RIP Gary Gygax

C’est l’excellent Ecrans qui nous apprend la nouvelle: Gary Gygax est mort aujourd"hui.

Qui ça me diront les néophytes ?L’inventeur de Dongons et Dragons, le premier jeu de Rôle du monde.Vous connaissez pas ? Vous êtes trop vieux pour avoir connu ces assemblées où l’on jette des dés étranges, ou vous avez toujours tué des monstres sur ordinateur avec World of Warcraft et n’avez jamais connu les nuits autour du récit du maitre du jeu? Ou vous vous dites "c’est quoi encore ces conneries?" Petit rappel du principe des jeux de rôle comme le dit son article sur wikipedia:

"Ils sont une forme interactive de conte, basée sur des relations sociales et collaboratives plutôt que sur la compétition. La fin d’une partie ne désigne pas forcément un gagnant unique. Le but du jeu est simplement le plaisir qu’on éprouve à participer à une histoire, à interpréter un rôle et à faire évoluer son personnage pour le rejouer dans une partie future. Les jeux de rôle réunissent un meneur de jeu (…)et un à six ou huit joueurs (…)ces dernières durant généralement plusieurs heures suivant l’envie et la disponibilité des participants. (…).

Là, dans Donjons et Dragons, qui a été pratiqué par plus de 20 millions de personnes  il s’agit d’incarner des aventuriers, humains, elfes, nains etc… dans un moyen-âge fantastique peuplé de châteaux et monstres pas très éloigné du monde du Seigneur des Anneaux (qui bénéficie lui aussi d’une version jeux de rôle).Puis divers autres univers se sont ouverts, des jeux basés sur l’horreur et la littérature d’épouvante (Notamment l’œuvre de Lovecraft), les films policiers et même la science-fiction parodique avec l’irrésistible Paranoïa qui fut  LE jeu  qui occupa  des soirées à votre serviteur.Un peu compliqué à vous expliquer mais hilarant et kafkaien.Une description là.

Des personnes de tous âges et de toutes conditions se retrouvent autour d’une tables, de quelques feuilles et de dés grâce à Gary Gygax.Je  fut rôliste principalement à l’adolescence mais il m’arrive, trés rarement de m’y remettre, notamment depuis que Trollune, ambassade du genre, s’est installée dans le 7e au 25 de la rue Sébastien Gryphe, choix judicieux tant le lieu évoque l’écriture aux historiens et le fantastique aux imaginatifs.

Toute une culture, littéraire et cinématographique mais aussi musicale (Le métal symphonique, de Rhapsody of Fire jusqu’à Angra en passant par Fairyland) lui doit son succès s’est développé autour du jeu de rôle et Tolkien n’aurait pas vu son oeuvre majeure, le Seigneur des Anneaux, perdurer si longtemps et si intensément dans les esprits sans les fans de jeux de rôle.

Hommage donc à toi Gary Gygax, même si d’autres jeux de rôle ont depuis parsemés mon existence, des jeunes filles en jolis bas, de la politique,du reste de la vie.Et si de là-haut, une corne d’auroch chargée d’hydromel à la main et une elfette dans tes bras, tu peux encore rire ne manque pas d’écouter cette sage hilarante qui a été tirée de ton univers.

9 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. Renaud

    Toujours dans les nouvelles tristes touchant au monde du jeu de rôle, Erick Wujcik, le génial auteur du jeu de rôle Ambre, est en train de s’éteindre d’un cancer du pancréas. Ses amis ont ouvert un blog de soutien et d’hommage: http://www.erickwujcik.com/

  2. Qyrool

    Salut Romain,
    Ta capacité à passer de Gérard à Gary m’impressionne !!

  3. Gilles

    Apres Ultra Vomit, les gnomes…
    Il semble que vous ayez definitivement abandonne tout espoir de solliciter un jour le suffrage des electeurs…
    Tant mieux.

  4. romain blachier

    merci Qyrool.
    Fort aimable, Gilles, faut-il pour solliciter les suffrages des électeurs avoir des loisirs normés, n’avoir aucune once de passion et renier les joies de son adolescence, ne jamais faire preuve de légèreté dans un temps politique qui en manque trop souvent?Il me semble que non.

  5. solange k

    @qyrool et gilles:houla vous savez romain il éclectique!Il est capable de nous parler de délires sur l’héroic fantasy et les dragons, d’enchainer sur la beauté de Bach (en oubliant pas bien sur de mentionner que le célèbre musicien était protestant) de passer à la littérature anglo-saxonne puis lusophone avant d’arriver sur la dernière pièce de théâtre conceptuel vu dans une petite salle de la guille ou de la croix-rousse avant de terminer sur le best of des chansons les plus débiles jamais sorties le tout en passant par une dissertation sur les monochromes d’Yves Klein, les oeuvres de Lautréamont ou les pièces de Koltès.

  6. video meliora

    nostalgie : Dongeon & Dragons, figurines de plomb que l’on peint, dés à 20 faces, attaque de slime, moralité chaotique, etc …
    faire craquer les cours de Sciences Po Grenoble pendant la journée parce que on est Maître de Jeu et que cette nuit on roule des dés.
    Puis on est passé à « Call of Kthulu » d’après Lovecraft.
    souvenirs, souvenirs,
    merci Romain

  7. Je n’ai pas trop joué aux jeux de rôle sur table, peut-être trop jeune.
    Il y avait eu un film Donjons et Dragons en 2000.
    Un navet.
    Il y avait également eu le dessin animé dans les années 80, au club Dorothée. Les persos avaient des catactéristiques opposées à leur fonction: le magicien était stupide, le barbare peureux…
    Et puis beaucoup de jeux modernes sont basés sur le système de jeu D&D, comme l’excellent Baldur’s Gate.

  8. video meliora

    La micro aura tué les jeux de rôle … moi c’était en 1982 et je seul ordinateur en ma possession était alors un ZX81 de Sinclair acheté par correspondance en GB, à monter soi-même – yc circuit imprimé, branché sur la prise antenne du téléviseur. Puissance 1ko de ram, programme Basic : une heure pour tracer un cercle et une journée pour écrire un programme de squash en 84 lignes de programme maxi.
    fallait y croire !

  9. Amaury N

    Sympa de trouver un papier sur le créateur de ce jeu qui a passionné une génération d’ados, dont moi…

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers