Vendredi ou la démago sauvage

Vendredi-logo-bl_s Y'avait de quoi être de bonne humeur hier, la journée était belle et l'association des commerçants du 7e venait de recevoir un beau diplôme. L'ADC7 a effet finie première ex-aequo il y a quelques jours d'un concours européen visant à promouvoir les initiatives de développement durable vers les commerçants et le prix est arrivé hier! Bravo les p'tits gars ! C'est du super boulot comme d'habitude.
Prochaine étape de cette starification des commerçants du 7e: La venue lors de la brocante de l'avenue Jean Jaurès du 13 juin organisée par l'ADC7 de la BBC qui viendra filmer des commerçants et habitants du 7e dans le cadre d'un jeu télé !

Bon de quoi réjouir donc l'Adjoint au Commerce que je suis jusqu'à ce que j'ouvre Vendredi. Pour ceux qui ne le sauraient pas encore, Vendredi est un canard lancé par des anciens de Courrier International. Il compile des billets de blog, essentiellement politiques, et sort le vendredi, d'où son nom, ou arrive dans votre boite le samedi si vous êtes abonnés.

La démarche est à la base intéressante et j'ai fait partie des tous premiers souscripteurs d'abonnement il y a quelques mois.

Si le journal est avant tout une compilation de billets sortis de différentes sources, la sélection qui est effectuée témoigne d'une certaine ligne. Et force est de constater que, malgré quelques initiatives et billets intéressants et un surréaliste observatoire du twitt animé par Vogelsong, la direction par l'équipe de l'hebdomadaire est plus qu'exaspérante ( à mon sens bien sûr!).

En premier lieu le canard fait la part belle aux tribunes les plus démagos, celles où l'on tape sur tout, sur tout le monde, en enfonçant des portes ouvertes. A noter d'ailleurs que jamais n'est posé la question de l'action personnelle ou des solutions concrètes apportées par les tribuns du clavier ainsi célébré par Vendredi qui devient un peu une sorte de courrier des lecteurs mécontents de tout et n'agissant concrètement sur rien si ce n'est clavioter sur un blog, ce qui est à la portée de tout un chacun, y compris de l'individu qui écrit ces présentes lignes.

Et puis, outre le culte de la grande gueule stérile,outre par ailleurs une belle indifférence aux territoires outre-parisiens, le canard s'est fait profession de plus en plus d'infos non recoupées. Témoin dans ce dernier numéro de la reprise de l'info "Besson s'en prend à la CIMADE" où l'on apprend que le fait de faire intervenir dans les centres de rétention d'autres associations que la CIMADE est vilain-méchant parce que ça casse son monopole acquis depuis 1984. Le journal ne s'est pas demandé quel était par exemple l'avis d'une association comme Forum Réfugiés, qui vient enfin d'avoir le droit d'intervenir dans ces lieux de détresse humaine ?

Enfin, en ces temps d'européennes, le canard a fait un choix: celui du dénigrement sysématique de l'Union Européenne, via des blogs comme le vrai débat  ou des entreviews avec des europhobes de gauche notoires comme François Ruffin . Quand aux blogueurs ayant pour thématiques l'europe sur un mode positif, comme Quatremer, il sont systématiquement dénigrés. En m'abonnant à Vendredi, je n'avait pas compris que je souscrivait à un digest web de CQFD ou du Plan B. Tiens vais aller lire quelques blogs (, , là…) et acheter les Potins d'Angèle demain (ils sortent exceptionnellement mercredi pour une fois) afin de me calmer.

20 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. Vive la république européenne !

  2. romain blachier

    @dagrouik:pareil!

  3. Tu as raison, vas lire mon blog.
    Plus sérieusement, on peut évidemment reprocher à Vendredi de ne pas vraiment être neutre sur l’Europe, mais il faut aussi se mettre à sa place : il doit vendre et est donc obligé d’avoir des billets différents de la pensée générale (pas seulement sur l’Europe).

  4. romain blachier

    justement ses billets ne sont pas différents d’une certaine pensée assez répandue euroseptique (jeu de mot douteux d’accord) voire souvent europhobe.Et faire vendre contre l’idée européenne, bof…

  5. sur le centre de rétention… y a mal donne… c’est de l’aide juridique qu’appporté la Cimade…

  6. romain blachier

    bien sur, je ne dit pas le contraire Marc. D’ailleurs l’aide juridique est seulement une des activités qu’améne la CIMADE.Là, la réforme amène à ce que d’autres structures puissent intervenir.

  7. Oui mais lesquelles, de structures ? Parlez-nous de celle qui est financée directement par le ministère de l’immigration et de l’identité nationale (beurk) ou encore du Collectif respect, faux-nez de l’UMP. Et il ne faudrait pas le dénoncer ?

  8. romain blachier

    @olivier: je te parle de Forum Réfugiés dans mon post, assoce lyonnaise qui fait un boulot reconnu depuis des années.

  9. johnnyleuropéen

    je n’achète pas vendredi
    je crois pouvoir développer mon esprit critique avec des articles de journalistes dans les mains.
    néanmoins mon bistrotier l’achète, et, il circule librement pour les clients
    l’autre raison
    les billets sont à charge, souvent de personnes anonymes avec une leur droit à réfléchir et écrire, ou alors de personnes encartées militantes souvent partisanes – qui sont incapables d’écouter le droit à la différence, de noyauter les idées…
    souvent peu pédagogiques (à part PMA)…
    et je ne reconnais pas leurs idées arrêtées…
    ai-je droit de l’écrire? oui! et ce n’est pas pour celà que je ne lirai plus les blogs anti-tout ou plutôt no-real-life-proposition!
    (hors-sujet : on s’en fout mais vous faites une erreur régulière avec la première personne du singulier – vous échangez le -t avec le -s – exemple « je fait » dans ce billet mais aussi dans à propos « je fait l’amour » – mais j’aime bien lire ce blog de temps en temps)

  10. @Romain pour la Cimade, ce qui fait surtout bondir les blogueurs dont je fais partie et qui font du ramdam sur cette affaire, c’est l’acharnement (depuis l’époque Hortefeux) contre la CIMADE et les libertés avec que prend Besson pour déclarer les vainqueurs de son appel d’offres alors que la procédure n’est pas finie du côté de la Justice
    l’autre pendant est l’arrivée dans les CRA de Guyane d’une association faux-nez de l’UMP, qui ne travaillera de toute façon pas en collaboration avec la CIMADE et les autres associsitions de bonne foi, comme celles que tu cites, ce qui entraînera immanquablement une opacité sur la réalité de la situation des sans papiers dans ces centres de rétention
    après ce n’est pas le journal qui n’a pas gratté pour en savoir un peu plus, ce sont les blogueurs, tu connais quand même bien le principe… Si tu avais voulu faire parler de cette association lyonnaise il fallait intervenir en commentaires de nos différents articles ou réagir sur ton propre blog, on aurait pu en discuter et peut-être que Vendredi aurait pris en compte un article plus « modéré »
    Sur la position « européenne » de Vendredi je n’en sais rien, je te l’avoue et je m’en fous, ce n’est ni ce journal ni des blogs fussent ils de qualité qui orienteront mon vote, ils m’informeront mais c’est tout

  11. romain blachier

    @gael: c’est au journal quand il met en avant un point de vue de développer et de nuancer ou non.Je ne travaille pas à Vendredi.
    Quand à l’opacité, elle sera forcément moins grande avec une multitude d’acteurs.
    Pour le reste ce n’est pas que Vendredi m’influence sur les européennes mais je constate qu’il a pris parti. C’est son droit comme c’est le mien d’en débattre.

