Un dispositif qui pourra faire économiser plus d’un milliard d’euros à la sécurité sociale

Lorsque Jessica Ennis gagna sa médaille d'or, c'est toute la nation qui a applaudi avec enthousiasme dans un élan touchant.
La victoire de l'athlète Britannique était très attendue et les médias et les sponsors avaient fait de la récipiendaire de l'Ordre de l'Empire Britannique l'un des symboles majeurs de l'équipe de Grande-Bretagne.
Et sa victoire, si elle était attendue, se devait d'être célébrée au mieux, tout comme celle de Victoria Pendelton la veille.
Derrière l'enthousiasme pour la réussite sportive des athlètes du royaume, on ressent une véritable envie des Britanniques de donner l'image la plus positive possible de leur pays.
Habituellement peu en reste pour ce qui est de protester face à un dysfonctionnement (les français se croient les seuls râleurs au monde!), les Londoniens se sont pliés de bonne grâce à des conditions de transports parfois saturés.
Certes il y eu des polémiques, inévitables: la vente de frites réservées à Mac Donald, les abus du service marketing, les carences de la société de sécurité, ont amené leurs lots de protestations.
Mais, de la cérémonie d'ouverture, du bon accueil des Londoniens, de leur enthousiasme pendant les compétitions et à l'extérieur, tout semble montrer que la bonne humeur est de mise.
On attend des heures pour une barquette de pommes de terres frites industrielles dans les stades, on ne peut prendre le métro dans les lignes principales, on se retrouve serré un peu partout dans la ville. Mais on fait bonne figure, on montre sa joie, on est dans le fun.
Contrairement à Pékin qui voulait donner une bonne image par sa puissance, les Londoniens, les Britanniques, ne veulent pas utiliser l'image de ces jeux pour être craints. Il veulent être enviés. Parce qu'ils sont cools. Quitte à en rajouter par rapport à l'habitude.

12 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. Là va falloir expliquer/détailler 🙂
    L’ordre de grandeur ne me semble pas bon pour le coup.

  2. romain blachier

    @fabrice C’est à dire?

  3. Sarah

    Pour completer ton constat: La part des génériques est bien de 70% actuellement, mais elle ne stagne pas, pire elle baisse: -10% en 4 ans!

  4. L’explication: ces chers médecins sont toujours influencée par les visiteurs médicaux et ne mettent pas le générique dans l’ordonnance, il suffit que le pharmacien ne propose ou ne remplace pas et tu as le résultat que tu décris…
    Ah les beaux voyages et séminaires proposés par l’industrie pharmaceutique…

  5. Non, Rosa … ce problème là est pinuts … d’ailleurs, la loi oblige les pharmaciens à proposer du générique, quelle que soit la prescription.
    La part des prescriptions en ville est minime dans les dépenses de sécurité sociale, par rapport à la part qui revient aux marchés publics de médicaments : eh oui, les hôpitaux publics sont les premiers acheteurs, dans le cadre d’ailleurs de « groupements de commande » que je connais très très bien.Cela représente 80% du CA des industriels de la pharmacie.
    Nous devons donc remettre tout cela à plat.
    A plat aussi, le financement de la recherche de molécules nouvelles au travers de quoi les industriels de la pharmacie justifient leurs prix ! … Un petit flacon à 1280 € ! Une boite à 2600 € : pour ma soeur leucémique, il en faut 4 par mois ! … Sa vie tient à ce fil jusqu’à ce que sa protéine-crabe ait trouvé la parade … tu penses bien que même s’il fallait payer de notre poche on le ferait ! … pour qu’elle meure pas, j’irais sur le trottoir !!! Tu comprends, il est là le piège !
    Ramenons l’Etat dans cet univers pour faire cesser ces horreurs jamais dites !

  6. ça me rappelle une anecdote : l’autre jour, des gens très cultivés ont tenté de me démontrer par A+B que les génériques fonctionnaient moins bien que les « grandes marques », que c’étaient des copies et qu’une copie, c’est forcément moins bien, que ce sont les gouvernements qui veulent faire des économies en utilisant du second choix …
    Je me suis alors demandé si l’on ne régressait pas … ce chiffre de -10% ne m’étonne donc pas trop !

  7. d’ailleurs, n’est-ce pas plus rentable pour un pharmarcien de proposer une marque plutôt qu’un générique ? Je ne suis pas persuadé qu’il ait le même bénéfice sur les 2 produits …

  8. Cela me paraît beaucoup en ordre de grandeur, sachant que dans pas mal de cas, la non-prescription de générique/alternative vient du pouvoir politique.
    M. Touraine a malheureusement fait récemment comme ses prédécesseurs sur l’affaire avastin contre lucentis 🙁
    Les marges de l’industrie pharmaceutique sont impénétrables…

  9. romain blachier

    ses prédécesseurs???? Jean-Louis Touraine était déjà député la dernière fois et il n’est pas ministre de la santé. Tu es mal renseigné sur le dossier de même que sur les médicaments…
    revois tes fiches
    eh ben ce sont pourtant les chiffres…quand au pouvoir politique et aux pharmacies, il y a justemeznt obligation de présenter un générique depuis cette mesure et le tiers-payant…on va donc dans le bon sens. Après c’est aussi de la responsabilité de chacun quand à sa médication, pas seulement de l’Etat.

  10. Ce n’était pas Jean-Louis, mais Marisol que j’avais en tête (je ne voulais pas polémiquer et dire « blabla c’est sa faute » car tous les ministres de la santé, gauche-centre-droite confondus protègent l’industrie pharmaceutique, on se demande bien pourquoi malheureusement vu qu’elle n’assure plus la recherche: ce sont des start-up qui la font, puis se font racheter par ces gros conglomérats)
    Donc revenons à Marisol. Elle a interdit un traitement pour la DMLA sous la pression du lobby pharmaceutique. Les conséquences pour la Sécu vont être assez violentes si le tir n’est pas corrigé.
    C’est juste un exemple de mesure catastrophique qu’un politique peut prendre, compréhensible (on protège un brevet récemment acquis: celui de l’Avastin), mais qui annihile tous les efforts d’économie que peuvent prendre les personnels de santé.
    N’étant pas un expert de l’économie de la santé je ne contesterai pas plus, mais clairement l’évaluation semble très optimiste, juste en faisant un calcul d’ordre de grandeur que j’affectionne tant 🙂

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers