• 9849-xxx-xxx
  • noreply@example.com
  • Tyagal, Patan, Lalitpur

Lyonnitude(s) : Baisser de rideau ?

Ca y est, rideau sur les municipales et les cantonales.

La journée avait commencé calmement pour moi puisque pour une fois je n’étais ni président ni délégué de bureau de vote.Cela ne pas, bien sur, empêché d’aller faire le tour de quelques bureaux pour voir comment les choses se passaient, saluer les copains et goûter, avec Laure Dagorne, à la délicieuse tarte d’une assesseuse UMP.La pâtisserie fut d’autant plus appréciable que je n’ai déjeuné, à mon corps affamé défendant, que fort tard.

Petit jeu de pronostics sur le perron d’un bureau de vote avec Henry Kouzoupis,militant de centre-droit en rupture avec les listes Perben et un adhérent UMP.Pour l’une des estimations,il s’agissait de savoir si Jean-Pierre Flaconnèche allait faire plus de 60% dans le canton de Gerland et avec 69,59% qui s’affichaient plus tard à la mairie, sous nos yeux ébahis par l’ampleur du succès, la barre était largement franchie.Autre réussite que nous apercevions s’afficher devant les écrans, les 59,99% de Sandrine Runel qui se retrouvait ainsi la benjamine du conseil général.Comptage, nouvelles qui arrivent, villes qui basculent, 4e qui reste à gauche, 2e et 6e à droite…

Nous avons organisé une petite fête pour le succès dans le 7e à la maison Ravier, je passe ensuite à St-Fons qui vient de basculer à gauche puis à la préfecture puis à la grosse soirée de fête de fin de campagne à la Plate-Forme où se mêlent centristes égarés, élus anciens et nouveaux,militants, curieux ou habitués des mondanités.Petit moment de plaisir de la reconnaissance du travail accompli, celui où des militants socialistes du 7e scandent mon nom…

Fête de fin en deux temps pour nous lyonnais pro-Collomb puisque nous savions la victoire municipale acquise depuis dimanche dernier.La venue d’un succès de premier tour que nous promettaient les sondages, nous ne voulions pas l’anticiper, nous la prenions pour ces belles amantes qui se dérobent subitement aux plaisirs charnels pour de complexes raisons,pas plus que nous ne voulions avoir l’indécence de fêter quelque chose sans nos amis des arrondissements, sans nos copains et copines engagés dans des cantonales qui connaissaient un deuxième tour.

Et puis il y avait aussi toutes les communes autour de Lyon revenues en deuxième semaine.Beaucoup de joies ce soir avec la prise de Corbas et les succés à Décines et Saint-Priest.

Mais un succès qui m’a particulièrement réjoui, puisque je m’y suis impliqué, c’est celui de Saint-Fons, récupéré au maire issu du Parti Radical, Michel Denis, à la politique particulièrement dure avec les plus démunis.La fin de campagne fut rude, avec des attaques personnelles, des militants de droite tentant de venir bordéliser les meetings, un débat sur TLM particulièrement chaud.Et à un peu moins de 100 voix et 51,07% Demontès est élue maire de la ville.Son bonheur était visible tout à l’heure à la préfecture.Elle a maintenant une ville à relever,culturellement, socialement et économiquement.

Autre point:Le conseil général:Le gain de sièges est insuffisant cette fois-ci pour que la gauche puisse prétendre briguer seule le conseil général.L’UMP a déjà déclaré soutenir le président MODEM sortant, Michel Mercier, le PS songerait aussi à soutenir l’homme de Thizy…Bref rien ne change au royaume du cours de la Liberté à part la jeunesse de Sandrine Runel (canton de la Guillotière) et Najat Vallaud-Belkacem (canton de Montchat).

Et dire que nous avons d’étranges primaires mardi et mercredi pour désigner, entre Bernard Rivalta (canton de Villeurbanne-Nord) et Raymond Terracher (Villeurbanne-centre) le candidat socialiste à la présidence du conseil général…D’ailleurs bien évidemment ce ne sera pas la seule problématique à résoudre puisque délégations d’adjoints, désignation de conseillers communautaires et compositions de cabinets vont se faire dans les jours qui viennent.Le rideau n’est donc pas complément baissé.
Espérons que cette fois non plus, le bonheur se dérobe pas comme une amante compliquée.

De toutes façons, il nous restera beaucoup d’images fortes de cette campagne qui vient de s’éteindre.Et à tout seigneur tout honneur, je ne pouvait pas finir sans la vidéo d’un des discours prononcés par Gérard Collomb ce soir, à l’occasion de cette victoire.

La réaction de Gérard Collomb
envoyé par superpedro2