Quand Sarkozy joue sur la vie et la mort d’un policier pour faire un coup médiatique

Deuil-policeUne récupération ignoble découverte et racontée par Plume de Presse après différents recoupements horaires et le témoignage d’un fonctionnaire de police.Nicolas Sarkozy, dans la région ce jour là pour participer à une reunion des partis de droite européens s’est rendu au chevet d’un policier de la région marseillaise,  abattu lors d’une fusillade.

Mais celui-ci celui était déjà en état de mort cérébrale avant même la visite. Les services de l’Etat, qui avaient une fois de plus décidé de faire de la mort un grand moment de communication, auraient ordonné qu’on ne le débranche qu’au moment de la visite du Président  pour pouvoir laisser Nicolas Sarkozy annoncer lui-même son décès aux médias ….écœurant.

9 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. PMB

    Les cyniques ça ose tout.
    C’est même à ça qu’on les reconnait.
    Que la famille du défunt ait accepté de se prêter à cette sinistre farce en dit long sur le degré de soumission des petites mains du système.
    Interrogée, elle nous dirait sans doute qu’elle n’avait pas le choix, comme ne l’ont pas eu les gendarmes qui ont voulu (en vain) verbaliser le chauffeur du ministre Bertrand flashé à 114 au lieu de 90

  2. Fred

    J’ai été à deux doigts de rendre mon jambon-beurre… Vu d’autres trucs sur le web, qui recoupent bien tout ça.
    C’est profondément infect, et le pire c’est que ses petits kapos UMPistes viennent faire des procès en instrumentalisation à ceux qui dénoncent cette infamie.
    Vivement qu’on tire enfin la chasse sur cette fange. je suis au delà du dégoût.

  3. lu sur mediapart, pas sur le Figaro…: « L’assistance publique des hôpitaux de Marseille (AP HM) ont catégoriquement démenti l’information selon laquelle le président de la République aurait repoussé l’heure de décès officielle d’un policier pour son plan communication. «La rumeur est fausse, dit le chef du service de réanimation de l’Hôpital Nord. J’ai moi-même accueilli le président hier, et je ne lui aurai pas présenté quelqu’un de décédé.»  »
    c’est bien de recueillir toutes les infos, non ?

  4. romain blachier

    Corto74: personne ne conteste la qualité des soins, juste que personne a l’hopital ne donne de chiffres.Surprenant.Le service communication fait il un écran de fumée en insistant sur un point qui n’a pas été soulevé?

  5. L’Elysée n a pas démenti , Guéant l’a fait à sa place ce matin au cours d un déplacement à Arras

  6. romain blachier

    Et tu t’attendais a ce que Guéant confirme ?

  7. Gwynfrid

    Hum. Je sais bien qu’on ne prête qu’aux riches. Mais ça ne me semble pas hyper crédible comme histoire. Le rapport bénéfice-risque n’est pas assez bon pour oser un coup aussi gros. Enfn, à mon humble avis.

  8. PMB

    Même s’il n’y a pas eu manipulation, NS n’avait rien à faire dans la chambre d’un mourant qu’il ne connaissait pas.
    Quant à Guéant, s’il faut en croire un témoignage de seconde main donné sur le site de Bonnet, il a voulu lui aussi s’introduire dans la chambre du blessé et autant la famille que les collègues policiers présents l’ont bloqué. La famille était-elle là quand Malotru 1er est venu faire sa com’?
    Dire qu’à l’entrée des étages d’hospitalisation est marqué : Les visites sont réservées à la famille et aux proches…

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers