Notre vieux pays féru de laïcité logo-lyonmagse fatigue en déchirures religieuses obsessionnelles. (…)

La foi est aujourd’hui presque uniquement évoquée dans l’espace public et médiatique comme un instrument de division. Un sujet pour alimenter les faits divers.

Certes, trop d’entre nous dans ce pays, n’ont de la religion qu’une pratique ostensible à défaut d’être réellement spirituelle. On préfère afficher son choix que vivre sa foi.

L’intégralité de ma chronique est à lire d’un clic sur Lyon Mag Richesse des spiritualités, misère des sectarismes