entre la technologie acheter cialis moderne et une viagra france richesse de priligy connaissances, levitra generique il existe de cialis france nombreuses solutions

Pentecôte

Week-end très sympathique pour l’instant.Nouvelles connaissances diverses mais toujours intéressantes, vieux et vieilles ami(e)s revu(e)s après de nombreux temps d’absence, apéros sonores, diners, soirées, culture et soleil tout y est.
Avant ma petite sauterie de ce soir, entre recettes solides et liquides (a propos la chose intéressera mes futurs invités, je me vais me prendre un cours d’art du sushi,du sashimi et des tapas à base de fromage très bientôt petits veinards) je voulais revenir à quelque chose qu’on oublie parfois:La signification religieuse de la Pentecôte.

Pour beaucoup la Pentecôte est un simple jour de congés, un week-end un peu plus long.Moins depuis quelques temps bien sûr avec le gouvernement Villepin, à nouveau cette année puisque ce fameux lundi de Pentecôte redeviendra chomé pour beaucoup.

L’année derniére, commençant un nouveau job, j’avais travaillé ce jour-là, mon premier jour de commercial dans une nouvelle boite, à démarcher dans des entreprises dans lesquelles les décisionnaires étaient absents…Pas très utile.

Ceci dit le lundi de Pentecôte n’a aucune justification religieuse.Aucune, si ce n’est que, comme dans d’autres fêtes, les chrétiens ont rajouté un jour après la fête religieuse en soit pour faire un peu de congés, les vacances n’existant pas l’époque.Car c’est un dimanche que tout est arrivé.

Tout comme Pâques, la  Pentecôte existe dans la tradition juive, avant d’être une fête chrétienne porteuse d’une autre signification.C’est une fête agricole devenue religieuse. Elle porte le nom de shavou’ot ou fête des semaines car elle a lieu 7 semaines après Pâque. On l’appelle aussi la fête des prémices, Pâque étant la fête des semences. Dans un second temps, la Pentecôte prendra un sens religieux. Elle rappelle l’événement historique du don de la Torah au Sinaï. Ainsi la Pentecôte juive est la conclusion, la clôture de Pesah (Pâque juive). C’est en effet pour lui donner la Torah que Dieu a fait sortir Israël d’Egypte.

Pour ce qui est de l’aspect chrétien de la chose, la Bible décrit les événements au début des Actes des Apôtres.

Dimanche, il est 9 heures du matin ( et nous sommes en 30 aprés JC -Peut-être en 33 selon certaines sources mais la chose est peu probable-) et les disciples du Christ sont assemblés.

Contrairement à ce que pense l’imagerie populaire, Jésus "fut élevé et une nuée le déroba (AC 1-9)"  quelques temps avant la Pentecôte,aprés être apparu à plusieurs reprises à ses disciples suite à sa résurrection.Il n’est donc pas présent en forme humaine le jour dit, contrairement à ce qui est souvent cru.

La chose commence au chapitre 2 du livre des Actes des Apôtres: Tout à coup survint du ciel un bruit comme celui d’un violent coup de vent. La maison où ils se tenaient en fut toute remplie ; alors leur apparurent comme des langues de feu qui se partageaient et il s’en posa sur chacun d’eux. Ils furent tous remplis d’Esprit Saint et se mirent à parler d’autres langues.

Que l’on soit attaché à une lecture symbolique ou littérale de la Bible, le récit montre donc à la fois une apparition de Dieu mais aussi une action sur les disciples.Grâce à ce don spirituel,à l’origine de l’expression "Avoir le feu sacré" c’est donc Dieu qui inspire les actes et les paroles de ceux sur qui l’Esprit s’est déposé.La chose peut être prise en termes de symboles (DIeu m’inspire et me rend fort) soit en sens littéral (Dieu a concrètement fait descendre une langue de feu qui a changé la nature de mes actes et pensées).

Toujours est-il que cette parcelle de divin qui entre dans l’humain inspire les disciples qui, profitant du fait que cette célébration religieuse avait fait venir de nombreux juifs à Jérusalem se mirent à convertir en masse (3000 personnes dés le premier jour selon AC 2-42) et c’est le départ de la grande aventure de conversion et de témoignage des apôtres.

C’est aussi, paradoxalement, le premier jour du temps ordinaire, ce temps où Dieu ne s’exprime plus en manifestations concrètes, en miracles spectaculaires, où le témoignage est véhiculé par l’Homme, aidé non plus du Fils ou du Pére mais de l’Esprit.C’est aussi l’ouverture de l’attente du retour du Christ, qu’il a annoncé dans sa derniére apparition aux Apôtres.

C’est donc un moment important dans le christianisme, même si des divergences existent sur la place du Saint-Esprit.Ainsi les Pentecôtistes, qui pratiquent la glossolalie (c’est à dire le parler en langues inspirées par Dieu, comme les Apôtres) y prêtent-ils une attention toute particulière alors que si cette fête est commune à tous les chrétiens, toutes les Eglises ne pratiquent pas, loin de là, le parler en langue sacrée.

En tout cas qui, que vous soyez, passez une bonne fin de week-end, avec une pensée religieuse demain ou non.Je referme ma bible et retourne pour ma part à mes tapas.

8 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.


  1. JP RETORD

    MERCI pour ce post

  2. J’apprécie beaucoup ce billet.
    Moi je n’ose pas parler de spiritualité sur mon blog.
    Peut-être parce que je suis plus âgée
    peut-être parce que je suis catho bien que 68tharde
    vous les protestants vous êtes plus décomplexés et vous avez de la chance
    je te signale le blog d’un autre protestant alsacien très sympa :
    http://deja2007.hautetfort.com/

  3. FixPenicaud

    Oui sympathique billet…
    Si tu n’y vois pas d’inconvénient je vais y donner une petite suite sur mon blog avec mon point de vu « pentecôtiste » même si je t’avoue ne pas aimer étiqueter ma foi autrement que par le terme « chrétien ».
    Tiens d’ailleurs la lecture de ce billet me fait me demander si dans une organisation que nous avons tous deux fréquenté tu as connu autant de plus ou moins gentilles récriminations/railleries sur ta pratique religieuse que j’ai pu en avoir… Tu me diras ça à l’occasion.

  4. Ah tu es dans la mouvance des églises de Pentecôte?
    Sinon pas de problème pour une suite
    Pour ma pratique religieuse, que je ne cache pas et à laquelle je fais parfois allusion tout en étant bien évidemment un laic ouvert,que ce soit au PS comme dans la société en général, je n’ai jamais eu de railleries ou de discrimination d’aucune sorte.
    Pour ce qui est de l’UNEF à laquelle tu fait allusion, je suis redevenu croyant pendanr que j’y militais.Peu de soucis à part d’un ou deux militants un peu infantilements laicards mais qui étaient faciles à remettre en place.

  5. J’aimerais bien qu’il arrive la même chose à mes enfants…

  6. Qu’ils deviennent croyants.

  7. juste un coucou pour te dire que j’ai répondu à ta note sur mon blog…
    Oui Israël, j’y reviendrai ici, pour le moment demain préparation RV important vendredi… à très vite ! Shma Israel…
    & Rosa doit insister pour que ses enfants y parviennent, hein ?!
    Bonne nuit

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers