Réformer la restauration scolaire et les cantines à Lyon

Cantines-lyon C'est la grève en ce moment dans les cantines de Lyon. Les conditions de travail y sont jugées difficiles. Il est vrai que, même en cette période de crise, il est difficile de trouver du personnel. Le travail est d'une forte pénibilité, quoi qu'en dise avec mépris la droite locale, dure avec ces salariés modestes (moins de 9 euros de l'heure), et le turn-over est fort, dans un métier mal payé et peu reconnu. On estime entre 400 à 500 le nombre de vacataires qui interviendraient chaque jour en remplacement des titulaires. Du coup la ville et le personnel négocient un mode de travail qui permettrait de soulager un peu ceux qui travaillent dans nos cantines ainsi qu'une revalorisation. C'est pas trop tôt certes mais ça devrait permettre de résoudre, je l'espère, le probléme à long terme.

En attendant, des milliers de familles vivent dans le souci puisqu'il n'y a plus de cantines jusqu'à au moins mardi inclus. La ville vient d'autoriser les élèves a pique-niquer, on pourrait aussi penser éventuellement comme cela à été proposé à plusieurs reprises ces dernières années, à utiliser le riche tissu de la restauration. Mais lhose n'est pas si simple, il faut du personnel pour encadrer tout cela dans les règles et c'est ce qui manque cruellement. On peut aussi répartir les élèves dans des cantines moins chargées. C'est aussi à intégrer dans un dispositif de réponse d'urgence pour le futur. Il est inadmissible que les familles se soient retrouvées dans des situations aussi difficiles pour faire manger leurs gones à midi.

Dernier sujet d'inquiétude, la question de l'accueil des cantines. La population rajeuni, on le voit nettement dans certains quartiers de Lyon, du coup la demande explose. Entre 2001 et 2009, la demande a explosé de pas moins de 25% de demandes en plus ! La ville a suivi avec 3000 places de crèches en plus mais il en manque quelques centaines. La chose devrait être résolue avec encore 2500 places d'ici la fin du mandat. Il est d'ailleurs comique de voir l'opposition, qui demande sans cesse moins de personnels municipaux donc moins de places en cantines, s'indigner du problème d'accueil...On ne peut pas non plus comme l'a affirmé l'Adjoint à l'Education et à la Petite Enfance, considérer qu'il ne faut pas laisser 4 jours suite et plus son enfant à la cantine. Nombre de familles n'ont pas le choix.

Loin des querelles politiciennes, il convient là aussi de penser une réforme et d'accélérer les moyens pour accueillir tout le monde, quitte à fâcher la droite lyonnaise et ses représentants. Cela permettra aussi de ne plus avoir une pénurie de places et ne pas avoir à trancher la priorité entre familles monoparentales, chômeurs et couples actifs. Ce dernier point est d'ailleurs aussi à réformer en attendant puisque les couples où deux parents travaillent et les pères et méres seul(e)s excercant une activité n'ont souvent pas la possibilité de faire déjeuner leurs enfants . Vaste chantier de changement !

26 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. Jérôme

    Il n’y a plus de cochon servi à la cantine de mes enfants et je considère que c’est un grave problème.
    Alors « oui, oui et encore oui » à la diversité!… sauf dans les assiettes où la Mairie de Lyon dit « oui » à l’ostracisme du porc.
    Désolé pour cette note d’humeur sans lien… direct avec votre billet!

  2. papadu7

    Jerome, faites leur une échine de porc le soir!Et jambons,påté il y a bien du porc dans la cantine de mes fils contrairement aux dires du précédent commentateur…la question importante étant qu’ils mangent à midi.
    Romain: La question de nouveaux dispositifs est en effet essentielle.

  3. Briavel Gouëdic

    Collomb et Fournel n’ont pas eu la même analyse que toi concernant la recrudescence d’inscriptions à la cantine, selon eux, les variables sont très diverses …
    Pour les remarques de l’opposition sur le personnel municipal, la remarque n’est-elle pas plutôt sur la croissance du nombre d’employés sur des fonctions non régaliennes ou non essentielles au fonctionnement de la ville de Lyon? 😉

  4. romain blachier

    Briavel,tu as du mal me lire: Je n’ai pas dit que la demande de plus en plus forte en cantine avait une cause unique. Le rajeunissement est dans de nombreux quartiers de Lyon la cause principale de l’augmentation du nombre d’inscription, ce n’est bien sur pas la seule.
    Pour ce qui est de l’opposition, je vois réguliérement les critiques sur le fait qu’il faut à tout prix baisser le nombre d’employés de la ville.
    Es-ce donc, pour reprendre ton expression, que les personnels de cantines seraient « non essentielles au fonctionnement de la ville de Lyon?  » . Moi je ne crois pas. Il me semble que l’éducation et l’enfance sont des sujets vitaux
    @papadu7: Espérons que cette crise permettra des réglages
    @Jérôme: L’essentiel est d’abord que les petits se nourissent. Par ailleurs oui il y a aussi du porc dans les cantines scolaires de temps à autres, regarde http://www.lyon.fr/vdl/sections/fr/enseignement/restauration_scolaire_1

  5. Les personnels sont mal payés logique toutes les communes payent à l’indice minimum les agents de restauration scolaire. En existe-t-il qui mène une politique de hausse de salaires pour les vacataires ? Bonne soirée cher Romain.

  6. Mrique

    Bonjour Romain
    Tout d’abord merci d’aborder ce sujet, et double merci de l’aborder posément, et avec une réelle indépendance de pensée.
    Effectivement, j’ai souvent regretté la « discipline de parti » qui empêche de dire publiquement ce qu’on pense quand on est élu et qu’un responsable du même bord sort une énormité.
    En l’occurrence j’apprécie que tu te démarques des allégations de l’adjoint à la petite enfance que j’avais relevé dans les médias.
    Sortir des trucs pareil alors que de toute évidence il a très mal géré ce dossier, ça énerve le citoyen que je suis.
    On est au courant des évolutions de volumétrie, de la difficulté à gérer des personnels précaires, et la pénibilité.
    Mais enfin, on va pas se cacher derrière son petit doigt, il ne s’agit pas non plus de lancer la navette spatiale : l’équipe en charge de ces problématiques s’est plantée en beauté – il faut qu’elle l’admette, qu’elle corrige le tir très rapidement tant en terme de mesures d’urgence (et par pitié arrêtez de nous dire que la solution est que nous puissions faire pique niquer nos gosses sous les préaux !) que de mesures structurelles.
    Honnêtement, l’enfance en général et la petite enfance en particulier, c’est un point très faible dans les performances lyonnaises.
    On a tous des frères, soeurs, cousins, amis à Paris, Toulouse, Bordeaux, Marseille, Grenoble, et on benchmark en permanence le niveau de service !

  7. romain blachier

    Mrique merci pour tes compliments.
    Un ratage global non, bien au contraire, mais des ajustements à faire sans doute. Depuis l’arrivée de Collomb il n’y a jamais eu autant de construction de crèches et de places de cantines en plus.
    Simplement on partait d’un tel désert et la ville change tellement vite qu’il y a parfois des goulets d’étranglement(au passage d’ailleurs personne heureusement ne prône le pique nique comme solution durable, juste en cas de grève) à certains moments.
    Pour mémoire d’ailleurs, en matière d’enfance, l’opposition qui critique souhaitait arrêter la construction de crèches à Lyon…
    Après, il va falloir accélérer les dossiers pour faire face à cette situation. La ville prévoit de créer de nouvelles places avant la fin du mandat, eh ben il faudra aller plus vite, quitte à fâcher l’opposition qui crie au moindre personnel embauché…
    Et puis oui il faut changer les critères d’attribution et prendre en compte que certains ont BESOIN de laisser leurs gosses 5 jours par semaine à la cantine.
    Quelque part cette crise aura été utile…et puis quelque part aussi cette crise est presque la raison du succès: une ville qui ouvre de nouvelles places en crèches et en cantine, c’est une ville en pleine expansion. Un bon signe paradoxalement quelque part sur l’avenir de Lyon.

  8. romain blachier

    En l’espèce leurs conditions vont être améliorées. Le turn-over qui s’y déroule est très préoccupant et sans doute cela améliorera-t-il les choses.

  9. Briavel Gouëdic

    La restauration scolaire n’est pas une compétence obligatoire. Fidèle à ses réflexes de libéral, Collomb pourrait aussi confier tout ça au privé comme pour Grôlée ou l’Hôtel-Dieu … 😉

  10. Luc07

    La gestion de la petite enfance à Lyon me fait pleurer depuis la naissance de mon 1er fils en 2005, quand la commission du 7ème, très transparente, m’expliquait qu’elle avait 7 places en crèche à attribuer pour 200 demandes (grosso-modo). Un rapide calcul, une commission tous les 2 mois, 30 commissions, mon fils aurait eu une place en crèche pour ses 5 ans…GENIAL. Et pendant ce temps des 4×3 dans toute la ville m’expliquait que « Grandir à Lyon c’est trop bien ».
    En maternelle, 9 classes de 30 enfants (37 la première semaine le temps que la dernière classe ouvre) pour une capacité de 200 enfants (salle de motricité : impossible, sieste MS : impossible, cantine : très difficile !). Je crois que la petite enfance est très loin d’être une priorité pour la mairie (l’enjeu n’est peut-être pas assez… national pour le maire ?)
    Donc je suis à fond du côté des ATSEM et des enseignants. Quand je vois que l’école cherche par elle-même à recruter des étudiantes pour les accueils du soir, alors même que les parents n’y ont droit que s’il satisfont à des conditions drastiques (les 2 parents qui travaillent, pas de cantine,…) je crois que le l’évolution ne se fait pas dans le bon sens. Et ne me parlez pas d’évolution de la population, les politiques sont censées les prévoir et les anticiper non, sinon cela s’appelle de la gestion.
    Je suis satisfait de bien des choses à Lyon, mais sur ce sujet, je crois que la pub qui est fait est vraiment, vraiment déplacée (c’est quoi le budget dépensé sur la com’ « Grandir à Lyon » ???).

  11. Renaud

    Les commissions pour les crèches où il n’y a qu’une dizaine de places, c’est en cours d’année. Pour la commission de juin qui statue sur les places en septembre (ce qui coïncide avec la rentrée scolaire)il y a eu plus de 150 admis…
    Alors oui, la ville de Lyon ne vire pas des enfants en cours d’année pour « libérer » des places.
    Par ailleurs, le système de barèmes avec des critères permet de prioriser les demandes qui en ont le plus besoin plutôt que de faire le système « premier arrivé, premier servi ». Enfin, la restriction des moyens alloués à la CAF par l’Etat conduit à une contraction des aides aux établissements d’accueil des jeunes enfants. (-4,34% depuis 2009)
    Pour info, la ville de Lyon ouvrira en 2011 une nouvelle crèche municipale dans le 7e qui accueillera 48 berceaux, avec en plus une micro-crèche de 10 places en lien avec un relais d’assistante maternelle pour permettre un accueil avec des horaires élargies (entre 5h30 et 21h00).
    Pour ce qui est du nombre d’enfant par classe de maternelle, là encore ça dépend du nombre d’enseignants. Et quand on en supprime 16000 comme à cette rentrée alors que le nombre d’enfants ne diminue pas, il y a plus d’élèves par classe, c’est mathématique ! Ce n’est pas la ville de Lyon qui va recruté les profs. Les élus lyonnais ont attiré l’attention de l’académie et du ministère sur les conséquences de ces suppressions de postes. Mais là encore, le gouvernement fait la sourde oreille.
    Effectivement à Lyon comme dans toutes les villes de France, la petite enfance pâtit d’un manque d’investissement de l’Etat (-5% pour le budget 2011).

  12. Tu es un vilain moqueur avec la dame Briavel (-; mais je partage assez ton analyse (-:

  13. Ben oui mais il faut bien que quelqu’un s’occupe des petits lyonnais. Et ce dispositif permet de réduire la malbouffe, est moins onéreux et de meilleure qualité que payer une grosse boite de restauration.

  14. d’accord avec vous sur une pub pas forcément intelligente.Mais n’oublions pas que la construction de crèches n’a jamais été aussi grande que depuis Collomb. Au début des années 2000, la créche a Lyon était aussi rare qu’un propos rassurant d’Hortefeux. Rappelons d’ailleurs qu’aux dernières municipales la droite proposait l’arrêt de la construction des crèches… Il reste encore du chemin et effectivement, comme le dit Renaud, cette année nous ouvrons encore de nouvelles places, malgré la baisse des crédits d’Etat.

  15. Reçu à l’instant une circulaire de M.Fournel mettant à disposition des parents d’élèves qui le souhaitent des salles pour faire déjeuner les petits en attendant la fin de la grève.

  16. jerome manin

    Personne n’a demandé l’avis de Mme Fournel ?

  17. Luc07

    « Pour la commission de juin qui statue sur les places en septembre (ce qui coïncide avec la rentrée scolaire)il y a eu plus de 150 admis… »
    Je l’avais dit à ma femme que 5 mois de grossesse c’était suffisant et qu’elle devait accoucher début juin …. :/

  18. Renaud

    Ok Luc il faut donc laisser des places vides en attendant les naissances au cours de l’année ? Ou fau-il virer des gamins des crèches pour libérer des places au fur et à mesure ?
    Je comprends que tu sois égoïste mais heureusement que tout le monde ne pense pas comme ça.

  19. Briavel Gouëdic

    Ce n’est pas moins onéreux, c’est juste payé par la collectivité. Le service a un objectif social, ne peut pas être source de marge quelconque et se caractérise donc par un déficit chronique … La nuance est importante car aucun parent ne paye le repas à son coût de revient. 😉

  20. romain blachier

    Briavel, tu mélanges deux choses:
    1-Personne n’a dit que le repas était à prix réel.Peut-être d’ailleurs qu’il faudrait dans les services municipaux relever légèrement la cotisation payée par la tranche supérieure des usagers dans les services petite enfance: 1,50 de l’heure comme coût de garde pour les plus hauts revenus, c’est peu. Cela permettrait de financer davantage de nouveaux projets.
    2-les études de sur les cantines scolaires montrent globalement un coût de revient plus élevé quand le service en question est laissé aux grosses sociétés. Il y a surtout un contrôle sur la qualité qui peut être différent… La plupart des communes qui privatisent le fond à cause des dispositifs HACCP mais nous avons les ressources à Lyon pour un bon travail sur ces normes.

  21. Briavel Gouëdic

    Je ne mélange rien du tout. Je te dis que le service est accessoire, déficitaire et que l’externalisation serait une solution plus satisfaisante pour que les impôts des lyonnais soient mieux utilisés.

  22. romain blachier

    Ca ne servirait qu’a payer plus cher le repas par petit lyonnais. Il est normal que la ville se préoccupe de l’alimentation des plus jeunes de ses habitants.

  23. Briavel Gouëdic

    Comme c’est dommage! La pertinente analyse a disparu du blog … Peut-être que l’auteur s’est rendu compte que la finesse de ses arguments était trop métaphysique pour le commun des mortels que nous sommes … 😉

  24. AMR

    @Renaud : « Effectivement à Lyon comme dans toutes les villes de France, la petite enfance pâtit d’un manque d’investissement de l’Etat (-5% pour le budget 2011). »
    Ce n’est pas exactement que l’état n’investit plus pour la petite enfance, mais surtout qu’il réserve ses investissements aux projets privés (crèches à but lucratif) et aux maisons d’assistantes maternelles, concept de Nadine Morano qui ne fonctionne absolument pas, car parti d’une idée absurde (4 AM doivent s’unir pour trouver un local suffisamment grand et aux normes, accueillir 16 enfants, payer un loyer en commun…).
    De ce fait, les soutiens de l’état à l’investissement des crèches associatives et municipales a été drastiquement réduit…

  25. Luc07

    Égoïste ? Je ne pense pas être le seul à être devenu papa un autre mois que mai ou juin si ?
    La meilleure façon d’avoir une place en crèche à Lyon est.. de ne pas travailler ! Cela permet de boucher les trous de la crèche quand elle en a, puis, une fois que l’on à un pied dedans, d’obtenir une place plus facilement. Et ce n’est pas un délire d' »égoïste », mais une réalité testée par nous et vu chez de nombreux amis. La solution je ne l’ai pas mais elle doit exister vu qu’ailleurs elle fonctionne !

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers