Confusions à Lyon 3

L’université Lyon 3 est dirigée depuis 2002 par Guy Lavorel.A l’époque, élu étudiant au conseil d’administration, je m’attendais, avec mes camarades, sans excessivement d’illusions, aprés les horribles années Guyot marquées par le flou, une orientation idéologique trés à droite et parfois complaisante avec les négationnistes  et des utilisations d’argent de l’université condamnées par la suite (voir aussi ici)à un assouplissement.
Si le style de l’homme était moins brutal que son prédécesseur, force est constater que la transparence n’y gagna pas puisque le rectorat et les étudiants de l’UNEF et d’Hippocampe durent à plusieurs reprises se battre pour que nombre d’affaires soient examinées.

L’université refusait en effet de se saisir de nombre d’affaires: Celles préccédemment citées concernant M.Guyot mais aussi des litiges de détournement de l’argent d’une étudiante
par Jean-Claude Pfeffer, un enseignant proche de l’UMP et de Gilles
Guyot et interdit d’enseigner par la suite aprés une décision du CNESER.

La présidence devait être renouvellée au plus tard un mois (c’est à dire avant le 31 juillet, en réalité le 27 au plus tard si on prend en compte les jours ouvrables) avant la prise en fonction du futur président.

Guy Lavorel a pourtant décidé de reporter les élections, arguant de la
réforme des université à venir de Valerie Pécresse à mettre en place,
ce qui est curieux, le dispositif législatif n’étant pas encore ne
serais-ce que voté par le parlement…Un moyen de continuer à être
président un peu plus longtemps.

La semaine derniére, une manifestation à la Manufacture des Tabacs a ainsi protesté contre cette fort peu démocratique décision.Parmis les protestataires, le Doyen de la fac de Droit, Hugues Fulchiron.Celui-ci est décidé à redorer l’image de l’université et à tourner la page des affaires pour que Lyon 3 se consacre à l’enseignement et à la recherche.
Valerie Pécresse, ministre en charge de l’enseignement supérieur est elle aussi décidée à tourner la page de l’affairisme d’une certaine droite universitaire lyonnaise et a pris des engagements lors de son rendez-vous avec Romain L’Huilllier (UNEF) et Stéphane Nivet (Hippocampe).

Et puis il y a Christian Philip.Celui-ci est toujours candidat à la présidence de Lyon 3, qu’il semble  considérer comme un lot de consoltation aprés les promesses non tenues de ministére  ou de secrétariat d’Etat qu’il avait reçues pour laisser la place à M.Perben aux législatives.
Ses récentes acointances avec les millonistes pourraient l’aider dans sa campagne pour prendre la tête de Lyon 3…Piquant quand on sait ce que Millon a fait aux universités lyonnaises à la fin de sa présidence de région.

Et puis le fait de mettre une personne, certes universitaire mais avant tout homme politique aussi marqué que M.Philip à la tête d’une université est-ce vraiment raisonnable? Celui-ci pourrat-il travailler en équité avec tous pour le bien de la collectivité? Entendons-nous bien, la question serait la même pour un homme ou une femme de gauche.Hugues Fulchiron n’a surement pas voté la même chose que moi aux présidentielles derniéres mais me semble plus capable de neutralité qu’un homme qui prend réguliérement (et c’est normal,c’est un politique) des positions partisanes.Ou alors il serait souhaitable que M.Philip choisisse entre ses fonctions politiciennes et une présidence d’université.C’est d’ailleurs ce que lui demande un tract du personnel de Lyon 3.

Et puis l’ex-futur ministre semble surtout soutenu par les sortants, ce qui laisse mal augurer d’un avenir transparent si il était élu …

2 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. Ali

    Bonjour,
    Effectivement, quel feuilleton… Je suis élu dans un de conseil de l’une des Universités Lyon. Surtout quand on sait quelle est l’orientation de la réforme Pécresse, l’enjeu est de taille. Argumenter la réforme pour reporter une élection n’est pas légitime. Est-ce que les étudiants ne peuvent pas aller au tribunal d’administrative d’état? Qu’est-ce que vous en pensez?

  2. j’ai comme resposanble Bernard Lugan qui n’a jamais caché ses idées très très à droite , mais moi qui n’est pas un nom très  » passe-partout  » , Lugan a toujours eus un respect pour moi , m’a tres bien aiguillé et surtout fut toujours très cordial avec moi ainsi qu’avec les autres étudiants français ou étrangers.
    Par contre , certains profs à gauche et ils se reconnaitront sont bizarrement les premiers à saquer les élèves d’erasmus ou des etudiants etrangers extra-européens.
    Je trouve ça bizarre de leur part.
    je préfère la franchise d’un homme plutot que des gens qui se disent à gauche ou centristes et qui sont plus à droite que Lugan ou Gollnisch.
    je me permets d’ajouter que Gollnisch avait un petit comité de soutien dont des profs de gauche ont été membres.
    j’avoue qu’au plus profond de moi même ça me choque
    ++

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers