• 9849-xxx-xxx
  • noreply@example.com
  • Tyagal, Patan, Lalitpur

Lyonnitude(s) : avril 2009

« mars 2009 | Accueil | mai 2009 »

avril 2009

Ce n’était pas compliqué à prévoir, Ahmadinejad, le président Iranien allait forcément faire un esclandre devant la conférence contre le racisme et les discriminations réunie à Genêve.Et ça n’a mas manqué.

Le président iranien avait prévu son coup, étant le seul chef d’Etat présent, il était donc protocolairement le premier à prendre la parole. Et puis il avait blindé la salle d’ongs tenant plus du voile intégral et de l’islamisme radical que de l’humanitaire.

On ne voit pas d’ailleurs pas ce qui aurait empêché Ahmadinedjad de faire son show sinistre. Le président iranien avait toutes les raisons de se positionner dans cette conférence. Tout d’abord au niveau interne pour se donner une stature internationale encore plus importante. N’oublions pas que, quoi qu’on en dise,  l’Iran est un pays où l’on vote.  Ensuite parce que le positionnement de son régime est original dans le monde musulman : Les racines de la république islamiste viennent d’une révolution faite dans la rue, notamment par des étudiants, une révolution contre un régime réactionnaire, menée avec la gauche, que les mollahs une fois parvenus au pouvoir massacreront impitoyablement. Ce pseudo-progressisme tiers-mondiste avait même réussi à illusionner un esprit brillant comme Michel Foucault, dont l’homosexualité lui aurait pourtant valu de gros soucis dans la république islamiste.

Lire la suite « Le tiers-mondisme dévoyé de l’Iran » »

Bon je ne vais pas vous parler de mon grand dilemme…Allez, si un peu quand même. J’ai un appareil numérique Samsung D860 que je croyais avoir perdu. Du coup j’ai racheté un NV24HD, toujours Samsung, plus perfectionné. Et zou, ce matin, avant d’aller bruncher chez Valérie, la sympathique tenancière du Dulcinéa prés de la Place Saint-Louis, j’ai retrouvé mon vieil appareil. Du coup sais plus quoi faire, garder le vieux et me faire rembourser ? Ou pas ?

Non, en fait je venais ici parler de la nouvelle campagne des TCL. Comme vous le savez surement, demain les transports en commun lyonnais sont en grève. Selon la direction, 70% des métros sera assurée, la ligne B devant être la plus touchée.

Vous le savez peut-être, la chose coïncide volontairement avec l’ouverture au public de la ligne de tramway T4. Vous avez encore un peu moins de chance de le savoir mais la ligne, qui démarrera à Jet d’eau/Mendés-France passera par le 8e arrondissement pour aboutir à Feyzin et Vénissieux. De quoi désenclaver utilement et valoriser de nombreux quartiers populaires et aller vers des transports rapides au sud de l’agglomération. Tant mieux. Dommage par contre que ce raté de la campagne de communication des TCL.

Si les transports en commun lyonnais ne sont pas les seuls à lancer un site dédié sans créer un peu de bruit en utilisant le web (ils avaient fait la même erreur pour leur vidéo promo, pourtant assez bien réalisée mais du coup restée anonyme), ce qui est une erreur fort commune, il est par contre vraiment dommage que la campagne d’affichage soit si vague.

En effet, il aurait pu être intéressant d’avoir l’élémentaire idée de signaler les endroits reliés par la nouvelle ligne au lieu d’un vague « du nouveau dans le sud-est de l’agglomération« . L’information aurait gagné en lisibilité…

Non ce n’est pas une tentative de prendre le max de visites en balançant ça et là des mots clés populaires. Non. Mais le télescopage de la gaffe de Sarkozy en repas avec des députés, où il a tenus des propos qui ont déchainé les médias étrangers et européens, ses gesticulations pendant le G20, ses tentatives de faire croire à sa puissance, le tout sous fond de moqueries diverses à son encontre un peu partout dans le monde couplé à une visualisation de l’excellent nouvel opus OSS 117 m’a amené à un parallèle. La chose est évidente: Nicolas Sarkozy est à Obama ce qu’OSS 117 est à James Bond. Oui je sais il faut nuancer: 007 est britannique!

Le président de notre pays essaie d’être depuis des années, avec une maladresse confondante et gaffeuse qui lui vaut des railleries à l’étranger et en Europe, y compris à droite, une copie d’un président US. Gestuelles, dramatisation, instrumentalisation du religieux et illusion de puissance internationale, par-delà l’actuel résident de la maison blanche, c’est le modèle américain qui fascine le président français.

Aimer le modéle américain, n’en déplaise aux anti-US primaires, n’a rien de répréhensible en soi (enfin ça dépend lequel). Mais hélas, Nicolas Sarkozy fait davantage penser au gaffeur incarné par Jean Dujardin qu’à un leader mondial ou à l’auguste espion britannique. Au lieu de grandeur, d’inventivité et de dimension internationale, il gaffe, sort des clichés et fait rire. C’est déjà ça. Mais avoir un français insupportable qui fait rire le monde entier c’est quand même mieux quand c’est volontaire et ça reste au cinéma. En vrai, ça fout la honte et ça donne envie de s’excuser aux yeux du monde.

Il y a quand même un sacré paquet de pizzerias à Lyon. Il est vrai que la célébre tarte à la tomate est un plat qui s’adapte à tous les goûts, relativement bon marché à fabriquer et à vendre et populaire. Beaucoup s’y mettent, généralement produisant quelque chose de très bonne facture mais avec bien évidemment des différences de talent notables, comme dans toute profession.

Le septième ne fait bien sûr pas exception à la règle et florissent, du sud de Gerland au nord de la Guillotiére les tables italianisantes, généralement fort satisfaisantes.

Un de mes spots préférés en la matière est le restaurant Tavola, installé dans notre quartier depuis une grosse année.

Youssef et son épouse Leila ont repris et transformé un ancien bar situé au 5, rue des trois pierres pour en faire un lieu dédié à la cuisine italienne de qualité. Youssef n’en est pas à son coup d’essai dans le milieu de la pizza puisqu’il a travaillé dans de nombreux établissements, au nombre desquels Pizza Latino à Gerland ou chez le prestigieux Verdi dans le 6e. Son épouse, qui s’occupe de la salle, a progressivement délaissé son activité dans la parfumerie, pour s’occuper à plein temps du lieu.

L’établissement en lui-même est simple et dépouillé. L’accueil est chaleureux et le service efficace. Côté assiettes, les pizzas sont largement dans le haut du panier, avec une pâte exactement comme il faut, de qualité et évitant le travers d’être étouffante comme cela est le cas dans de nombreux établissements. La garniture est riche et de premier ordre. Hors des pizzas, il y a également du salut. La chose se doit d’être soulignée, nombreuses étant les pizzerias où une fois l’auguste tarte à la tomate écartée, il ne reste rien de convenable à se mettre sous la dent.

Point de cela ici, les légumes des salades italiennes sont croquants, les fromages les accompagnant forts savoureux et les viandes ainsi que les désserts fort bien apprêtés le tout pour un prix très doux. La carte des vins, si elle est peu fournie, ne comprend que des flacons avec un fort bon rapport qualité/prix.On comprend que nombreux soient les commerçants et autres figures du quartier à avoir adopté le lieu. Moi aussi.

Chez Tavola 5,rue des trois pierres Lyon 7e métro Jean Macé Vélov Thibaudiére ouvert de 12h à 14h30 et de 18H30 à 22H30. Ouvert dimanche soir/Fermé le lundi tel:04 72 73 05 44

Non je ne refait pas le poisson d’avril sur le grand stade qui serait finalement installé à Rillieux. J’ai dementi auprés des deux publications nationales qui m’avaient appellé pour en savoir plus!

Tout le monde le sait, pour l’instant l’Olympique de Marseille est devant les lyonnais au classement du championnat.

Il reste plusieurs matchs pour se refaire mais si l’OL n’était pas champion cette année, il y a aurait surtout des lyonnais tristes… mais certains à droite le seraient surement moins que d’autres, pour des raisons plutôt politiques. Notamment pour attaquer Aulas et Collomb sur le Grand Stade.

Complexe dossier que la future enceinte que veut faire construire l’Olympique Lyonnais à Décines en banlieue est de l’agglomération. Le lieu comprendrait, outre un stade de 60 000 places contre environ 40 000 actuellement, un vaste complexe marchands et hôtelier. La chose est issue du cerveau du président Aulas, figure du monde footballistique français, qui a fait d’un club végétant en deuxième division un champion de France dont la longévité dans la domination sur le football hexagonal est historique. Mais voilà, si l’OL a tout gagné en France, lui manque une dernière satisfaction : Celle de remporter un jour la Ligue des Champions. Et pour cela le club a besoin d’argent, de beaucoup d’argent. Aulas s’est donc inspiré des vastes complexes marchands des grands d’Italie, d’Espagne ou d’Angleterre pour sa stratégie. Il est jusqu’à l’architecture du futur stade qui est dessinée par le même architecte que celui d’Arsenal.

Lire la suite « Les enjeux politiques d’une défaite de l’OL » »

Il y a des fois où l’on a pas l’inspiration pour le billet, d’autres fois on a pas envie de se mettre à parler des mêmes trucs que d’autres dans la blogo. Là c’est ni l’un ni l’autre. Je suis en boulimie de posts durant ce gros week-end et le billet de Camdess m’a incité à parler moi aussi du récent buzz occasionné par Wat et 20 ans (alors qu’en plus j’avais déjà évoqué rapidement le deuxième ce dimanche matin) au moment où la blogosphère se demande si tout cela n’est pas en réalité une opération marketing.

Je ne reviendrais pas en détail sur le troisième gros bruit sur la toile du week-end,  la sympathique  histoire de ma copine Marion avec qui je croise les doigts pour que ça marche avec le mystérieux unmec qui la courtise publiquement et musicalement…La chose est évidemment et heureusement bien moins suspectée !

Non, parlons de Wat et du magazine 20 ans. Certains donc voient derrière le bruit qu’on fait ces deux supports ce week-end la main souterraine de pros du buzz en ligne.

Lire la suite « Wat et 20 ans, une opération de buzz-marketing ? » »

Magnifique moment et grande joie que ce culte commun des paroisses réformées de la Guillotière et des Brotteaux additionnées à l’église évangélique camerounaise au Grand-Temple ce dimanche de Pâques. Splendide célébration par les pasteurs Raoul-Duval et Faisandier, époux et personnes formidables dans la vie pour les paroissiens qui se pressaient nombreux en ce jour majeur. J’ai eu la joie d’ailleurs de constater que nombreux étaient les lecteurs de ce blog dans la communauté !

Je ne vais pas revenir longuement sur le sens de cette fête proprement dite, l’ayant déjà fait dans un précédent billet.Redisons juste que Paques est un moment fondamental pour tous les chrétiens.

Commençons d’ailleurs par répondre à une question qui m’est couramment posée: Oui la Pâques protestante est la même que la catholique. La seule différence est que comme nous n’avons pas d’interdit alimentaire, nous ne jeunons pas ni ne mangeons végétarien le vendredi saint. Ca aurait pu être ennuyeux, j’avais deux militants d’autres partis politiques que le mien et athées tous deux à déjeuner ce jour-là justement!

Lire la suite « La joie en Christ » »

Allez hops, un peu de travaux sur ce blog: Un design plus léger à charger en attendant de me décider ou non à une migration sous wordpress, de nouveaux liens ajoutés et d’anciens supprimés car inactifs ou que je lis jamais, bref un petit régime de printemps. Ah et une rubrique « à propos » un peu actualisée.

Ca tombe bien cette histoire de régime puisque la nouvelle version du magazine féminin 20 ans est sortie, propose des choses sur le sujet et que la polémique enfle sur les conditions scandaleuses dans lesquelles a été fait cette nouvelle version. Voir l’article de la twitter-star Vincent Glad, journaliste à 20 minutes ou le billet de la fille du rock.

Tiens et toujours à propos de régime, je me remet à manger crétois! Miam et ça donne la patate.

Je ne parle pas forcément souvent de foot ici, je suis plus rugby (tiens allez encore un peu de pub pour ma chronique hebdo sur Lyon Sports) ou hockey voire cricket.

Il n’empêche bien évidemment que je vais assez souvent à Gerland et que la première fois que je me suis abonné à un club, c’était à l’Olympique Lyonnais, il y a 17 ans, là où l’on recrutait avec un sens d’à-propos et de pertinence incroyable des joueurs aussi talentueux et utiles que Fernandez-Leal ou des artistes subtils comme Ben Mabrouk. Et puis je ne rate pour rien au monde un numéro de So Foot ou les Cahiers du Football (hélas plus disponible en kiosque mais commandable là).

Tout ça pour dire que si je suis actuellement bien plus un habitué des stades de rugby que des travées du foot, je ne suis pas complétement indifférent au ballon rond…

Et puis m… je suis lyonnais et l’heure est grave: L’Ol n’est plus pour l’instant en tête du championnat! Un drame! Oui, nous en sommes depuis des semaines à des matchs moyens et des ratés complets, de Benzemathon  (copyright La Tribune de Lyon ) en rade à l’exception de son embellie la semaine passé contre Le Mans. Finalement ce soir, après un match nul contre le paradis fiscal monégasque, nos joueurs viennent d’être dépassés par Marseille. Il reste 7 journées pour se rattraper avant la fin et tout le monde va se mobiliser un peu j’espère: Les joueurs bien sûr mais aussi nous autres lyonnais en général. C’est pas parce qu’on a pris l’habitude de gagner qu’il faut s’arrêter non de non !

Bon, consolons-nous l’un dans l’autre ce leadership provisoire de Marseille est presque un acte de charité chrétienne en ce jour de renaissance du Sauveur (je voulais au départ faire un billet sur le culte protestant de Noêl de ce matin avant de sombrer dans une idolatrie mamonesque footballistique ! Je me rattraperais ) . En effet, si être en tête le temps d’une ou deux journées peut consoler un club qui n’a rien gagné depuis une décennie, si ça peut soulager une ville dépourvue de club de rugby sérieux et dirigée par l’UMP Jean-Claude Gaudin une poignées de jours avant que l’Ol reprenne la tête, eh ben nous serons généreux. Mais pas trop longtemps quand même! Ah mais!

Florent m’a taggué dans une chaine de blogs créé par Thimothée. Celle-ci consiste à détailler un point du manifeste du Parti Socialiste européen. Pour ce qui me concerne c’est sur la politique concernant les PME qu’on m’a demandé d’intervenir. En plus j’ai un peu tardé alors il est temps de s’y mettre. Même si j’ai horriblement mal aux yeux et que j’ai super faim en attendant un poisson  au bouillon qui s’annonce prometteur.

Examinons la bête:

Point 9. Si nous voulons stimuler l’activité et les échanges en Europe, et créer davantage d’emplois avec des droits sociaux et des normes environnementales de haut niveau, il faut parachever le marché intérieur européen – et réduire les formalités imposées aux entreprises. Il faut donner aux PME, fondement de notre économie et principal employeur des salariés européens, un cadre juridique simplifié grâce à un statut d’entreprise européenne, et un accès facilité à l’ensemble du marché communautaire, au financement et aux aides à de l’innovation. Il faut augmenter les fonds propres et donc la capacité de crédit des deux outils financiers que sont la Banque Européenne d’Investissement et la Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement, et l’accès des PME à ces crédits doit être simplifié.

Donc trois points: A) La simplification administrative B)L’européanisation du fonctionnement et des dispositifs d’aide  C) Augmentation des fonds propres des banques européennes et diversification des usages

Sur le premier point, celui concernent la facilitation de la création d’entreprise,  lorsqu’on rentre dans le détail,on est dans l’inspiration de la très réussie et très intelligente politique de simplification de la création de société comme cela l’a été fait par les socialistes portugais ou slovènes.Si la droite européenne a parfois procédé à des choses pas mal en la matière, trop souvent les politiques menées se sont résumées à des créations de structures de seconde zone sans simplifier l’existant.

La volonté d’européanisation du fonctionnement de l’entreprise.tend à une mesure de bon sens mais sur lequel il reste du chemin à faire: Celui de statuts unifiés pour les sociétés européennes. Il est d’ailleurs très surprenant que la majorité conservatrice au parlement aie si peu fait en ce sens. Rien n’est plus logique que dans un marché unique, on aie des entreprises à statut unifié! De même pour les dispositifs d’aides et de soutien qui restent désespérément dans le cadre national actuellement;

Enfin pour ce qui concerne renforcement de la capacité de financement des banques centrales, il s’agit de réguler davantage l’accés au crédit. Les banques privées ont souvent fait preuve ces derniers temps d’une coupable frilosité qui a étouffé et étouffe plus que jamais les PME, aggravant une crise dont il sont à l’origine les responsables. Il s’agit d’avoir la possibilité de donner l’accés à toutes les entreprises, y compris les plus petites, afin de relancer l’économie.

Allez à Antoine Besnehard  pour la proposition 10 de la partie économique.