• 9849-xxx-xxx
  • noreply@example.com
  • Tyagal, Patan, Lalitpur

Lyonnitude(s): Aprés Bayrou…(et deux choses qui n'ont rien à voir)

François Bayrou était hier devant les militants MODEM de Lyon pour parler de la situation de son parti et des municipales.

Je ne vais pas vous faire écho de la réunion dans son ensemble, on trouve de trés bons compte-rendus chez Robert Marmoz,sur Libelyon (donc par Olivier Bertrand puisque la sympathique Alice Geraud m’a dit ce matin ne plus écrire désormais que sur l’édition papier) et sur le site de Lyon Mag.

Je vais simplement me concentrer sur les conséquences de cette visite dans les primaires centristes lyonnaises, après avoir échangé mes impressions avec des copains membres du MODEM dont plusieurs des candidats à la candidature pré-cités.

Aprés le retrait du versatile Chaffringeon annoncé il y a quelques temps lors d’une réunion dans le 8e, il reste en effet pas moins de 6 personnes qui prétendent à mener le parti centristes aux prochaines municipales dans notre ville soit pour mémoire Messieurs et Mesdames Augoyard, Versco, Condemine, Bertrix, Begag et Lafond.

La décision annoncée par le président du parti centriste de passer par des élections internes pour déterminer la tête de liste centriste a donc été confirmée lors de la réunion d’hier.

La règle désormais imposée de devoir compter sur 80 parrainages pour voir valider sa candidature et concourir au scrutin des adhérents devrait toutefois changer quelque peu la donne pour certains…

Cette règle change complètement la donne pour certains candidats puisque elle demande d’avoir une certaine quantité d’adhérents prés à s’engager fermement derrière soi.

Ca devrait être facile pour Augoyard et Condemine, les deux disposant de réseaux solides et structurés, avec de plus pour le premier l’avantage de compter sur des troupes trés militantes, qui le soutiennent dans ses différents débats.

La chose est possible pour Begag, même si sa non-participation aux débats dans les différents arrondissements a échaudé plus d’un militant.Un responsable du MODEM me confiait qu’il pourrait tout de même obtenir les signatures via des militants peu impliqués mais intéressés par sa surface médiatique.
Lafond, soutenu  par les responsables du club Génération Démocrate et les quelques membres de Cap 21 Rhône, que le candidat à la candidature a rejoint au printemps dernier peut également se qualifier.C’est l’un des seul, avec Marc Augoyard et Anne-Sophie Condemine à avoir des réseaux structurés…Ceux-ci sont-ils assez nombreux, d’autant que certains des signataires de l’appel lancé par le club soutiennent Augoyard? A voir donc…

Bertrix et Vesco vont avoir du mal.La première est isolée, trop marquée UDF ancienne école selon les mots de beaucoup d’adhérents centristes et semble trop prête à allier son parti à Perben.

Quand à GIlles Vesco, si sa qualité en débat, sa chaleur , sa compétence sont reconnus par tous, il n’a pas encore tissé un réseau conséquent  lui permettant à  mon sens  d’être suffisamment parrainé.De plus certains dont Bayrou lui ont récemment reproché les propos tenus à l’encontre de Mercier le mois dernier dans Lyon Mag.

Un deuxième aspect de la consultation à venir concerne le mode de scrutin.

SI des embrouilles ont commencé hier sur la question du fichier que les différents candidats souhaitent obtenir pour faire campagne, d’autres questions se posent:
Les parrainages mentionnés plus haut sont anonymes.Pour contrôler leur véracité, il y a deux solutions:Laisser le contrôle de la validation des signatures au responsable fédéral à savoir Michel Mercier soit réunir une commission.La deuxième étant évidemment plus transparente…

Autre dossier non tranché:La question du mode de scrutin.Deux solutions:Un système à un ou deux tour(s) où le candidat en tête est investi ou un système de panachage où l’on classe les prétendants en fonction de ses préférences…

On imagine qu’en fonction du nombre de candidatures validées et des calculs des uns et autres les choses peuvent évoluer dans un mode ou l’autre…

Ah et puis deux choses qui n’ont rien à voir pour finir:

1 J’ai assisté à la conf de presse (sympa mais avec certains responsables fédéraux un peu turbulents mais il est normal d’être gais dans de telles circonstances) de lancement d’HES Lyon dirigée par mon pote Alexis Caraco.Cette association rassemble ceux qui souhaitent, dans une perspective de gauche, réfléchir aux questions d’homosexualité

2 Juste après je suis allé à l’inauguration de « Place aux Livres », grand évènement du Livre à Lyon dirigé par la sympathique Corinne Poireux-Pelletier qui m’avait fait le plaisir de m’inviter à l’ouverture de l’évènement.Allez-y, c’est tous les jours place Bellecour jusqu’à dimanche soir vous y trouverez tout de même surement votre bonheur, y’a des belles choses à lire.