Rebonds finaux au PS

Ca vient de tomber, un accord a été trouvé entre Pierre Moscovici et Bertrand Delanoë.Le député du Doubs qui roulait jusqu'à il y a quelques jours de concert avec Gérard Collomb avait pris ses distances la semaine passée et s'était interrogé sur la suite à donner à sa démarche.Hier aprés-midi les amis de Ségolène Royal et du Maire de Lyon lui ont de nouveau proposé de continuer un travail qui s'annonçait pourtant fructueux au départ, en s'engageant par écrit à ce qu'il soit le candidat de l'axe Collomb/Royal dans un texte d'unfication des amis du sénateur de Lyon, des ségolistes et de la partie des strauss-kahniens restés avec l'ancien ministre des affaires européennes mais sans succés.Reunissant ses partisans hier, le député du Doubs les a consulté.Une grande partie ont plaidé pour une motion identitaire, quitte à être minoritaire, quelques-uns ont plaidé pour un rapprochement avec Martine Aubry, un certain nombre pour un accord avec le Maire de Paris.C'est cette derniére ligne qui l'emporte.

Dans le Rhône ça ne fait pas les affaires de Collomb, qui vient de subir plusieurs défections dont celle de Jacky Darne, président du groupe PS au Grand Lyon aprés celle de Jean-Paul Bret et, qui par ailleurs, du fait de la nouvelle situation ne peut plus compter sur le soutien de la pro-Moscovici Christiane Demontès.Si la configuration actuelle se maintien (elle a largement le temps de changer avant ce soir), Gérard Collomb devra se battre avec vigueur pour être majoritaire dans le Rhône.Les heures prochaines et une reunion d'explication de sa démarche prévue demain par ses soins devraient éclaircir les choses.

15 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. Evidemment, ça me convient très bien. J’ai toujours défendu l’idée d’un rapprochement. Bienvenue, donc, aux signataires de Mosco !
    Une motion Moscovici n’aurait pas été bien au delà de 5%, et n’aurait pas servi à grand chose. Avec nous, il y a de quoi construire une force cohérente, et plus solide.

  2. Karim

    Je considère que le choix de « MOSCO » est une bonne nouvelle et que cela augure d’une bien intéressante motion constituée autour d’un pôle réformiste et européen cohérent.

  3. C’est beau la politique de conviction… (soupir)
    Bon courage copain Romain… (soupir bis)

  4. jbdivry

    Moi je trouve que c’est dommage. Cela ne m’aurait pas gêné d’être un temps membre d’un courant minoritaire avec Pierre Moscovici. Pour travailler plus vite, pour secouer Solférino, avec des cadres nouveaux et des idées nouvelles.
    cela fait longtemps que je trouve que l’unité est une arme politique qui produit une dynamique perverse et qu’il faut en user qu’au tout dernier moment … avant une election.
    Quel gâchis !

  5. Henri

    Ce qui est dommage c’est que l’idée de Mosco d’offrir aux présidentiables un moyen de reporter leurs affrontements à l’après rédaction du projet ait fait long feu. Compte tenu de la proximités des trois motions portés par les présidentiables le vote se fera sur une tête. Si le « vainqueur » n’a pas une marge suffisante ça risque d’être assez rock and roll ces prochaines années. Je pense qu’a l’Elysée il y en a un qui doit bien rire.

  6. Florent

    Bon, et toi, tu en es ou, dans tout ça ?

  7. jerome manin

    « Dans le Doubs abstient-toi » Mot Squaw

  8. jérôme Manin

    Mosco ? Veni Vidi Vici

  9. jerome manin

    @Henri
    On va fêter ça en toute simplicité… Au fouquet’s ? mdr

  10. eh oui, tout est dans la « démarche » chez les socialistes.
    marcher à la fois en crabe, en canard, ou au pas de l’oie sur la pointe des pieds, voilà tout le savoir-faire de nos grands dirigeants. la compétition est assez relevée

  11. Mosco a toujours ses chances d’être premier secrétaire, en cas d’un synthèse entre BD et SEGO, c’est l’homme du consensus!

  12. Mosco choisit le choix le plus illogique pour celui qui se faisait le chantre du « surtout pas de présidentiable ».
    Bref, je pense qu’il est toujours égal à lui-même…

  13. Henri

    @Jerome Manin Faisont vite car au rythme des faillites des CHR du à l’effondrement du pouvoir d’achat les bonnes tables ont une espérance de vie bien courte….

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers