entre la technologie acheter cialis moderne et une viagra france richesse de priligy connaissances, levitra generique il existe de cialis france nombreuses solutions

Sarkozy est le président de la destruction de la République Française

N'oublions pas une chose, Sarkozy en ce moment monte au front avant tout pour faire oublier les affaires Woerth, d'où les excès de son discours de vendredi dernier à Grenoble. Tous les Français sont constitutionnellement égaux devant la loi "sans
distinction d'origine", a rappelé l'ancien Garde des Sceaux, Robert
Badinter, artisan de l'abolition de la peine de mort, dénonçant sur France Inter le discours sécuritaire (et inefficace) du chef de
l'Etat, Nicolas Sarkozy.

Concernant des mesures de déchéance de la naturalisation
française envisagées par le Président, il a estimé qu'"on veut faire des
discriminations contre les Français au regard de mêmes crimes, de même
infractions, selon l'origine de la personne, selon les modalités
d'acquisition de la nationalité française"."C'est contraire à
l'esprit républicain … et c'est une faute politique parce que le cœur
du problème c'est le sentiment de certains de ces Français, que M.
Sarkozy appelle d'origine étrangère, de demeurer malgré leur carte
d'identité des étrangers de la Nation", a-t-il déclaré

Même si il est agaçant de voir certains prendre la nationalité française comme on commande un café au bistrot, Badinter a raison: Ou nous sommes une République qui prône l'égalité des droits et devoirs ou nous ne sommes rien !

De toute façon depuis Sarkozy quelle République avons-nous?

Le petit entrepreneur, commerçant ou artisan d'une part et d'autre part l'héritière de l'Oréal et donatrice de l'UMP  et de ses partis satellites n'est pas contrôlé fiscalement aussi souvent.

Le petit contribuable paye proportionnellement plus que le gros.

Le français qui travaille dans la fonction publique est vilipendé et le gros trader, malgré les discours est exonéré dans les faits.

Le chômeur, le travailleur pauvre est laissé de côté pendant que de gros intérêts sont facilités.

Alors comment voulez-vous que le français récent et celui de naissance soient sur un pied d'égalité ?

Sarkozy n'est pas le Président de tous les français, il n'est que celui de ses intérêts électoraux particuliers… Comme le dit l'élue française d'origine marocaine Najat Vallaud-Belkacem, "être français ça se mérite, être président aussi".

12 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.


  1. Twingo_Rouge

    Que dire sinon que je suis en plein accord avec cet article et le point de vue qui y est développé.
    Consterné également de l’absence de réactions des leaders de droite (ou de leur caractère inaudible)…
    J’ai bien peur que l’expression « repartir comme en (19)40 » ne prenne tout son sens aujourd’hui…
    En tout cas, j’ai mal à ma France…

  2. ais

    Romain,
    Une fois de plus n’est pas coutume, ton papier reflete bien ce que je dis d’ailleurs depuis l’èvénement de Sarkozy.
    En effet, j’ai toujours dit qu’il n »était pas le Président de tous les Français mais simplement celui d’une infime minorité c’est-à-dire le milieu de la finance, et de quelques vieux schnocks réactionnaires et fascisants qui noyottent de plus en plus non seulement l’intérieur de l’UMP mais aussi les sphéres de l’Etat ce qui est plus grave.
    Devenant ainsi un régime policier et répressif car le fait de placer comme Préfets d’anciens hauts gradés de la police, démontre s’il en est besoin un rétrécissement des fonctions de l’Etat.
    Pour moi, en tant que gaulliste, l’Etat c’est d’abord une personne morale, au service de l’intérêt général, chargé d’appliquer la légalité républicaine, c’est-à-dire ce qui est écrit dans le bloc de constitutionnalité, l’égalité des citoyens, de tous les citoyens quelle que soit leur origine ethnique, religieuse, sociale et culturelle devant la loi.
    Je le répète, il est urgent que notre peuple se ressaisisse et cela me fait mal au coeur de voir d’anciens compagnons de route suivre aveuglèment un Président de la République qui a complètement perdu le sens des valeurs que nous ont inculqué nos anciens pour une République solidaire et libre.
    De toute façon, cela ne peut durer éternellement et j’ai un brin d’optimisme que nous allons vers la fin de ce régime dont la conclusion est la sanction par le peuple en 2012.
    Gaullistement
    Claude JEANDEL

  3. Sylvain O.

    Sarkozy monte au Front… c’est voulu? C’est pas mal en tout cas. Sûr que le FN a de beaux jours devant lui avec des discours tels que celui de Grenoble.

  4. romain blachier

    Oui c’est fait exprès (-;

  5. romain blachier

    La c’est aussi une arme de distraction massive sur Woerth et le reste.

  6. romain blachier

    Oui, on entend pas beaucoup de nuances. Communication concertée?

  7. Briavel Gouëdic

    Avant son discours de Grenoble, le Président Sarkozy a du visionner de nouveau le film du scientologue Tom Cruise : « Minority report », dans lequel les « pré-coupables » sont arrêtés avant que les crimes et délits ne soient commis. Il nous avait déjà servi sa théorie sur les « troubles comportementaux » signe d’un parcours inéluctable vers la délinquance et la criminalité …
    dans les propos de Président Sarkozy, il n’est pas question de « délinquants multi-récidivistes d’origines étrangères » mais de français ayant récemment acquis la nationalité, c’est une nuance qui fait toute la différence car le parcours de naturalisation n’est pas de tout repos.
    Si un mineur, ayant vécu pendant une période au moins 5 ans depuis l’âge de 11 ans, n’est pas capable de respecter les institutions qui sont garantes de nos libertés, c’est une faute tant des parents que de la société qui n’a pas su lui transmettre les valeurs élémentaires.
    Le fait d’être français de longue date donne-t-il pour autant le droit de porter atteinte aux forces de l’ordre? Les articles 222-8-4°, 222-10-4°, 222-12-4° et 222-13-4° du code pénal sont explicites et indiquent que les violences sur personnes dépositaires de l’autorité publique sont plus sévèrement punies que lorsqu’elles sont commises sur un quidam.

  8. je ne connaissais pas cette expression de Najat Vallaud-Belkacem, mais c’est vraiment bien trouvé.

  9. @Romain : dacodac avec toi, Blachier, pour une fois. Mais dis moi, Monsieur l’élu, on fait comment pour contrer quelqun qui a été élu démocratiquement avec des moyens démocratiques, lors même que, en accord avec toi, il bafoue la démocratie ? On attend 2012, le temps qu’il ait tranquillement le loisir de tout détricoter, et de partir avec la caisse ?

  10. On va pas faire un coup d’Etat militaire tout de même! Il est élu. Après la gauche, à travers ses collectivités locales, ses militants, ses parlementaires et puis aussi les mobilisations sociales, doit faire entendre sa voix.

  11. BA

    Les riches donateurs de l’UMP sont protégés.
    Les riches donateurs de l’UMP ont le droit de frauder le fisc.
    Les riches donateurs de l’UMP sont même récompensés lorsqu’ils fraudent le fisc : ils obtiennent la Légion d’Honneur !
    Trois exemples :
    1- Le gestionnaire de fortune de Liliane Bettencourt, Patrice de Maistre, a reçu les insignes de la Légion d’honneur des mains d’Éric Woerth, alors ministre du Budget, le 23 janvier 2008.
    2- Robert Peugeot a reçu la Légion d’honneur au siège de PSA, avenue de la Grande-Armée, des mains d’Eric Woerth, début juin 2010.
    http://www.lejdd.fr/Politique/Actualite/Les-lingots-de-Robert-Peugeot-203209/
    3- Alain-Dominique Perrin a été promu en 2009 au rang de Commandeur dans l’Ordre national de la Légion d’honneur, décoration remise par l’ex-premier ministre M. Jean-Pierre Raffarin.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Alain-Dominique_Perrin
    Conclusion : les riches qui financent l’UMP sont au-dessus des lois. Ils ont le droit de frauder le fisc. Pour les récompenser, ils sont même décorés de la Légion d’Honneur.
    La Vème République est en train de pourrir.

  12. Ce qui me frappe, c’est l’idée qu’induit ce type de propos, de comportement, cette « pensée unique », à savoir: les problèmes viennent forcément « de l’étranger »… On en est à la fin de la fin d’un système, pourri jusqu’à la moelle, qui n’en finit pas de mourir. Cela serait à mon avis une grave erreur de croire que le problème se limiterait à un parti politique. Ne pas oublier tout de même que la France, « pays des droits de l’homme », est le pays le plus condamné, après la Turquie, des pays signataires, par la Cour Européenne des Droits de l’Homme…

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers