Touchez pas au Comoedia

Un post que je voulais écrire depuis des semaines sans passer à l’acte, c’est celui sur la situation de notre cinéma de quartier, le Comoedia, un projet dont j’avais un peu suivi la réouverture.

Je suis un peu en retard mais l’affaire est hélas encore loin d’être terminée et c’est surtout le tout dernier jour où signer la pétition de soutien.

En effet notre cinéma de quartier a été assigné en justice par son ancien propriétaire, la société UGC…

Le groupe reproche en premier lieu au Comoedia d’avoir reçu, tout comme d’autres lieux émergents, des aides du Centre National du Cinéma (CNC) et d’autre part l’utilisation du nom Comoedia.

La plainte parait peu fondée:Le CNC est précisément là entre autres pour aider les nouvelles structures de diffusion…

En ce qui concerne le nom Comoedia, il faut savoir que depuis 1924, le vénérable lieu de l’avenue Berthelot se nomme ainsi.Et que ce n’est que de 1987 à 2003, date de la fermeture, que UGC en est propriétaire.

Lorsque la décision de clore les portes est prise, le groupe de diffusion cinématographique ne cherche pas à conserver une activité quelconque mais vend les bâtiments à un promoteur immobilier.

On croit que le cinéma dans le 7e est mort, suivant en cela les glorieux ancêtres que furent l’Eldorado ou L’Elysée fermés dans les années 80 jusqu’à ce qu’un groupe d’entrepreneurs viennent voir Jean-Pierre Flaconnèche, Maire du 7e pour lui exposer leur projet de reprise, leur envie de refaire vivre la pellicule dans ce lieu.Le Maire du 7e emballé entamera des discussions avec les promoteurs afin que le lieu ne soit pas transformé en simples immeubles d’habitations.

Grâce à son aide et à l’énergie des repreneurs,qui ont fait un travail réellement formidable, le Comoedia revit aujourd’hui, avec une programmation variée, un grand nombre d’évènements et une tarification plus abordable que dans nombre de salles du centre-ville.

Comme souvent la chose a fait boule de neige puisque si le cinéma lui-même dispose d’un café et d’une brasserie, un petit bar associatif dédié au 7e art, le K-Barré dont je vous parlais un peu il y a quelques temps (Coincidence: A chaque fois que j’y vais c’est pour l’anniversaire d’un copain ou d’une copine) a ouvert à proximité.

Une pétition va être envoyée ce jour (on peut encore la signer là mais c’est le dernier jour) et nous serons en attente de cette décision.Un blog a été créé pour l’occasion.

Puisse le président d’UGC, M.Verrechia (par ailleurs l’un des auteurs du controversé rapport sur le piratage commandé par Nicolas Sarkozy) être débouté de sa plainte et puissions-nous longtemps avoir une présence du 7e art dans l’arrondissement lyonnais identiquement numéroté.

3 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. Christian

    Cette attaque contre le Comoedia est scandaleuse ! Ne nous laisson pas faire, et lançons une grande campagne de boycott des salles UGC lyonnaises. Merci de diffuser cette incitation au boycott d’UGC autour de vous, à tous ceux qui défendent les petites structures culturelles indépendantes. Si nous ne réagissons pas, l’expression culturelle sera l’apanage des seuls grands groupes financiers.
    J’ai sensibilisé un large public autour de moi, et beaucoup sont d’accord pour participer au boycott (famille, amis, collègues, parents d’élèves). J’essaie de sensibiliser des commerçants de quartier pour qu’ils affichent des appels au boycott d’UGC.
    Faîtes de même autour de vous, diffusez le message par tous les moyens, notamment par internet, les forums et les blogs !
    Mobilisons nous pour sauver le Comoedia et la culture indépendante.

  2. J’étais justementcet après midi au Comoedia, à siroter un café en attendant d’aller à l’ISH, de l’autre coté de l’avenue. Ce message tombe donc à pic ! Ce cinema m’est cher à mon coeur : j’y ai vu mon premier film tout gamin, je suis né à coté, il fait partie de ma vie et j’ai été très heureux de voir comment cette salle est revenue à la vie après le départ d’UGC. Elle est désormais un lieu agréable à fréquenter et c’est une des salles les plus anciennes de la ville.
    UGC veut etouffer les cinemas de quartier, ou tout ce qui ne ressemble pas à un multiplexe. Alors le Comoedia a tout mon soutien.
    Merci pour ce post, Romain…

  3. comment ça, c’était le dernier jour pour signer ? La pétition est indiquée ouverte jusqu’en décembre 2008 sur le site (mais j’espère bien qu’ils gagneront avant)

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers