Un petit sourire sur le centralisme

Un petit sourire pas méchant en ce lundi sur le très parisien Bertrand Delanoë et sa difficulté à sortir du cocon parisien.Merci à Cyril C pour l'extraction de vidéo des Guignols de l'Info et vive Lyon! Sinon dans le genre billet drôle du lundi (et pas franchement politiquement correct) y'a ça .


Delanoë : dur de sortir de Paris from romain blachier on Vimeo.

14 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. Christophe

    Elle est bonne !

  2. Je porte plainte : ton lien sur mon billet n’est pas OK.

  3. @Nicolas J:hops c’est rétabli!typepad faisait des siennes avec les links

  4. cet acharnement est inadmissible !
    le TSB (Tout Sauf Bertrand) qui se met en place, avec des médias complices, est proprement scandaleux.
    surtout que tout cela n’est motivé que par la haine.

  5. jerome manin

    En allant sur un territoire de « PANTIN » il reste en terre socialiste. warf warf warf

  6. jerome manin

    Le centralisme de Delanoë est comme le centrisme du MoDem : des conceptions qu’ils font très élastiques et qui risquent de leur revenir dans la figure.

  7. @dedalus42: venant de ta part c’est sûrement du second degré?
    Sinon détend toi un peu,il fait beau à Lyon, à St-Etienne chez toi aussi pour une fois peut-être…Il n’y a nullement de haine ici.

  8. est-il besoin de confirmer ? 😉

  9. jerome manin

    En plus du culte de la personnalité, il existe le culte du secret chez les socialistes. Même si François H. fut un moment leur style d’homme, il y a une différence et il ne nous ont rien dit !

  10. jérôme Manin

    @Dedalus
    En prenant la défense, même dans l’humou, de Delanoë, ne vous écarter vos pas de votre programme qui est l’anti-Srkozysme ?

  11. Ben c’est vrai quoi, c’est quand même relou de sortir de Paris.
    @Dedalus (13h26): effectivement c’est très bien imité, on reconnait parfaitement le cri du ségoléniste

  12. Henri

    C’est bien vrai que parfois on ne peut pas s’empêcher de penser que Delanoë ne doit sa place dans les médias, que du fait de sa symbiose avec le microcosme de la capitale coloniale. Un premier secrétaire maire d’une grande ville de province,Lille par exemple, nous donnerai un peu d’air.

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers