La chaine des bistrots

Eh il faut vraiment que je m'y mette! Mon copain Falconhill, blogueur et élu divers droite (et gaucho-compatible) dans le Gard m'a taggué à plusieurs reprises pour une chaine fort intéressante sur les bistrots à laquelle nombre copains blogueurs ont participé. Déjà que j'avais pas fait celle de Yann (pardon Yann) sur les premiers billets de blog, là je m'y met! En plus la chaine a été lancée par Nicolas et Polluxe alors….Il s'agit ici pour moi de parler de trois bistrots que j'aime. Ce qui est un petit peu ennuyeux, c'est que si je sort pas mal dans mon quartier (enfin beaucoup moins ces derniers temps, j'ai plus le temps!), si j'ai des copains cafetiers, si vraiment on a des supers bistrots à Lyon, je n'ai pas de triplé préféré…J'ai donc tiré au sort, en éliminant aussi ceux dont j'avais déjà parlé ici. Bon et si, si je sort du 7e mais là j'allais quand même pas rater l'occasion de parler de mon quartier!Un lieu que j'ai contribué, en tant qu'Adjoint au Maire de Lyon 7e à faire s'installer là où il est, c'est chez Thibault. Chez Thibault, c'est d'abord un mec qui en veut, avec en plus des principes sociaux et culturels. Chaque semaine, des événements culturels s'y déroulent et le brunch du dimanche est l'un des grands et multiples bonheurs d'habiter à la Guillotière. Le lieu est devenu réellement un véritable lieu de convivialité et de rencontre, un vrai bonheur humain. C'est aussi devenu le repaire de quelques autres blogueurs du coin! L'adresse du lieu ? 80 rue Montesquieu.Autre lieu tiré de ma sélection par de blanches mains pas si innocentes, le Café du Nain 5, rue Montesquieu. Tout comme les autres troquets de ma sélection, je n'ai hélas pas si souvent que ça l'occasion d'y aller, faute de temps. Le café du Nain, c'est d'abord des soirées mémorables avec mes potes des Guill Lurons. C'est des rires et des pots descendus, des histoires de quartier et des mélanges…avec ce mix incroyable d'âges, de conditions sociales, d'origine, de bonhommie, le tout mélangé à une solide tradition lyonnaise, ce bistrot serait sans doute l'un des tous premiers endroits où emmener quelqu'un qui voudrait connaitre la Guille et son esprit. En plus, ils ont de beaux produits. Même le beaujolais nouveau est excellent, c'est dire !Troisième lieu tiré du chapeau, cr'est le café des Oliviers rue Chevreul. Les patrons sont des personnages, avec de vraies gueules à l'ancienne et un accent lyonnais à faire pâlir l'inventeur du mâchon. Le lieu est le bistrot popu et gouailleur par excellence, à l'inverse absolu de ces bars lounge que j'apprécie par ailleurs dans un autre registre. A midi le plat du jour est divin et peu onéreux. Le soir, un petit blues après le boulot est soigné en quelques minutes par la bonne humeur du lieu.Zou allez Myrtille , Cheapy Girl, Trublyonne, Hypos et Sasa, à vous de jouer les filles, faites la chaine.
[…]

Lire la suite