  12. Depuis quand un journal doit-il nuancer ? Sur l’Europe, Le Figaro, L’Obs, L’Express, Le Monde ou Libé sont-ils nuancés ?
    Faire entendre un point de vue différent de celui anonné dans la plupart des médias traditionnels, c’est déjà quelque chose. Aller chercher ce regard différent chez les blogueurs, surtout lorsqu’ils ont du talent, c’est le boulot de Vendredi. Certainement pas de répéter en boucle la doxa européiste.
    Oui, personnellement, je pense que cette élection européenne est une mascarade et que l’Europe qui nous est proposée à Lisbonne ou Strasbourg une imposture.
    Et Vendredi hebdo, parce qu’il se nourrit de sources nouvelles et différentes, est un des rares hebdos à le dire.
    Tant mieux non ?
    D’autant que dans ce numéro (voir http://www.vendredi.info), on parle de tas d’autres choses, notamment l’Hadopi, la culture, la grippe, Sarko et la presse, etc. Beaucoup de sujets, beaucoup de point de vue. On a même publié Quatremer ou Attali, c’est vous dire… C’est ça le web !
    Et c’est ça Vendredi. Bonne lecture.
    Jacques Rosselin (Vendredi)

  13. romain blachier

    @Rosselin Voilà qui est clair Monsieur Rosselin (rédac chef de Vendredi), sur l’Europe,vous êtes un eurosceptique, ce qui est votre droit le plus strict, c’est plus clair dit comme ça.Merci de votre franchise.Je trouve par contre surprenant que vous considériez Quatremer au même niveau que Attali.Un peu plus de considération pour les européens convaincus ne serait pas de trop.
    Un journal peut prendre position mais c’est le droit du citoyen de la contester.
    Enfin, ok, on n’est pas obligé d’être nuancé en tout mais quand on donne un élément aussi incomplet,mal informé et partisan que l’article mentionné sur les centre de retentions, ce n’est plus de l’info ou du journalisme.

  14. claudius de tarare

    j’achète pas vendredi, c’est démago, souvent écrit par des blogueurs sous pseudo et ça privilégie Paris sur le reste de la France.En plus 3/4 des blogueurs mentionnés sont des militants en robe de chambre qui se dé »foulent sur un clavier en n’agissant pas dans la vraie vie.

  15. romain blachier

    qu’il y ait des journaux de différentes opinions on ne peut être que d’accord.Mais jusqu’à présent cette position de Rosselin et de son jounal sur l’Europe « tendance noniste de gauche » n’était pas assumée.

  16. Florent

    Je suis réservé sur le concept même de Vendredi -parce que j’ai une vision idéalisée du journalisme (souvent déçue certes…)- et que je ne trouve pas que l’éditorialisme mâtiné de spam d’égo qui est au coeur de tout blog justifie une publication sur du vrai papier.
    Mais bon, ceci dit, ils ont quand même le droit d’avoir une ligne éditoriale, fusse-t’elle « eurosceptique de gauche » – de toute manière, ils ne feront jamais pire que Marianne 🙂

  17. Florent

    Surtout, je trouve dangereux d’associer systématiquement à un discours de gauche divergent de celui du PS l’adjectif de « démago ».
    Ca ne sert ni la gauche, ni le PS, qui parfois, devrait entrouvrir un peu ses oeillères sur la réalité du « peuple de gauche », son électorat (ce que fait d’ailleurs Aubry, louée soit-elle).

  18. romain blachier

    Oui Florent sauf que jusqu’à aujourd’hui et ce commentaire de Rosselin, Vendredi n’a jamais assumé d’avoir cette ligne.
    Et oui ils ont le droit de leurs opinions comme je peux avoir les miennes et débatttre de cette orientation.
    Sur le point sur la démagogie, désolé mais un discours démago est un discours démago, qu’il soit dans la ligne du ps ou pas…rien à voir non plus avec le peuple ou les élites.C’est même dangereux et méprisant de réduire le peuple à la seule démagogie.

  19. Et sinon, le livre de Tournier qui a inspiré ton titre est passionnant, et encore plus la version « originale » que l’auteur a lui-même adaptée (Vendredi ou les limbes du pacifique).
    Et quitte à titrer en empruntant à un auteur de droite, je trouve (sincèrement) que tu as raison sur ce coup-là de faire ton Finkielkraut de gauche…

  20. jbdivry

    le très bon et indispensable blog de Quatremer … c’est un service public !

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers