• 9849-xxx-xxx
  • noreply@example.com
  • Tyagal, Patan, Lalitpur

Lyonnitude(s): Elections cantonales: Mes propositions pour le Rhône

En ce moment, le Parti Socialiste du Rhône prépare son programme pour les élections cantonales des 20 et 27 mars prochain. Voici quelques unes des propositions que j’ai soumises pour ma part, ma modeste contribution au pot commun, afin de faire progresser notre département.

Economie Contrairement au Rhône, qui s’intéresse assez peu aux entreprises, dans la Drôme, où la gauche est aux manettes depuis quelques années, il y existe un dispositif fort intéressant mais en recul à cause de l’étouffement des collectivités locales. Il s’agit  du financement de postes de développeurs économiques au sens large. Il serait tout à fait possible de prendre une mesure de ce type pour dynamiser l’entrepreunariat dans le département.

Chaque intercommunalité, suite à un financement notamment du conseil général, bénéficie d’un poste à plein ou mi-temps pour s’occuper des entreprises de son territoire, en accueillir de nouvelles, être interlocuteur des acteurs du monde de l’économie , créer des événements,être interlocuteur de la Chambre de Commerce et d’Industrie etc…Le dispositif marche bien, les correspondants sont contents, formés et permettent des remontées sur la situation économique sur l’ensemble du département. Cela permet à des entreprises, qu’elles soient situées dans des lieux ruraux, dans des quartiers populaires ou dans des centres-villes, de rester et de se dévelloper sur leurs territoires et à d’autres d’êtres incitées à se créer ou à venir.

Culture Fourviére est un festival très populaire quoi que onéreux. Mais, ayant été un peu dans les musiques actuelles, je me connais aussi les réserves du tissu culturel rhodanien, qui se plaint de ne pas être associé, à part certaines années avec une soirée à thème isolée des autres. Permettre à un collectif d’associations de copiloter des soirées, faire des premières parties locales (ce qui est rarement le cas) permettrait d’associer notre tissu des musiques actuelles, de réfléchir aux coûts et de faire émerger des artistes locaux. Il conviendrait aussi de « décentraliser » davantage cette manifestation en associant des lieux de création musicale et culturelle qui pourraient par exemple produire un festival off.

Agriculture durable Penser circuits courts (agriculture locale, peu de transports, produits régionaux…) est une démarche plus ambitieuse et vaste que le seul bio, dont la production est TRES insuffisante dans le Rhône. On a parlé de commande publique dans le programme, c’est une bonne chose que les colléges, qui sont sous la responsabilité du département, fassent davantage appel qu’aujourd’hui à ces filiéres locales. Il faut aussi à mon sens, créer une cellule de personnels formés qui puissent jouer un rôle de conseil en circuits courts et en bio, surtout que nous avons à Lyon une école d’agronomie très intéressée par ces thématiques. Cette cellule pourrait d’une part accompagner les agriculteurs dans une conversion écologique de leur production (un homme que j’aimais bien, Marcel Lapierre, viticulteur naturel dans le Beaujolais, hélas disparu récemment, aurait sans doute apprécié de voir que nous aidions ses collègues dans ce genre de démarche) d’autre part d’accompagner les citoyens qui le souhaiteraient dans la création d’AMAP et autres structures producteurs/consommateurs. Cette cellule serait aussi, comme on le fait dans le 7e avec l’association de commerçants et la Mairie d’Arrondissement, une ressource pour les TPE (Très Petites Entreprises) qui souhaiteraient faire un pas vers une démarche écologique.