Quitterie prend du large

Quitterie
Quitterie Delmas se sera pas candidate MODEM aux européennes en Ile-de-France et prend du large avec le parti de Bayrou. Rien à voir avec le jeu que lui prête à tort me semble-t-il Le Monde et dont elle s'explique fort bien.

Azouz Begag (qui aurait certes pu venir présenter sa candidature lors de la conf de presse de rentrée du MODEM Rhône, fort judicieusement placée le jour des manifs) ne sera pas non plus dans le sud-est (circonscription qui comprend Lyon).Les deux incarnent ce MODEM qui sait travailler différemment de la vieille UDF affiliée au RPR et de la vieille politique en général, qui n'hésitaient pas, parfois, à travailler aussi avec la gauche. Quitterie qui était, avec quelques autres, l'incarnation de ceux qui étaient partisans de faire de la politique autrement, de mettre fin, par-delà les partis, à la gérontocratie (combat qui est aussi le mien) prend donc ses distances.

On ne décide pas des listes quand on adhère à l'UDF-MODEM, on se connecte sur un site pour dire si on approuve les choix du bureau parisien.Et encore pas toutes:Uniquement les trois premiers de liste.Un progrès démocratique quand on sait qu'au départ les adhérents devaient voter pour le couple de tête uniquement.

Les municipales dernières à Lyon, où les membres du parti centriste sont partis individuellement selon leurs intérêts dans différentes listes et où Mercier a tenté et continue de tenter, avec Christophe Geourjon (respectable par ailleurs) et ses soutiens, de maintenir le mouvement à droite dans une alliance avec l'UMP et ses produits dérivés, amène à une vraie désillusion pour de nombreux adhérents.

Le cloisonnement interne , l'esprit d'appareil pour l'appareil (présent parfois il faut le dire au PS chez certains) fait fuir de nombreuses personnes compétentes. Pour l'instant le MODEM ne sert qu'à une chose: Faire voter un peu plus à droite des électeurs de gauche. Dommage.L'idée, les hommes et les femmes auraient mérité mieux.

Par-delà des promesses illusoires de faire émerger de nouvelles têtes, le parti de Bayrou continue le chemin de l'UDF: Etre un parti de notables.Certes on rajoutera en fin de liste (ce qui pourrait bénéficier à quelques intiatives à qui je souhaite bonne chance) quelques noms pour faire moins old school.Il ne seront pas éligibles mais feront joli sur la photo.Mais ça ne changera rien.

18 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. Franchement, Romain, c’est pour détourner les regards du PS que tu tapes sur le MODEM ? Surtout avec des candidats qui sont pour certains des nouveaux venus en politique…
    Franchement, je ne suis pas sûr que le PS puisse donner des leçons sur le renouvellement des candidats notamment.
    Le maire de Lyon n’est-il pas le plus ancien élu municipal Lyonnais, par exemple ?
    M’enfin, il doit y avoir des raisons de fond à tout ça…
    PS : tu n’es pas obligé de me répondre, attends que soient désignés les candidats socialistes…

  2. Jérôme Manin

    Romain instruisant le procès du MoDem, il y effectivement une très légère impression d’hôpital qui se fout de la charité.
    Une seule similitude, le MoDem sans Bayrou, c’est les européennes socialistes sud-est sans Martine Roure, c’est Braillard sans Collomb (facile et petit, j’admets)… c’est pas grand chose…
    Pour la désillusion que tu prêtes au gens du MoDem ayant suivi Christophe Geourjon, tu vas devoir citer tes sources pour être crédible…

  3. romain blachier

    Pour la désillusion que tu prêtes au gens du MoDem ayant suivi Christophe Geourjon, tu vas devoir citer tes sources pour être crédible… » Tu ne lis pas les messages que tu commentes Jérôme c’est hallucinant.Relis ce que je dit sur Christophe…Et pour répondre à ta question hors sujet, il y a bien des militants MODEM qui ont voté pour lui en pensant qu’il allait faire une liste autonome ce n’est pas un secret.Mais lis ce que j’écris avant de commenter des choses que je n’ai pas dites.Merci. @eldeschichado:Excuse moi de ne pas parler que de mon parti et de m’intéresser au monde qui m’entoure…Faut-il une carte dans un parti pour en parler? Tu sais bien que non. Tu sais d’ailleurs pertinemment que j’évoque aussi les coulisses du PS, pourquoi ne serait-il pas possible de le faire au MODEM? D’ailleurs l’un de mes billets cette semaine sera consacré aux candidatures PS dans le sud-est… Pour répondre à ta question sur l’âge, pour ma part je suis élu depuis 8 mois mon cher ami…Et si tu considères que regretter l’absence de Quitterie ou de Begag c’est taper sur le MODEM, trouver étrange que vous ne votiez pas pour désigner vos listes, je n’y peux rien.Pour ma part je trouve que vous auriez trouvé avantage à les intégrer.Après c’est pas vous qui décidez mais Bayrou, je sais…Il vous serait facile, ayant peu de sortant de renouveler.Ce n’est pas le cas.Dommage pour une démarche politique du MODEM qui était pourtant intéressante à la base et comprenant nombre de gens, dont toi, qui ont toute ma sympathie.

  4. « Pour l’instant le parti de Bayrou ne sert qu’à une chose: Faire voter un peu plus à droite des électeurs de gauche. »
    c’est la raison pour laquelle le modem patine: il faudrait qu’on entende venant de bayrou autre chose que des leçons de républicanisme
    si en plus ils sont infoutus de promouvoir des gens comme quitterie et concurrencent le PS dans ce qu’il a de plus fermé, alors il n’y a vraiment plus aucun intéret à la démarche de bayrou

  5. Mathias

    romain,
    On peut dire ce que l’on veut sur Quitterie mais elle a joué sa partition et n’a pas eu ce qu’elle voulait.
    Pour autant, même si je n’ai pas été souvent d’accord avec elle, ai régulièrement trouvé opportuniste ses prises de position, elle m’a énervé avec son message qui n’avait pour but que de satisfaire sa promo interne, elle a tiré sa révérence de manière élégante et pour cela je lui dit chapeau.
    Contrairement à ce que laisserait penser sa note, je ne pense pas que ce retrait sonne la désillusion d’une génération. On a des choses à faire, à prouver et aujourd’hui, je reste persuader que dans tout parti des gens de valeurs peuvent émerger au delà des schémas classiques que Quitterie, malgré son style, représentait aussi.
    Sur le reste, je suis d’accord avec toi sur le fait que les listes MODEM ne représentent pas la diversité du mouvement et que le mode de consultation peut laisser à désirer. Pour autant, avec le peu d’élus qu’il a et les pertes qu’il a connu par rapport à l’UDF, je pense que le MODEM a peu de chances de devenir un parti de notable et d’élus.

  6. AdrienS

    Le Modem n’est pas devenu ce que bon nombre de militants post présidentielles en attendaient…
    Quitterie a une démarche intéressante…
    La démocratie au modem n’est qu’une illusion…

  7. Curieux Bayrou toujours prompt à dénoncer à juste titre l’autocratie de Sarkozy mais qui dirige le Modem comme un petit potentat…

  8. Florent

    Ah, le Modem et ses péripéties, tout un poème. C’est vrai qu’à Lyon, on est particulièrement bien placés pour voir le « grand parti démocrate » qui fait peur (si j’en crois Bayrou hier) en action 🙂
    J’ai du mal à avoir de la compassion pour Quitterie Delmas -et les autres jeunes qui se sont engagés dans cette aventure, parce que, franchement, cette évolution était plus que prévisible…
    @El Desdichado et J. Manin – vous êtes incroyables, à, désespérément, essayer de venir taper sur Collomb/le PS à tout propos et en se raccrochant aux plus infimes branches pour tenter de le justifier.
    C’est mignon

  9. Azouz Begag a jeté l’éponge lors des primaires de décembre 2007, plantant magnifiquement ses supporters et les militants du MoDem de Lyon. Il a par la suite soutenu Gérard Collomb, contre la liste officielle, ce qui est son droit.
    Donc:
    Si Azouz Begag veut revenir travailler avec nous, il est le bienvenu, bien qu’on ne l’ait pas vu jusque à présent.
    Si il veut des responsabilités, les Lyonnais auront du mal à lui faire confiance; l’argument de la diversité ne suffit pas.
    La balle est dans son camp!

  10. romain blachier

    @Jean-Marie:D’accord avec toi sur le fait que la diversité n’est pas suffisant, loin de là, à compenser un travail constant.Mais dommage qu’il soit si marginalisé chez vous ce type qui a beaucoup à apporter.
    @MAthias:je ne doute pas qu’il y ai bien entendu quelques ambitions déçues derrière le billet de Quitterie.Mais quand même, si le parti centriste comprend des militants, les élus sont trés notables et les candidats aux européennes ne font pas exception.Et sur ce dernier point on est dans l’udf.

  11. @florent, je ne pense pas que l’on puisse m’accuser de « taper sur Collomb à tout propos », surtout en me mettant dans le même panier que Jérôme. Mais bon, c’est la beauté du net que de permettre les raccourcis les plus simplistes.
    @Romain, tu as bien sur le droit, et c’est tout à ton honneur, de t’intéresser aux autres partis. Je me permettais juste, c’est quand même je crois l’intérêt d’un blog, de constater que tes critiques n’étaient pas totalement équitables.

  12. @eldeschichado/Tu as le droit, bien entendu de critiquer mes critiques! Par contre résumer le fait que je parle du MODEM pour pas parler du PS (la preuve que non vu mon dernier billet) était aussi simpliste que de te confondre avec J.Manin, même si en l’espèce il y avait un peu ressemblance (-;

  13. mathias

    @ romain : je ne nie pas le fait que les candidats MODEM représentent des notabilités et qu’ils font penser à la vieille UDF mais je ne pense pas que le parti devienne un parti d’élu comme l’est aujourd’hui le ps ou était hier l’UDF.

  14. Stéphane

    @ Tous
    François Bayrou représentera bientôt bien plus que lui même, je lui prédis un bel avenir de « recour » Républicain pour les prochaines échéances.
    Romain Blachier est un commentateur MoDem presque attitré (rire) et son avis est souvent intéressant, même si parler des « espoirs déçus » au MoDem peut être vrai, il faudrait modérer le propos par « les espoirs déçus » au PS c’est une encyclopédie de motion et de haines entre clivage.
    Tout n’est point parfait au MoDem, mais ce dernier a fait sa mue, a renouvellé ses cadres, ses pratiques etc…
    Qui peut en dire autant ?
    Nota : Vive Reims !! lol
    We’ll see

  15. Oui ! effectivement Monsieur Blachier devrait s’en foutre si vraiment il avait quelque conviction profonde reliée à son propre parti.
    Je découvre ce jour son blog et ses articles profonds sur le Modem et ses petites histoires.
    Par ailleurs il faut savoir qu’une tête de liste a été proposée à Quiterie et qu’elle l’a refusée (cela est juste son problème et honni soit qui mal y pense).
    Je me demande quand même en quoi cela perturbe-t-il autant Monsieur Blachier à moins que « comme la Madone, il n’ait des désirs d’avenir ? »
    Je rajoute pour être aussi très « clair » que jamais ô grand jamais, Monsieur Begag n’a incarné à mes yeux la philosophie qui est celle du Modem, héritière du pari de Marc Sangnier et du parti-pris d’Emmanuel Mounier. Tout cela émanant de la part d’un ex-ministre d’un gouvernement UMP, n’est qu’habillage afin de mieux voir le tapis rouge déroulé devant lui sans conviction ni idéal portés et affirmés. Mais ce sont bien là, n’est-ce pas , de « simples désirs d’avenir ! ».
    Franchement Monsieur Blachier vous me décevez.. je vous croyais plus porté par un idéal que par le simple et puéril désir de vous assoeir sur un fauteuil à accoudoirs dorés ! Mais comme on dit ici-bas : « on n’a que les rêves qu’on peut »

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers