• 9849-xxx-xxx
  • noreply@example.com
  • Tyagal, Patan, Lalitpur

Lyonnitude(s) : Contre-manifestation du Kiss In : Et l'amour du Christ ?

Je suis chrétien pratiquant (protestant) mais j’avoue être parfois un petit peu surpris par les positions de certaines franges de l’Eglise Catholique.

Hier avait lieu un Kiss In devant la cathédrale Saint-Jean un kiss in. Il s’agissait pour des couples et des individus de toutes tendances sexuelles de faire des bisous sur une place publique pour affirmer le droit à la visibilité pour tous. Bonne intention de départ.

La chose se passait volontairement devant la cathédrale Saint-Jean, haut lieu du catholicisme français. Il s’agissait de régir contre les propos homophobes et dégueulasses du numéro deux du Vatican assimilant homosexualité et  pédophilie.

Bémol: A la place des organisateurs, j’aurais surement plutôt manifesté devant un siège du pouvoir vaticanais type archevêché que devant un lieu de culte. Manifester devant une cathédrale, c’est un peu assimiler l’ensemble des croyants aux propos imbéciles d’un responsable. Un peu comme si on manifestait devant les mosquées lorsque des gays sont pendus à cause d’un tribunal islamiste en Iran ou devant une synagogue lorsqu’un rabbin orthodoxe raconte des horreurs. D’ailleurs ça n’aide pas spécialement la cause, nombre de cathos pouvant se sentir un peu pris dans une généralité au passage. Bon mais soit.

La manifestation a été reportée une première fois (elle devait avoir lieu samedi) puis fixée hier et dument déposée en préfecture.

En arrivant devant la cathédrale, les manifestants se sont retrouvés face à un groupe mêlant catholiques (plus frange hard et MPF de De Villiers que Témoignage Chrétien on s’en doute) et militants d’extrême-droite se foutant comme de leur premier Lonsdale de Jésus et de son message mais souhaitant emmerder du gay et du mec de gauche. Chose surprenante, alors que la contre-manifestation n’était, elle, nullement déposée en préfecture, la police a jugé bon de tenir au loin ceux qui avaient fait les choses dans les règles de la loi et de laisser la manifestation illégale se tenir. Ce n’est décidément pas la premiére fois que la Préfecture du Rhône pratique le deux poids deux mesures.Les associations déploreront d’ailleurs la « gestion » des services du Préfet dans cette affaire. Pour finir , après avoir laissé des slogans homophobes provenir d’une frange des contre-manifestants sans broncher, la police a balancé des gazs pour disperser tout le monde.

J’avoue par contre, au-delà des militants politiques villieristes et d’extrême-droite venus chercher querelle, ne pas comprendre la réaction de ceux des opposants à la manifestations venus en tant que croyants.

Pour moi qui suit chrétien non catholique,je ne vois vraiment pas la nécessité de contre-manifester sur une place qui après tout est à tout le monde et n’est qu’un lieu physique. Par ailleurs, même si certains manifestants faisaient parfois l’amalgame imbécile entre la religion et les positions de la hiérarchie catholique, il n’y a rien de chrétien, comme l’avaient compris l’association gay et spirituelle David et Johnatan, a vouloir s’ériger en illusoires protecteurs d’un bâtiment non menacé contre des gens qui ne revendiquent qu’un droit à l’amour. L’amour universel vous vous en souvenez ? Celui prôné par un certain Jésus-Christ. Le même qui disait que son royaume n’était pas de ce monde.