Renaud, Reinharc et Israel

Le numéro de juillet-août de Israël-Magazine publie un long débat entre l’éditeur et journaliste David Reinharc (à droite sur l’échiquier politique israélien) et le chanteur Renaud.L’été étant à la lecture, étant plutôt un ami d’Israel tout en m’interrogeant sur certaines dérives et intéressé par ailleurs par l’article sur les juifs messianiques dont une communauté possède un lieu de prière dans le 7e, j’ai acquis le magazine.

Alors que Renaud tient des propos intelligents, même si je ne souscris pas à tout, se montrant plutôt modéré et s’excusant pour un certain nombre d’excès verbaux du passé, Reinharc se montre dur et intransigeant, desservant sa cause.Il est vrai qu’Israel Magazine est un magazine plutôt à droite et ne fait pas dans le consensus mais le journaliste, de part son manque de nuance susceptible de diviser plus que de rassembler, est un bien piètre avocat de la cause qu’il entend défendre. Le débat mérite un peu plus de recul, un peu moins de procès d’intentions sur une causse aussi importante.

Reste tout de même un échange globalement intéressant que l’on peut lire en cliquant ici.

Quelques extraits:

David Reinharc : Oui, mais en ayant participé a la nouvelle solitude d’Israël, en ayant hurlé avec les loups antisémites, n’avez vous pas le sentiment d’avoir été manipulé ?

Renaud : Un exemple parmi d’autres du mépris que je porte à ces "loups": j’ai arrêté mes rares chroniques dans "l’Idiot International" et me suis fâché avec Jean Edern Hallier dont j’admirais la plume et l’esprit, suite à un édito franchement antisémite qu’il écrivit pendant la première guerre du Golfe sur la communauté juive de France.
Manipulé par qui ? Par les medias quand ils montrent l’horreur de l’Intifada, l’horreur de la répression contre des civils, des gamins ? Quand ils montrent des soldats qui fracassent le bras d’un lanceur de cailloux rebelle ? J’ai vu aussi l’horreur de ces soldats israéliens lynchés à mort et défenestrés par une meute de palestiniens hystériques et la jeune pacifiste américaine délibérément écrasée par un bulldozer. Les medias français sont-ils à la botte du Hezbollah ou d’un lobby palestinophile en montrant ces images
?

(…)

David Reinharc : Beauté du monde, pacifisme, harmonie : ce trio gagnant empêchés par la seule faute juive ?
Renaud« Je me doute bien que pour un dirigeant palestinien qui veut la paix, il y en a dix qui veulent la guerre, qui ont un double langage et prônent la paix d’un côté, envoient des kamikazes de l’autre. Mais vous les rejetez tous. Arafat était un suppôt du terrorisme et, qui plus est, soi-disant corrompu jusqu’à la moelle, le Hamas élu par le peuple palestinien ne vous va pas non plus. Mais il vous faudra bien négocier avec lui, à mes yeux bien plus extrémiste que le Fatah que vous avez diabolisé : on ne négocie qu’avec ses ennemis, non ? »

1 commentaire a été rédigé, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. mc

    Le titre de couverture, qui reprend cette unique phrase:
    « Je me doute bien que pour un dirigeant palestinien qui veut la paix, il y en a dix qui veulent la guerre »
    …ne serait-il pas un peu réducteur, voire manipulateur?
    Il fait clairement dire à Renaud… à peu près le contraire de ce qu’il dit…

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers