Que signifie le sens du Ramadan ?

Islam Aujourd'hui commence pour les musulmans, la période de jeûne, effectuée par deux tiers des français pratiquant l'Islam. Si le Ramadan en tant que coutume et pratique est célèbre, sa signification et le pourquoi du comment les musulmans jeûnent chaque année pendant une trentaine de jours est bien moins connue. Y compris parfois de certains pratiquants.

Le Ramadan, comment ?

Le Ramadan fut prescrit par Muhammad (Plus connu sous le nom turc de Mahomet) lors de sa deuxième année à Médine, où il séjournait après avoir du quitter La Mecque. Auparavant Le premier jeûne imposé par Mahomet fut celui d'une seule journée pour la fête juive de l'Achoura. Ce jeûne était calqué sur celui des israélites. Lorsque Muhammad se disputa avec les juifs de la région, il institua le jeûne au mois de Ramadan et il le voulu plus sévère que le Carême des chrétiens. Au départ donc le Ramadan se positionne comme une réforme du religieux, se voulant plus rigoriste par rapport aux autres monothéismes sur ce point. Le jeûne, appelé « sawm » dans le Coran signifie l'abstinence. Au sens de la Loi musulmane, ce mot signifie le fait de s'abstenir de manger, boire ou avoir des relations sexuelles entre l'apparition de l'aube et le coucher du soleil, avec l'intention effective de ne pas s'alimenter ni boire. Une pratique religieuse plus intense est également demandée ainsi que de s'abstenir des conflits, des médisances et de gérer plus utilement son temps.

Pourquoi le Ramadan ?

Il a pour but de libérer l'être humain des entraves de la dépendance matérielle, de la prison des habitudes, de la consommation aveugle, de la routine et de la logique du rendement économique pour le rendement économique. Par cela il a pour but de renforcer sa spiritualité et sa soumission à Dieu (Musulman signifiant, pour mémoire, celui qui est soumis-à Dieu ). Il s'agit en fait en faisant le Ramadan, de vivifier sa spiritualité, et de rechercher une véritable libération par le jeûne de l’âme, l'invitation à appréhender la présence divine par le jeûne du cœur. La solidarité manifestée à cette occasion est aussi un moyen pour les musulmans de se souder et de pratiquer l'aumône envers les plus démunis de la communauté (des lectures plus libérales et ouvertes de la régle parlent de solidarité envers tous les pauvres) . Un exemple est la chorba du cœur à la Grande Mosquée de Lyon.

ps: Oui ce billet est un refonte d''un billet de l'année passée.

62 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. Comme je l’ai déjà dit ailleurs, le ramadan n’est en rien un “jeûne”, puisqu’il consiste simplement à faire la nuit ce qu’on fait d’ordinaire le jour, et sans se priver de rien.
    J’ajoute que, lorsque je vivais en Algérie, ce mois s’écoulait dans la discrétion et la dignité. Et nul n’aurai osé se livrer au tintamarre festif que Modernœud se croit tenu d’organiser ici depuis quelques années.

  2. Guillaume

    C’est clair que ne pas boire une seule goutte d’eau de toute la journée pendant le mois le plus chaud de l’année (déjà en France c’est pas mal, je n’imagine même pas dans les pays où il fait 50°C à l’ombre), c’est vraiment « se priver de rien » !

  3. C’est quand même bizarre tout ce tintamarre, pour reprendre le mot de Didier Goux, et pour ne pas dire ramdam que l’on organise depuis quelques années autour du ramadan.
    Dans les années soixante-dix, les musulmans étaient déjà nombreux en France. Les voisins de mes parents, qui étaient algériens, respectaient le ramadan en famille, sans ostentation. C’étaient des gens discrets. Les femmes ne portaient pas de voile et s’habillaient à l’occidentale. Elles venaient à la maison et ma mère leur apprenait à lire et à écrire. On n’avait jamais entendu parler de nourriture hallal, de Aït-el-Kebir ou encore de niqab… On ne parlait pas de racisme ou de xénophobie, encore moins d’islamophobie. Que s’est-il passé depuis?

  4. romain blachier

    Didier et encore plus Frédéric: vous confondez le débat sur le hallal, le niqab et le ramadan…c’est comme comparer le carême à la condamnation de l’homosexualité par le Vatican.

  5. Fréderic pose une bonne question: que s’est-il passé depuis ?
    Depuis l’autrefois, pas si vieux, ou tout le monde, en France, se foutait du ramadan qui n’aurait jamais fait un sujet de JT et aujourd’hui où l’on entend parler de ça partout ?

  6. Pas constaté pour ma part mais j’habite dans un quartier très métissé depuis une quinzaine d’années et j’ai longtemps vécu à l’étranger et dans les DOM-TOM…mais si tu dis cela c’est que tu dois avoir une idée non ? Explique donc..

  7. Romain, vous m’avez mal compris. Je dis juste qu’il fut une époque où l’on ne parlait pas autant de l’islam. Or cela n’empêchait pas les musulmans d’être de bons musulmans et de faire le ramadan. C’était une époque où le mot islamophobie n’existait même pas! Aujourd’hui, il me semble que l’on donne beaucoup d’importance au ramadan. Et vous ne nierez pas que les débats sur la nourriture hallal ou sur le niqab, qui font régulièrement la une de l’actualité, obéissent à la même logique.

  8. Le mot islamophobie est en soit discutable. Mais moi je refuse le lien Islam égale forcément niqab que font certains islamistes comme certains obsédés anti-islam. La logique est tout de même différente entre le fait qu’on parle d’une pratique religieuse et de parler d’un déviance dure. Par exemple on ne saurait confondre le fait de parler de Noel en protestantisme et le fait de parler du KKK.

  9. Attendez, je n’ai jamais dit que le niqab, c’était l’islam! Ce n’est d’ailleurs pas le sujet. Je constatais juste que l’on accorde beaucoup d’importance à l’islam (et à ses déviances, si vous voulez). Pour parler franchement, et crûment, la grande majorité des français s’en branle complètement, du ramadan. Pourquoi alors leur rabattre les oreilles avec ça?

  10. Louis

    Oui, bon, pas de quoi égorger un mouton, pardon, de fouetter un chat : la chorba du coeur est calquée sur les restaus du coeur, comme le secours islamique est calqué sur le secours catholique et populaire, à la différence près que celui-là privilégie les musulmans, contrairement aux deux autres qui ne font pas de distinction entre les personnes dans le besoin. Ceux qui ont lu le Coran comprendront.
    Cette chorba du coeur est halal et donc discriminatoire envers ceux qui ne mangent pas ce type de viande.
    Je note que la grande mosquée de Lyon propose une rubrique de « conversion à l’islam ». Carrément.
    Le ramadan n’est pas un jeûne mais une privation diurne et une inversion des rythmes.

  11. Louis

    D’un point de vue médical, le jeûne commence 16 heures après le dernier repas.

  12. David Burlot

    « Cette chorba du coeur est halal et donc discriminatoire envers ceux qui ne mangent pas ce type de viande. »
    En quoi cette viande est différente ? Le gout ? même pas ! Un rite d’abattage seulement !
    La discrimination est dans la tête, pas dans l’estomac

  13. Je n’ai pas d’avis tranché sur le sujet, mais j’avoue que l’aspect médiatique qu’on donne à cette tradition religieuse me dérange un peu. Les gens qui ne comprennent pas jugent vite.
    Pourquoi en parler dans les médias? C’est la liberté de culte et pis c’est tout, non?
    Bon, par contre, c’est vrai, c’est con quand ça tombe en été, les journées sont longues…

  14. Emmanuel

    La présence médiatique de la religion ne me dérange en rien, bien au contraire: à partir du moment où l’on parle de l’une d’entre elles, autant parler de toutes. Et depuis ma plus tendre enfance, j’ai droit à la retransmission de la bénédiction urbi et orbi du pape à Paques, ou de la veillée de Noël, ou de la messe du dimanche, ou du bulletin de santé du pape… j’en passe et des meilleurs. Donc, oui, autant parler de toutes, cela me semble plus juste et plus sympa.

  15. « Je ne peux pas imaginer un Dieu qui récompense et punit l’objet de sa création. Je ne peux pas me figurer un Dieu qui réglerait sa volonté sur l’expérience de la mienne. Je ne veux pas et je ne peux pas concevoir un être qui survivrait à la mort de son corps. Si de pareilles idées se développent en un esprit, je le juge faible, craintif et stupidement égoïste. »
    Albert Einstein

  16. Il y a bien les repas de paroisse, pourquoi n’y aurait-il pas des repas de ramadan ?
    Pareil pour la conversion, d’ailleurs mon église réformée devrait mettre une rubrique de ce type.Rien de choquant.

  17. Oui c’est vrai, je suis d’accord avec vous, on accorde beaucoup d’importance médiatique à l’Islam, souvent d’ailleurs sans que les musulmans l’aient demandé d’ailleurs, soit à cause de tarés islamistes, soit à cause de réacs. Je le disais une fois dans ma chronique sur Tribune de Lyon, http://minu.me/4z6m on ne parle de religion dans notre pays que lorsqu’il y a souci ou conflit. Pour ma part, sur ce blog, j’aborde de temps à autre la spiritualité, du point de vue protestant en général. Après celle des autres m’intéresse aussi.

  18. La liberté de culte n’inclue pas l’obligation de silence médiatique non ?

  19. Ca dépend la vision qu’on a de Dieu. La mienne n’est pas forcément celle d’Einstein. Il était de culture juive, où Dieu est, généralement plus directif qu’en protestantisme, même si les deux religions se ressemblent. Mais il était surtout sceptique. La foi, c’est une…question de foi.

  20. Le problème de la religion (basée sur la foi) est qu’elle édicte des lois qui ne sont pas l’expression de la démocratie, ni débattues dans un parlement. La loi divine est un totalitarisme. Il n’est pas stupide d’opposer la Raison à la Foi, à mon avis.

  21. tu n’as jamais remarqué que la télévision à des sujets fétiches, qui font de l’audimat et que certains exploitent des peurs…

  22. pourquoi ça n’existe pas « conversion au catholicisme? » ou « conversion au protestantisme » ? Eux aussi basés sur des textes qui peuvent comporter des horreurs ?

  23. Personnellement j’ai des voisins muslims, ils font donc le ramadan . Il y ‘en a dans la rue aussi d’autres muslims (je veux dire qui ont des appartements qui donnent sur la rue) , et je n’ai rien vu de festif ni entendu de tintamarre… autre que les cons qui klaxonnent.
    Donc ceux là sont dignes et discrets , en plus d’être de bons voisins. Donc où sont les indignes et indiscrets dont vous nous parlez ? combien sont-ils et pourquoi sont ils mis en évidence ? hein …

  24. C’est parce que tu confonds religion et politique. Sinon pour les débats, c’est une méconnaissance. Tu devrais regarder les cercles bibliques protestants, les discussions théo chez les docteurs musulmans, les débats sur le talmud

  25. La religion est une organisation politique, c’est même la première. Le Roi a toujours été soit un dieu, soit sacré.
    C’est toi qui confond le mysticisme individuel et la religion, qui est une organisation législative de la société.

  26. Je ne vois pas en quoi la religion serait forcément pouvoir temporel (même si certains l’utilisent comme tel) ni en quoi la religion ne pourrait être un mysticisme individuel. C’est même la base du taoisme et du protestantisme.

  27. Louis

    David,
    sur l’abattage rituel et plus spécifiquement halal.
    – l’animal est égorgé la tête tournée vers la Mecque, qui est interdite aux non-musulmans. Tout un symbole.
    http://bokertov.typepad.com/.a/6a00d83451bc4a69e201543314580e970c-500wi
    – il est cruel et barbare (je vous renvoie vers des vidéos que l’on trouve aisément sur la toile). Il est interdit par la communauté européenne mais a été autorisé à titre dérogatoire par la France sous la pression de certains lobbies.
    – selon les vétérinaires, il peut provoquer des risques sanitaires graves. La gorge de l’animal est tranchée ce qui provoque des remontées des substances contenues dans l’estomac voire des intestins. Les musulmans mangent la viande très cuite, ce qui limite les risques. Mais il faut savoir que de la viande issue de l’abattage rituel est redistribuée dans le circuit « normal », sans être mentionnée comme telle, notamment dans les barquettes des grandes surfaces, dans les steaks hâchés, les plats préparés. Les raisons de cette « redistribution »? Certaines parties de l’animal sont considérées comme moins nobles voire impures, elles empruntent alors le chemin classique de distribution. De plus, par commodité et pour gagner du temps, certains abattoirs privilégient l’abattage rituel pour la plupart ou tous les animaux. Beaucoup d’ovins et même de bovins sont ainsi tués selon le rite.
    http://www.lepost.fr/article/2010/11/19/2310279_abattage-des-moutons-le-choc-des-images.html#mce_temp_url#
    – Une taxe religieuse est prélevée sur la viande. Elle finance les mosquées, dont certaines ne sont pas très claires, et le terrorisme (pour plus de précisions, tapez « halal terrorisme france » dans youtube).
    Pour rappel, seul l’Etat est autorisé à prélever des taxes.
    – Le halal crée un apartheid culturel, encourageant ainsi le communautarisme. La viande non halal est considérée comme impure par les musulmans, ce qui est évidement faux. Par extension, les consommateurs de viande haram sont-ils aussi perçus comme impurs ?
    Il est devenu très difficile pour certaines classes de partir en voyage scolaire à cause de cela… Lisez le rapport Obin.
    – Les chrétiens ne doivent pas manger de viande issue d’un animal sacrifié aux idoles (en l’occurrence, ici, la Kaaba). Cf une lettre de Saint-Paul.
    Il est également interdit aux Sikhs de consommer de la viande issue de l’abattage rituel.
    Vous écrivez que « la discrimination est dans la tête, pas dans l’estomac ». C’est vrai. Je crois que c’est Saint-Paul qui écrivait que ce n’est pas ce qui entre dans la bouche qui est impur mais ce qui en sort. A prendre au sens métaphorique bien sûr… A méditer en tout cas.

  28. Louis

    Au fait, n’est-ce pas la grande mosquée de Lyon qui est considérée comme étant un centre de recrutement pour Al-Qaïda en Europe ? 🙁

  29. romain blachier

    Non. A part dans une erreur des services secrets us qui a depuis été rectifiée.

  30. romain blachier

    Allah n’est pas une idole en christianisme, rien n’interdit de manger Hallal.

  31. On nous parle bien des fêtes catho toute l’année, Pâques, Toussaint, Noel avec tout le côté bouffe et commercial qui va avec. Personne ne chouine sur le massacre des oies et canards ni sur celui des huitres… Alors parler du ramadan 1 fois par an, ça fait un peu non évènement non ?
    P.S. Je ne sais ce qu’est un modernoeud mais une tête de noeud oui, cher Didier Goux et vous m’en semblez une belle 🙂

  32. Ni celle de bruit médiatique.

  33. Pourquoi faudrait-il le taire forcément ? En quoi cette activité serait honteuse ?

  34. Emmanuel

    @Louis : et mis à part vouloir donner de l’Islam une image fausse et péjorative, vous défendez quelles valeurs, quel modèle, quelles convictions?
    Je ne prends pas la peine de relever les erreurs sur la religion ni l’utilisation que vous faites des images, je me contenterai de vous faire partager ma propre barbarie bien franchouillarde:
    http://retourdepeche.canalblog.com/archives/2008/07/06/9641038.html

  35. Louis

    J’ai pris soin de préciser : la Kaaba, qui peut à mon sens être considérée comme une idole.

  36. Louis

    En islam l’apostasie est punie de mort. Une conversion à cette religion a donc une signification très particulière.
    @ Romain
    Effectivement, il est curieux que la plupart des églises chrétiennes n’appellent pas à la conversion 🙂 🙂
    Quant aux repas de paroisse, les églises sont ouvertes à toutes (j’insiste) et tous sans distinction, ce qui n’est pas le cas de tous les lieux de culte.

  37. Louis

    Trublyonne,
    les fêtes chrétiennes sont calquées sur des fêtes païennes. Les Grecs faisaient des processions en l’honneur de leurs Dieux.
    Le symbole même de la croix est présent dans de nombreuses cultures. Il représente l’alliance entre la terre et le ciel.
    J’avoue que le cri de l’huitre sous la goutte de citron ne m’émeut guère 😉
    La maltraitance animale est dénoncée et combattue par les associations de défense des animaux. Rien ne devait être tabou, à moins de considérer que certaines populations sont plus fragiles et susceptibles que d’autres 🙂

  38. Louis

    Quelle est votre source? Parce que si s’agit de la « rectification » du recteur de la grande mosquée, c’est fortement sujet à caution.

  39. Louis

    D’accord avec vous sur les dérives mercantiles qui accompagnent certaines de ces fêtes, sans oublier qu’elles font vivre pas mal de petites entreprises (chocolatiers, ostréiculteurs etc…).
    On peut aussi choisir d’acheter moins et mieux.

  40. Louis

    C’est le peut-être le cas pour le taoisme et le protestantisme mais ne feignez pas de croire que toutes les religions sont construites autour du même système…

  41. J’ai pourtant déjà partagé le repas de rupture du jeune avec la mosquée de Gerland.

  42. Louis

    En lien avec Interpol ? 🙂

  43. Louis

    En quelle qualité? D’élu?
    Quel était le public?

  44. Louis

    Lorsque je parle d’ouverture des lieux de culte, vous aurez compris que je prend en compte tous les jours de l’année.
    Des demandes de visite de la grande mosquée par des groupes sont restés sans réponse. Que veulent-ils contrôler? Nul besoin d’autorisation pour visiter les lieux chrétiens.

  45. romain blachier

    Le public était celui des fidèles de la mosquée ami inquisiteur

  46. romain blachier

    Relisez mon commentaire…ai-je dit cela ?

  47. romain blachier

    Je ne sais pas si le préfet a demandé une instruction d’Interpol mais comme je vient de vous l’apprendre alors que tout en évoquant ces rumeurs, vous l’ignoriez, il a démenti cette allégation sur sur la mosquée

  48. Louis

    En tant qu’élu il est de votre devoir d’être transparent. De là à évoquer l’inquisition….

  49. Louis

    Oui, enfin, excusez-moi mais vous avez compris le sens de mon message. Sur ce genre de choses, je préférerai connaître l’avis de la DCRG. Les préfets ont peu de marge de manoeuvre, ils sont aux ordres, surtout sur les sujets sensibles.

  50. Nous ne sommes pas sur mon blog d’élu et j’y suis aussi allé quand je n’étais pas élu, mais je vous ai répondu de façon transparente et à de nombreuses reprises il me semble…Oui j’ai partagé la rupture de jeûne à différentes reprises comme je suis allé à d’autres célébrations d’autres religions.

  51. Le Préfet est le garant de la sécurité, même si on peut contester les logiques d’Etat.

  52. Louis

    @ Emmanuel
    Qu’est-ce qui est faux au juste dans ce que j’ai écrit? L’image vous gène ? Moi aussi.
    Je suis républicain. La charia (le halal en est une des prescriptions) a été déclarée incompatible avec les droits de l’homme et plus généralement avec nos sociétés par la cour européenne des droits de l’homme il y a une dizaine d’année de cela. L’islam est séparatiste (hommes-femmes, musulmans-non musulmans, halal-haram). Cela crée des ghettos, des tensions, des conflits. Il faut être aveugle ou démago pour ne pas le voir. Je resuggère de lire le rapport Obin. Il est disponible sur internet.
    Après l’huitre, on a le homard. A mettre sur le même plan qu’un ovin ou qu’un bovin égorgé à vif je suppose?

  53. Louis

    Justement…

  54. En rien ! Mais en faire la publicité ne sert à rien non plus.

  55. Le préfet aurait dit l’inverse que vous l’auriez soutenu…la vérité n’est pas à double visage.

  56. Louis

    J’émets tout simplement un doute. Une inquiétude que je partage avec nombre de nos concitoyens dotés d’un minimum de lucidité.

  57. Louis

    C’est une réponse au message de Romain (03 août 2011 à 10:02(.

  58. Yann F.

    Bonjour,
    Je suis entierement d’accords avec vous Romain. l’amalgamme précédant est hors sujet.
    Merci pour ce repositionnement.

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers