Royal Lama


Royal-lama
Le billet que je voulais faire sur mon copain Thierry du Carré Comptoir rue de Marseille attendra un peu plus de bidouillage de ma part avec Magix Vidéo.

La nouvelle politique en cet été de torpeur qui fait un peu de bruit dans le landernau est la rencontre, trés symbolique et selon quelques copains témoins, pas forcément riche en contenu, entre Ségolène Royal et le Dalai-Lama.Le contraste est bien sûr marqué avec un Nicolas Sarkozy qui se refuse pour l'instant à le recevoir, marquant la possibilité d'un autre traitement diplomatique des affaires du monde.Une chose à laquelle faire attention, je le pense, serait la tendance à réduire la problématique des droits de l'Homme en Chine à la seule et unique question des Tibétains.La chose est respectable mais ne doit pas occulter les problématiques de l'ensemble de la Chine, autrement plus difficiles à appréhender.

Plus prés de nous, l'évènement a redonné pour l'instant une certaine centralité dans le débat à Ségolène Royal.Suffisant pour gagner le congrés, pour être la rugbyman victorieuse du congrés tels de brillants All-Blacks en Afrique du Sud cet aprés-midi ou les trés dominateurs Lyonnais en match amical contre Chalon jeudi dernier? L'avenir le dira.Espèrons aussi que la rencontre dont il est ici question n'aie pas été une simple manoeuvre pour gagner quelques suffrages au PS.En tout cas, le web ressort les couteaux.Pas besoin de fouiller la toile, un sympathique bloggeur de ma connaissance s'est ainsi amusé à faire tout seul l'exercice de thése et antithése.

Sarkofrance donne dix raisons de soutenir Ségolène 

1 Elle a le bénéfice de l’expérience d’une élection présidentielle. 2 Elle appelle un chat un chat.3 Elle ne varie pas dans ses convictions. 4 Elle défend une présidence démocratique et modeste. 5 Son opposition à Sarkozy fait mal. 6 Ses convictions renouvellent le débat à gauche. 7 Elle est plus écolo que bien des socialistes. 8 Elle ne participe pas aux manoeuvres d’appareil de Parti Socialiste. 9 Elle est isolée du microcosme parisien, de ce milieu consanguin qui mélange éditorialistes, journalistes, hommes politiques, patrons et élite culturelle. 10 Elle défend une alliance élargie

et puis 8 raisons de ne pas la soutenir

1. Elle est détestée par certains 2. Elle est incompétente 3. Elle est à droite 4. Elle ne sait pas s’opposer à Sarkozy 5. Elle est comme les autres, mouillée dans le microcosme parisien 6. Elle n’a pas d’idées, ou au mieux des convictions flottantes. 7. Elle a perdu une élection majeure 8. Elle ne sait pas parler en public. 

Sarkofrance fait là un exercice de style tout à son honneur.Mais combien d'ambitions déçues chez certains camarades du parti, qui sont montés dans le train Ségolène, parfois avec violence vis à vis de ceux qui comme moi avaient soutenu un autre candidat lors des primaires, tout en la lachant une fois la désignation faite puis l'élèction perdue? Il est vrai que la force de conviction et leur constance ne sont pas toujours trés payantes en politique hélas.

9 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. Et dire que je ne suis même pas au PS…
    Voter, c’est éliminer.

  2. brigitte

    j’avoue ce soir que l’argument n°5 m’a beaucoup fait rire, surtout la formulation – son opposition à Sarkozy fait mal
    ça me rappelle un de ses défenseurs, à bout d’argument le 13 novembre, juste avant sa désignation, me soutenir que DSK était un peu juste en économie, depuis il reconnaît qu’elle manque de fond
    si elle est isolée du microcosme parisien en siégeant Boulevard ST-Germain, grâce à Pierre Bergé ami de ce cher Yves ST Laurent, moi je suis Madona, j’ai 50 ans…
    ect, ect, ect…
    bon y’a du boulot pour se faire désigner!

  3. Royal rencontrant le Dalaï Lama c’est tellement loin des préoccupations des Français…
    Ca me rappelle le sondage de demain dans Ouest France : le PS ne s’oppose et ne propose pas.

  4. solange k

    Lamentable Royal…Et lamentable Sarkozy, vassal des communistes chinois à l’international, du groupe Lagardére en France.Et puis lamentables notables, dont des lyonnais, qui se sont jettés sans conviction dans le train Royal, changeant de voie à la première occasion une fois Delanoë et d’autres venus.Et puis demain ce sra un ou une autre.Remarquez, au moins peut-être cette fois là ils choisiront quelqu’un qui gagnera et ne fera pas une bêtise toutes les 5 minutes.

  5. M.

    Royal devrait prendre des cours de communication pour s’adresser au public, apprendre à prendre sur soi, elle est trop hautaine et sûre d’elle. Il n’en reste pas moins que c’est une personne compétente dans son domaine.

  6. Et si ta manière de faire et de concevoir la politique était un peu plus noble, et au final profitable pour l’ensemble de notre pays ?
    J’espère que ton parti socialiste sera plus à l’image que tu donnes, qu’à celle de Ségolène Royal. Mais ne l’appréciant pas des masses, je ne suis pas trés objectif…
    (et puis il parait que je suis de droite : pourquoi est ce que je m’exprime d’abord ? je sors ^___^)
    Bonne semaine

  7. Assez significatif cette volonté de Nicolas Sarkozy de rencontrer le Dalaï lama, alors qu’on le voit si à l’aise avec Omar Bongo, Bush, Poutine et autres…
    Au fond, une rencontre avec le Dalaï lama ne pourrait qu’améliorer nos rapports avec la Chine. En tergiversant, on leur fait entendre qu’on peut les berner: c’est insultant pour eux! Alors qu’une attitude franche, en affirmant notre volonté de dialoguer avec les chinois et les tibétains, serait finalement mieux perçu par les dirigeants chinois.

  8. Il a raison sur ce point Eric, les tergiversations de la France, ‘pour ne pas froisser Pekin’, sont ridicules. L’Allemagne et les Etats Unis ne font pas autant de manière, et Nicolas Sarkozy avait fait un discours de victoire sur la France des Droits de l’Homme et des valeurs, qui est franchement battue en brèche par ses actes.
    Pour autant, le billet de Romain parle essentiellement de Royal, pas du pouvoir en place, dont on parle tellement souvent. Et Royal, elle souffle le chaud et le froid dans la seconde, disant tout et son contraire, se contredisant. Elle parle avec conviction et talent le lundi, avant d’avouer que le mercredi elle ne croyait pas un traitre mot de ce qu’elle nous promettait, pour nous donner une vision différente le vendredi…
    Pour mes amis socialistes, ça doit en effet être dur à suivre… (soupir)

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers