Road to Reims

Ce week-end s'annonçait pourtant bien.Finale de la coupe du monde de rugby à XIII, en XV la France affronte les Iles du Pacifiques et Lyon joue à Pau.Le Petit Léo dont je vous reparlerait bientôt promettait des restaurants à petit prix et le ciel lyonnais est d'azur.De plus quelques plans soirées intéressants commençaient à se préciser…Et puis patatra ce week-end il a fallu que je mette en tête d'aller à Reims pour congresser.C'est malin ça.Bon ben revenez souvent sur cette note, qui sera réactualitée réguliérement ce jour.

15h49: Ca y est, la connection marche.Je suis avec mes Left Blogs, le groupe informel des bloggeurs de gauche dont je fais partie.Le voyage a été calme bine qu'un peu perdu dans des brumes existentielles sur l'existence, la politique et le futur.Croisé un Franck Pupunat, chef de la motion Utopia fatigué.Entre une lecture de Vendredi, un bout de l'évangile de Luc, un ouvrage philosophique, j'angoisse un peu de ces histoire de congrès, des déchirements que celà provoque, de la politique de façon générale, de la vie, du futur.Arrivé à Reims je suis pris en charge par Marc Vasseur, qui m'a obtenu un badge presse au sein du pool médias qui couvre le congrès.Mon badge d'invité du Rhône servira à quelqu'un d'autre.Probléme:L'écran de mon portable a rendu l''âme.Heureusement que Cyril et Marc m'ont prêté leur ordi.Heureux de revoir ou de mettre des visages sur quelques camarades amoureux de carnets virtuels.Côté coulisses le tout sauf Ségo se précise, un petit déjeuner réunissant des représentants des motions Delanoe, Aubry et Hamon a visiblement permis un certain nombre de choses.On va vers un vrai clash au PS, vers un suicide annoncé.Espérons qu'il y a dans tout ça une large part de bluff….

17h39:Mon portable remarche.Entre-temps il s'est passé plein de choses:Un interview de Bianco par notre groupe de bloggeurs avant d'en faire un de Moscovici.Un bruit court que ce dernier pourrait lui aussi être candidat.On sait que Gérard Collomb avait parlé assez favorablement d'une telle hypothése.Simplement l'intéressé dément puis redit que c'est possible.Le Maire de Lyon se dit confiant des négociations entamées par Delanoê.Pendant ce temps, d'autres bruits font état d'un accord qui patine entre les motions A, C et D (Delanoe-Hamon-Aubry), le Maire de Paris cherchant à imposer Harlem Désir et à empêcher Aubry d'y aller, Hamon tenant à sa candidature.Dans les couloirs quelques militants de la motion Collomb du Rône expriment leur désir d'un travail plus en équipe pour la seconde phase du congrés.Jules Joassard, candidat au 1er secrétariat fédéral bombarde Régis Juanico, député de la Loire de photos.L'ambiance est tendue.L'arrivée de Ségolène en compagnie de Collomb et de Peillon a provoqué une vraie nuée.

17H52:Un rumeur gonfle:Montebourg pourrait quitter la motion D pour rejoindre Royal.Del eur côté les amis de Hollande pourraient quitter la motion de Delanoe pour rejoindre Royal.Mais on dit tant de choses.

18h44: Interview de Jacques Généreux avec Ronald et Vogelsong.Tous ces travaux collectifs on peut les trouver sur Leftblogs.info.Généreux est membre de la motion Hamon et on lui fait un interview plutôt soft, pour écouter plutôt que pour contredire.Pendant ce temps Hollande fait sa derniére intervention…Un haut-revoir sans trop de regrets pour quelqu''un qui ne laissera pas un sourire impérissable.Christophe Girard, adjoint au Maire de Paris, dit partout qu'il pousse Delanoe a dealer avec Hamon.C'est trés confus de partout.On commence à entrendre parler d'un rapprochement de Moscovici vers Royal via Collomb.

20h16:Reunion de la motion Royal.Rebsamen annonce que les discussions vont bien avec la motion A, pas super avec Aubry et Hamon.Aubry de son côté fait planer le doute sur sa candidature, annonce qu'il n'y pas de préalable sur les personnes.La salle donne la priorité à l'alliance avec Hamon.La motion Royal, de son coté, annonce qu'il faut passer par-dessus les accords de motion et que la priorité est le vote de jeudi.Ségolène Royal est donc officialisée candidate, avec Peillon en numéro 2.De son côté la motion Delanoe est en pleine tension, avec de fortes divsions sur la stratégie à prendre…

20 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. Yann Le Bihan

    Bon séjour, Romain. Fais-toi voir, fais-toi entendre.

  2. maximo

    je rejoins l’édito de Julliard sur un point: Il ne faudrait pas que l’aveuglement conduise les socialistes à un suicide collectif !! Il ne faut pas un présidentiable à la tête du PS, point.
    Arrêtons aussi avec le TSS qui est en train de se mettre en place. Elle a fait des propositions de son côté. Même si je ne veux pas la voir spécialement à la tête du PS (préfère un Peillon ou autre quadra), si les 3 autres ne font pas non plus de concession on va dans le mur et elle aura raison de maintenir sa candidature.

  3. PeutMieuxFaire

    Médiapart titre « Reims en live: 15h40, Moscovici lui-aussi candidat? ».

  4. PeutMieuxFaire

    Médiapart titre « Reims en live: 15h40, Moscovici lui-aussi candidat? ».

  5. @peuxmieuxfaire:Moscivici a dit ça ouis démenti.On va l’interviewer sous peu.On verra ce qu’il dit.

  6. Trub

    Du bluff j’espère, du bluff…

  7. Yann Le Bihan

    Je ne crois pas à l’épreuve de force. Si Ségolène Royal ne s’efface pas devant Peillon, c’est l’échec assuré et l’explosion garantie. Celles et ceux qui le peuvent encore doivent tenter de lui faire entendre raison.

  8. Yann Le Bihan

    Surtout pas Harlem Désir, par pitié. Les socialistes ne peuvent pas accepter de se rassembler autour d’un homme qui fait publiquement l’apologie de la violence envers les enfants. Que Delanoë le soutienne aujourd’hui en dit long sur la façon dont certains « socialistes » s’assoient sur des valeurs fondamentales.

  9. Henri

    Certains journalistes prétendaient que Sarkosy était fier d’avoir fait coïncider la date de son sommet et celle du congrès. Finalement c’est nous qui allons le remercier du choix de la date. Je pense que nous sommes en train de battre les verts dans l’image du parti le plus bordélique. Si le seul crédo de nos leader c’est moi ou personne au PS, je crois que c’est réussis ce sera personne du PS. Seul Hamon a peut être une chance il a plus de vingt ans devant lui….

  10. Yann Le Bihan

    Ca y est, c’est officiel : la motion E vient de lâcher la proie pour l’ombre.

  11. jerome manin

    Nous pouvons voir la le ton d’un commentateur sportif alors que le peloton de tête arrive dans le premier virage du dernier tour de piste et dieu sait s’il en faut du talent pour faire la différence entre les succubes et les incubes.

  12. Soc Humaniste

    Voila,
    On se dirige vers un vote Royal / Hamon, le congres va enfin servir à quelquechose puisque par ce vote, les militants vont enfin trancher la question du positionnement idéologique du parti.
    Le resultat en est incertain meme si Segolene part avec une longueur d’avance.
    Au moins on aura pas une synthese molle, surtout sur la question européene à 8 mois d’elections européenes.
    De plus, le parti sera doté d’un ou d’une Leader est sera plus à meme d’etre pret pour l’election presidentielle de 2012.
    Reims est deja quasiment plié, le grand soir tant attendu sera pour jeudi 20.
    PS : J’espere pour mes camarades sur place que le congres est sponsorisé par Ruinart ( lol) ou la Veuve Clicquot.

  13. jbdivry

    Y aura pas eu de candidatures nouvelles aujourd’hui car c’est la seule discipline à laquelle ils se sont tous pliés.
    Même si Mosco y pense et si Peillon veut être candidat à la place de Ségolène, ils ne diront rien …

  14. José Berenguer

    Romain, le ralliement de Mosco paraissait une évidence l’autre jour au Grand Journal de C+ où il était invité avec Peillon. Il me semble que c’est le meilleur choix pour lui, la question que je me pose c’est de savoir s’il viendra seul ou accompagné, le bateau Delanoë vient de percuter l’iceberg Royal et prend l’eau de toutes parts, certains pourraient avoir l’intelligence de sauter dans les canots pour ne pas couler avec l’orchestre du bord.
    Je vois dans les commentaires que tes lecteurs strauss ne sont pas séduits par la candidature de SR+VP, c’est pourtant le sens de l’histoire, la rupture est nécessaire et c’est elle qui l’incarne, les autres n’avaient qu’à le faire avant elle, malheureusement pour eux il faut avoir du courage et certains n’en ont pas.

  15. jerome manin

    Il n’ s’est rien passé de puis hier 20h16 ou les Rémoises socialistes sont trop bonnes ?

  16. Gilles

    Pas beau tout ça , pour les maffieux du 1-3 nous savions, et puis il en existe de partout ,mais il faut reconnaitre qu’avec Montpellier , ils sont fort. Je regrette finalement que des tas de copains deviennent parjures après avoir juré leurs grands dieux que les présidentiables etc… C’est quand même cet argument qui à fait mouche chez les militants et aujourd’hui il faudrait s’assoir dessus? Je ne regrtte pas d’avoir choisi Bertrand qui semble ce week end très à l’aise et honn^te dans ses propos. Comprends l’histoire de Harlem et des gosses , sans doute un truc hermétique!
    A Plus Gilles

  17. jerome manin

    * Le pouvoir de dépense d’un élu est la capacité de dépense en termes de biens et services que permettent ses postes, prébendes et clientèle.
    Gros titre :
    Reims : 2 000 fonctionnaires manifestent pour leur pouvoir de dépense.
    Selon un sondage INSEE, 5,9 millions de français se disent concernés.

  18. Alexis

    Il nous faut un PS sans Ségolène.
    Il n’y a pas de honte à dire ça.
    C’est la personne qui a le plus foutu la merde et créé des conflits dans ce parti depuis sa création.
    Elle a perdu aux présidentielles. Il faut qu’elle en tire les conséquences …
    Bref, s’il on se retrouve avec 4 candidatures, on est dans la merde car Ségolène va forcément passer et nous faire perdre en 2012.

  19. Yann Le Bihan

    @José : le sens de l’histoire, c’est plutôt à nous de le faire. Peillon, que nous soutenions, n’est ici que dans son rôle habituel de faire-valoir. Et Ségolène Royal vient de se tromper très lourdement en croyant que nous nous laisserions exploiter ainsi. Pas plus que ses adversaires, il ne faut jamais sous-estimer ses alliés.
    @Gilles : malheureusement ça n’a rien d’hermétique, c’est même très clair. Interviewé par le Nouvel Obs, il a défendu les coups comme méthode d’éducation, en se réclamant du « bon sens français » et en ironisant sur le « modèle suédois ». On ne peut pas accepter un tel allié. Et il est impossible que Delanoë soit passé à côté de cette interview révoltante.

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers