• 9849-xxx-xxx
  • noreply@example.com
  • Tyagal, Patan, Lalitpur

Lyonnitude(s): Retour d'impressions sur les journées d'été d'Europe Ecologie

Je n’ai pas assisté à la dernière journée d’été d’Europe Ecologie, rentrant dans l’après-midi à Lyon.  Globalement une excellente impression de ces moments et quelques questionnements. Vous avez été particulièrement nombreux à suivre mes comptes-rendus, y compris un certain nombre de participants et de journalistes. Même si les commentaires ont été rares. Merci.

Globalement on peut dire, en vrac et en quelques minutes:

-Que ce furent des moments de rencontres en tous genres forts sympathiques.

-Que la candidature d’Eva Joly est largement en orbite et ne devrait pas poser de gros soucis.

-Que l’alliance avec le reste de la gauche devrait, après des discussions de circonscriptions, ne pas poser de soucis programmatiques lourds. reste bien sûr que les cantons et circonscriptions seont débattus fortement…

-Qu’il y a du boulot et de la convivialité à faire progresser (alors que l’organisation générale est sympathique) chez les web-militants du parti, un peu fermés dans leur bulle.

-Que les élus Europe Ecologie sont assez dispos et bien moins distants qu’au PS.

-Qu’il y a une fraicheur chez des Julien Bayou et des Augustin Legrand pour citer deux exemples parmi d’autres qui font plaisir

-Que certaines questions mériteraient peut-être un peu de travail, notamment sur l’articulation entre une culture décentralisatrice et un refus des transports.Décentraliser c’est aussi permettre aux métropoles régionales de refaire un peu de retard sur Paris. La chose est donc à mon avis à murir davantage.

-Que Corinne Lepage, même si elle exaspère nombre de cadres et militants par un discours creux, un opportunisme rare et un melon énorme est pour l’instant en odeur de sainteté chez la direction. En effet, elle a une petite capacité de nuisance et Cohn-Bendit pourrait faire des sorties virulentes sur les verts si d’aventure elle était un peu mal acceptée.

-Que Cohn-Bendit, que j’aime bien, est marginalisé par le duo Duflot/Joly et du coup rue un peu dans les brancards de façon parfois pas constructive; Mais quel type !

-Que l’éthique personnelle, la manière de vivre la politique du mouvement est intéressante

-Que y’a des gus dans les couloirs avec d’obscures motions locales sur le fonctionnement du parti un peu ridicules.

En tous cas très content