Ségolène, Najat et l’essentialisation de la vie politique

Quand ségolène Royal révéle (maladroitement certes-à moins que le magazine qui mentionne ses propos n’y porte aussi une forte part de responsabilité-mais avec franchise ) une hypocrisie. Le Point prête à la président de la Région Poitou-Charente  les propos suivants « J’ai toujours voulu avoir des ouvriers, des exclus, des jeunes issus de la diversité autour de moi », explique la présidente de Poitou-Charentes, « Najat doit accepter d’être là pour ça ».

Ségolène Royal poursuit : « Elle s’appellerait Claudine Dupont, elle ne serait peut-être pas là. Elle doit assumer son identité et en être fière ». Najat Vallaud-Belkacem est désormais ministre des Droits des femmes et porte-parole du gouvernement.

Puis elle a nuancé dans la soirée en affirmant qu’elle ne se reconnaissait pas dans les propos en affirmant qu’elle avait  toujours mis en avant Najat Vallaud-Belkacem, à la fois pour son talent et son histoire et elle se réjouit des responsabilités qui lui sont confiées aujourd’hui et qui sont pleinement méritées. »

Najat, un refus d’être enfermée dans une case quota

On notera d’abord que Najat a justement toujours refusé d’être réduite à des origines quelconques.

Alors que le Parti Socialiste voulait lui faire porter le label diversité sur certaines élections, elle a souvent refusé de l’endosser, le trouvant réducteur et racialiste alors que d’autres y trouvaient un moyen d’investiture sans passer par le vote des militants. Najat a toujours voulu représenter la République et non une de ses composantes.

C’est quoi des origines

 Et puis demander à quelqu’un d’assumer ses origines, qu’est-ce que cela veut dire? Quelles origines? Les lyonnaises? Les amiénoises? Ou celles de Beni Chiker au Maroc? Et pourquoi Beni Chiker et pas Lyon? Et comment ? En lisant ostensiblement du Mohamed Choukri en conseil des ministres? En exhibant un sabodet en conférence de presse ? En foutant à fond les Fatals Picards dans sa voiture officielle ?

Ségolène Royal est honnête

Ceci dit Ségolène Royal a été maladroite (ou mal comprise par un magazine porté sur la droite) mais elle a été diantrement plus franche que nombre d’autres acteurs de la vie politique.

Oui Najat (et cela n’enlève rien à son talent) a bénéficié de la tendance actuelle de la politique française à la racialisation des problèmes et aux systèmes de quotas au détriment du reste. Si certains médiocres utilisent ce même dispositif pour leur carrière, si d’autres instrumentalisent aussi cela pour éliminer des concurrents montants, c’est aussi l’un des facteurs a permis à une fille de grande qualité de prendre des responsabilités importantes.

Même si, il faut le répéter, Najat a toujours combattu la tendance qu’avaient les uns et les autres à l’enfermer dans sa naissance. Elle n’en a que plus de mérite. Le dispositif d’essentialisation choisi par le PS sera sans doute à revoir dans quelques temps,même si il convenait sans doute de donner un vrai coup de pouce aux femmes et minorités ethniques.

On parle de quotas pourtant l’égalité recule parfois

Les quotas, l’essentialisation ne régleront jamais les soucis d’une société. Oui sans doute, il faut que la loi tranche parfois. Mais elle est souvent prétexte à des solutions de politiciens pour politiciennes et à l’achat d’une bonne conscience. Chez nous, alors qu’on s’égosille à parler de parité dans les cénacles socialistes, 25% des hommes déclarent que les inégalités de carrières entre hommes et femmes sont légitimes..

Chez nos voisins belges on parle aussi de quotas de toutes sortes, donner de la visibilité plus grande aux femmes, ce qui part d’une bonne intention. Mais ce faisant on oublie une chose: ce n’est pas en facilitant des carrières sur des quotas qu’on réglera un problème dénoncé avec justesse par un récent documentaire: le harcèlement montant vis à vis des femmes dans la rue.

11 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. bobcestmoi

    tout ce qui vient du Point, écharpe rouge ou pas , est suspect à mes yeux

  2. Hé Bob, tu confonds avec l’Express … mais aucune importance puisque c’est le même égout.
    Bon billet, mais je trouve juste ta réaction sur S.R … comment dire … un peu trop compréhensive. Gauche ou droite, certains politiciens restent avec cette grosse boule enfouie au fond d’eux. Dommage car je l’aimais bien Ségo.

  3. estelle92

    De quelle « grosse boule enfouie » parle notre ami Captainhaka ?
    Ton billet est bon, ce qui ne me surprend pas spécialement.
    Bonne journée.

  4. romain blachier

    C’est plutôt renard argenté qu’écharpe rouge Le Point

  5. romain blachier

    Une boule à quelle propos?

  6. romain blachier

    Cela refléte le temps.

  7. romain blachier

    Merci et même question.

  8. romain blachier

    et épouvantable…

  9. Eric B

    Merci Romain de poser la bonne question – qu’est-ce que les origines ? – et pour la vidéo : je ne vois pas le rapport avec Najat Vallaud-Belkacem et les quotas en politique, mais c’est un problème préoccupant en effet, et massif dans certains quartiers.
    Les hommes et les femmes ensemble devraient sortir de la bien-pensance culturelle (« c’est leur culture, leurs traditions, ça se comprend… »), prendre leurs responsabilités, et ne pas tolérer que quelqu’un (quel que soit son genre d’ailleurs) se fasse insulter dans la rue. Faire preuve d’un peu de courage, tout simplement.
    Rappelons que la République est fondée sur ce qui rassemble, et non ce qui divise, sur des valeurs et une histoire commune, et non des fragments de mémoires concurrentes, sur la citoyenneté et non sur la construction politique des différences – qui font toujours, qu’on le veuille ou non, le lit des communautarismes. Je me suis toujours demandé par exemple pourquoi la gauche ne s’engageait pas davantage dans un combat pour le développement des naturalisations, plutôt que le droit de vote des étrangers, sujet qui me paraît totalement superflu et n’intéresse même pas les étrangers eux-mêmes (c’est en train de changer, puisque Manuel Valls veut reconsidérer les critères de naturalisation : tant mieux).
    Tu dis Romain que Najat s’est toujours défendue d’avoir fondé sa carrière sur ses origines, et je veux bien vous croire tous les deux, mais ne soyons pas hypocrites : il y a plein de jeunes diplômés brillants, de tous genres et toutes origines sortis de Sciences Po, et à l’heure actuelle, être une femme brillante d’origine immigrée constitue un avantage énorme et décisif en politique.
    Un cas à la limite de l’imposture, c’est celui de Fleur Pellerin, qui a certainement plein de qualités, mais qui est présentée comme venant de la diversité, alors qu’elle a été adoptée quand elle était bébé par un couple français socialement favorisé : où est la diversité sociale ou culturelle ?

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers