• 9849-xxx-xxx
  • noreply@example.com
  • Tyagal, Patan, Lalitpur

Lyonnitude(s): Retour sur « la galaxie DSK » en Rhône-Alpes


Il a fait du bruit dans le landernau cet article de Paul Terra (qui par ailleurs devient bon dans son animation vidéo de débats sur le site)  sur Lyon Capitale. On peut le dire. Coups de téléphone, échanges divers, « qui a filé des infos tronqués ? » etc…un mini-psychodrame quoi.

Il est vrai que retraçant les notabilités politiques qui soutiennent DSK dans la région, le papier ne manque pas d’erreurs et aurait gagné à une plus grande rigueur.

Manquent dans le schéma un certain nombre d’acteurs: par exemple, le responsable du comité de soutien en Rhône-Alpes, le député de la Loire Jean-Louis Gagnaire n’est pas signalé, ce qui est un peu embêtant pour un papier recensant les réseaux de l’ancien député de Sarcelles dans la région. Manque aussi le très influent sénateur de la Drôme, mon ami Jean Besson, le seul du coin à aller prendre le petit déj à Washington avec le Dom’.

Il y a aussi ceux qui, à côté des soutiens de toujours comme Sylvie Guillaume ou Farida Boudadoud, sont signalés comme ayant rejoint le camp du président du FMI. Si un certain nombre de cas sont avérès, ce dont je me félicite (Mon ami David Kimelfeld, Vice-Président du Grand Lyon,ancien de chez Montebourg puis de chez Royal est désormais avec DSK, Jean-Michel Daclin également, Adjoint au Maire de Lyon et Conseiller Général, ainsi bien évidemment que depuis longtemps le Maire de Lyon Gérard Collomb) ce n’est pas forcément bouclé pour mon ami Jean-Louis Touraine, qui n’a pas pour l’instant manifesté de préférence contrairement à ce qui lui est prêté. Mais on accordera à Lyon Capitale que la chose n’est pas impossible du tout.

Dernier point peut-être, si il est bien évidemment très utile d’avoir des élus important dans son réseau, ce n’est pas toujours eux qui font le nécessaire travail dans le parti et de structuration. L’angle de l’article est donc quelque peu limitatif. Mais on ne jettera pas la pierre à Paul Terra à ce sujet. Nombre d’importances socialistes régionales souhaitant parfois prendre les décisions en petit cénacle. Quitte à déléguer après…