une remise de prix aux mamans pas trés inspirée

Maman Curieuse demande d'une association lyonnaise pour une soirée de gala. Il s'agit de remettre un prix afin de récompenser deux méres de familles de Lyon dont les enfants auraient 'reussi' selon la formulation des organisateurs.

Bien que l'initiative ne parte pas d'une mauvaise intention, aussi je me dispense de nommer les organisateurs, l'idée est absurde et malsaine de mon point de vue.

Je vais faire court mais

1-Qu'est-ce que reussir dans la vie? Ne sommes-nous pas dans une donnée relative ? Un avocat divorcé, sans amis, suicidaire a-t-il mieux "reussi" sa vie qu'un fondeur métallurgiste entouré de ses proches ?

2-Oui le pére est statstiquement celui qui prend le moins de temps pour l'éducation des enfants. La situation progresse peu d'ailleurs puisque les papas (en moyenne) consqcrent seulement une mniute de plus pour leurs enfants par jour que en 1986. Faut-il entériner ce cliché que ' les gones c'est une affaire pour les femmes' via ce type de concours ? Sans compter qu'il donne surtout une image d'un parcours de vie féminin seulment dans sa dimension maternelle.

3-Enfin c'est tout simplement dénier aux individus leurs libre arbitre. Oui, nombre de parents sont dans l'origine des reussites et échecs de leurs enfants. Mais le parcours d'un humain dans la vie ne se résume pas, heureusement, uniquement dans sa naissance… A l'inverse il est d'ailleurs plus facile de 'reussir' sur le plan professionnel lorsque ses parents ont eux aussi une bonne situation.

Mauvaise initiaitive, certes pleine d'intentions louables, que ce gala…

1 commentaire a été rédigé, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. Tout à fait d’accord, cette fois.
    Et, dans la foulée, on pourrait reconsidérer la pertinence de la médaille de la famille française, décernée aux plus prolifiques dames de l’année. Quel intérêt, en quoi cela est il bien et bon d’avoir le plus grand nombre d’enfants possible ? Autrefois, c’était une récompense qui pouvait souligner les vertus domestiques: on gardait beaucoup d’enfants vivants, on s’en occupait bien (et ils feraient de bons soldats). Mais maintenant ?

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers