Régions Démocrates : Les outils 2.0 de Bayrou (et un peu de Begag)

Je vous avais parlé des outils de campagne de JJ Queyranne, passons maintenant à l'orange avant d'aller voguer vers d'autres parties de la palette politique.

Regions-democrates Hier c'était le lancement officiel de la campagne du Mouvement Démocrate par François Bayrou. L'occasion aussi de lancer également la plate-forme national des régionales. Le dispositif est piloté par l'excellent Nicolas Voisin, un des meilleurs connaisseurs du 2.0 et membre du MODEM. Le site est esthétique et lumineux, avec de nombreuses entrées vers le programme, un jeu où personnaliser une affiche de candidat, des connections vers le réseau social de Lesdémocrates ( devenu dominant chez les centristes après une petite commission de mise au point sur la multiplicité d'outils de réseaux sociaux et le départ de Ginisty du MODEM)  et un quizz. Concernant le réseau social, en tant de campagne, il me semble que son utilité est d'abord la coordination militante et c'est dans cet esprit d'ailleurs que sont dirigés à juste titre les bonnes volontés sur l'outil. Ceux qui veulent venir débattre de fond risquent comme souvent dans ce genre de dispositif d'être déçus quand à l'application de leurs recommandations.

On peut également "participer" au programme c'est à dire plus modestement voter pour ses trois propositions préférées sur les douze mesures proposées par le MODEM. Il est également possible de créer son blog, sur un modèle préformaté, modèle qui n'a pas fait ses preuves ni en termes d'efficacité militante ni en termes d'adhésion…mais qui peut être un tremplin pour certains militants avant de se lancer vraiment dans le blogging.

  Si la plate-forme web ainsi réalisée est bien foutue, que les équipe de Nicolas ont bien bossé, l'ensemble, à cause sans doute de la commande du bureau national du MODEM, laisse un côté un peu trop formaté.La chromatique orange laisse voir une campagne partisane, recroquevillée sur la structure partisane, le parti, sans ouverture, avec un programme centralisé, une gestion parisienne même si des équipes locales participeront heureusement à l'entretien et à l'alimentation des plate-formes locales. De même des volontaires ont été recrutés pour patrouiller la toile. Mais on sent en tout cas une volonté de Paris de cadenasser la campagne de ses têtes de liste dans les régions pour éviter la panique des dernières municipales.

Modem-rhone En Rhône-Alpes justement, parlons du site local de la liste dirigée par mon copain Azouz Begag…quoi que parler de site local est presque exagéré tant il ne s'agit quasiment que de pages du site central avec une photo de la tête de liste en plus.

En effet absolument aucune spécificité rhonalpine ne surgit pour l'instant des contenus proposés, qui sont les mêmes qu'au niveau national. Ainsi le quizz du site nous demande si le Béarnais est une langue protégée et nous  parle de son rôle dans le patrimoine de l'Aquitaine. Pas au plus près du terrain et des rhonalpins tout ça.

Seule une page sur le cumul et une autre sur les tête de listes (celle de l'Isére n'est pas encore déterminée, celle de Haute-Savoie devrait savoir que son parti se nomme désormais le MODEM) sont affichées.

Bref un bel outil bien léché mais qui, dans un parti où nombre de militants s'intéressent au web pour le meilleur et souvent pour le pire, manque un peu d'âme et de contenus locaux dans une campagne qui patine à démarrer.

3 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. jerome manin

    Evite la faute d’orthographe au nom de Queyranne !

  2. romain blachier

    oups j’ai mangé le e! Je corrige

  3. Skipp

    En gros selon toi, il y a la forme (pour peu qu’on soit fan du tout orangé), manque plus que le fond sur leur(s) site(s) de campagne. 😉

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers