A force M.Sarkozy doit s’expliquer

ecouteursA force d’être noyé dans des affaires, Sarkozy devrait s’expliquer. Et le gouvernement arrêter de ramer, transformer l’or en plomb, même quand les vents ne lui sont pas contraires.

Petite parenthèse entre deux dossiers sur l’avenir des lyonnais qui m’intéressent davantage que le billet de ce soir, celui de ces histoires d’écoutes:

Plus personne ne dit l’inverse, même à droite, les écoutes téléphoniques pratiquées sur les discussions  entre Nicolas Sarkozy, son avocat Maître Thierry Herzog, et Gilbert Azibert, Avocat Général à la Cour de cassation, sont légales et dans le cadre de lois elles-mêmes approuvées avant que les français ne lui retirent leur confiance, par le même Sarkozy.

Elles ont été ordonnées par les juges d’instruction, magistrats indépendants et dont le travail a gêné à chaque époque beaucoup de puissants, tant du FN ou de l’UMP que du PS.

Les faits révélés lors de ces écoutes sont, s’ils étaient avérés, d’une extrême gravité.Il s’agit de faits constitutif du délit de “trafic d’influence En l’occurrence, il s’agissait d’acheter la complicité active d’un très haut magistrat monsieur Azibert.

On imagine que Nicolas Sarkozy et ses amis, à commencer par Monsieur Copé, qui cherche actuellement à faire oublier quelques soupçons de factures de complaisance, ne sont pas très heureux que des lumières soient faites sur ces pratiques qui si elles sont avérées, abaissent la politique.  Surtout lorsque l’on voit que de nouvelles affaires sont en train d’être révélées sur les finances de l’UMP. Madame Le Pen, de son côté, est toute contente de faire oublier les nombreuses irrégularités de ses listes aux municipales, où des personnes âgées en vulnérabilité auraient été inscrites à leur insu comme candidats Front National.

Du coup l’UMP et le FN contre-attaquent de façon peu cohérentes: – on a reproché d’abord à Taubira et Valls de tout savoir  et d’avoir eu connaissance des écoutes puis désormais, les mêmes FN et UMP attaquent sur le fait que les ministres ne seraient au courant de rien…va comprendre.

En attendant on ne parle pas des faits reprochés, qui sont graves. La droite pratique la vieille technique de Pasqua avec cette citation qu’on lui attribue souvent: ‘Quand on est emmerdé par une affaire, il faut susciter une affaire dans l’affaire, et si nécessaire une autre affaire dans l’affaire de l’affaire, jusqu’à ce que personne n’y comprenne plus rien’.
Ils tentent de faire en sorte que désormais en France quand un ancien président est soupçonné de trafic d’influence, plus personne ne s’en aperçoive. Même si de son côté une partie de la presse n’est pas complètement innocente à ce vacarme.

Doublez à cela une mauvaise capacité de communication du gouvernement, on se retrouve en pleine confusion.

Reste, au-delà de certains communicants très bien payés plusieurs éléments factuels: Sarkozy est visé par beaucoup d’affaires. Il doit s’expliquer, la politique est à ce prix.Il ne peut continuer à être l’objet de tant de soupçons dans autant de mises en cause sans clarifier quelques éléments.L’ancien Président est tout de même l’objet de 5 affaires différentes en ce moment !

Et que la justice fasse son boulot, sans que des politiques de tous bords, de droite comme de gauche, passent leur vie à commenter les juges. Il y a autre chose à faire non?

Secondement le leader de son parti est obligé de dériver de plus en plus vers l’extrême pour faire oublier son élection à l’UMP dans des conditions douteuses et ses affaires de facture. La diversion n’est pas la politique.  En tous cas par celle qui est au service du citoyen, de Lyon et d’ailleurs.

Le représentant du parti de Copé à Lyon, Michel Havard, qui au lieu de parler de Lyon, essaie de réduire le débat de l’avenir des lyonnais à une lutte entre partis, devrait d’ailleurs s’en souvenir: il faut s’intéresser aux gens et non aux joutes. Parler de Lyon. Pas des caniveaux. Proposer. Pas sûr que vouloir trop rendre partisan un scrutin soit la bonne idée. A lui de voir. Pour l’instant il va dans le sens inverse.

ps: Ah et si le gouvernement pouvait arrêter la communication confuse qui fait que même quand son adversaire a tort, il se retrouve en accusation ce serait pas mal aussi. Merci.

photos créative commons

2 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. Pardon, mais je ne vois pas pourquoi un homme qui n’a plus aucun mandat devrait aller clamer son innocence, parce que quelle autre explication attendez vous de lui ? Les français dans leur totalité ne lui ont pas par ailleurs retiré leur confiance puisque 48,4% ont voté pour lui. C’est plutôt à Hollande et à son gouvernement que la plupart des électeurs de 2012 ne font plus confiance, si l’on en croit les sondages désastreux pour eux.
    Pour le reste, dans des affaires judiciaires et non politiques, la présomption d’innocence étant ce qu’elle est, mieux vaut attendre car si tous ces dossiers se soldent comme celui de Bettancourt, toutes les injures proférées contre lui par des ministres en exercice relèveront de la diffamation. En attendant, c’est d’eux qu’on attend des résultats…

    • Solko, votre Sarkidolatrie vous égare: Sarkozy est passé de majoritaire à minoritaire, c’est donc bien un retrait de confiance, réitéré par la défaite de ses troupes qui a suivi aux législatives. Mais surtout, au-delà des partis, je trouve un peu fatigante cette habitude de partout qu’il y a depuis des mois à faire du commentaire juridique à la place des juges.Et puis à l’inverse ce manie de certains responsables à alimenter plus les chroniques judiciaires qu’à proposer un destin.Cela mérite d’arrêter de se cacher et d’agir.

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers