Gauche », alors on appel M. Rocard, une personnalité susceptible de les rassurer (càd,de faire passer la pilule !) !?
    Cherchez contre les évidences à justifier ce ralliement là. C’est participer du discours « Gauche / Droite, c’est pareil », c’est conforter la Droite, et donc s’assurer de ne plus revenir « aux manettes » ! C’est vraiment prendre les gens pour des imbéciles !

  7. romain

    sérieux je trouve qu’on est dans un pays étrange si il n’est possible sous des gouvernements de droite de n’avoir que l’avis de gens de droite…
    Si Michel peut faire avancer le dossier de la nécessaire revalorisation du statut d’enseignant tant mieux.Si la commission rend un avis pourri,j’espère que Michel prendra ses distances mais si on prone de changer la société par la réforme, autant saisir ce qui est possible pour le faire.
    Il me semble par contre que c’est au ps et non à sarkozy de choisir qui il veut envoyer dans des commissions de travail.Au lieu de faire des coups médiatiques, une réforme des institutions consacrant un statut de l’opposition est nécessaire.

  8. vivian

    j’ai trouvé rocard trés bon (vu sur lci).Bien meilleur que des Gorce, des Royal ou des Montebourg

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers