• 9849-xxx-xxx
  • noreply@example.com
  • Tyagal, Patan, Lalitpur

Lyonnitude(s) : Gauche et droite US

Il y a quelques jours, Olivier Bertrand publiait dans Libé Lyon un article sur un ouvrage coécrit par le Maitre de conférence à Lyon 2 Olivier Richomme au sujet de Barack Obama et de la politique US en général dénommé « L’Amérique de Barack Obama ».L’une des affirmations de cet intéressante chronique est que les Etats-Unis sont « un pays qui, contrairement à la France, ne connaît pas la discipline des partis  et le clivage gauche-droite ».

Il faut pourtant constater que ce clivage est bien existant au pays de Warren Beatty. Dans le débat public,que ce soit à l’interieur ou à l’exterieur des partis, on parle chaque jour de left wing et de right wing…Ainsi la présidente démocrate de la chambre des représentants, Madame Pelosi, se fait réguliérement traiter de leftist, la trés célébre républicaine et polémiste Ann Coulter se définit comme une « essayiste de droite » , l’un des livres politiques les plus vendus cette année est « Right Is Wrong » de Anna Huffington, l’existence d’un côté de magazines comme Mother Jones, de l’autre du American Conservative etc… bref le disctinction entre deux camps existe bel et bien outre-atlantique.Le curseur est certes différent, la camp du côté tribord y est plus plus dominant et l’aile la plus soft de la face babord des USA, partisane de la peine de mort et de rendre difficile la liberté des femmes d’avorter, pourrait trés facilement se retrouver à droite en France.Mais il en était de même aux premiers temps de la République en France où nombre de ceux qui siégaient à gauche seraient considérés comme d’affreux réacs aujourd’hui et où une organisation comme le parti radical se situait à l’extrême-gauche…

Si le parti républicain se situe bien évidemment à droite, les démocrates vont du centre-droit jusqu’à trés loin à gauche.Des hommes comme Mike Gravel ou Kucinich, membres bien connus du parti d’Obama se situent à la gauche de la gauche aux USA comme selon des critéres européens.Il serait par contre bien sûr malaisé et peu judicieux de voir en un Obama partisan de la peine de mort l’exact décalque de la gauche européenne ou océanienne.Mais cette position n’est pas que le reflet d’une conviction sincére ou non, elle procéde d’une question tabou aux USA si on veut être élu à la tête du pays.Il est  hélas impossible d’espérer gagner en étant pour l’abolition des executions tout comme, heureusement cette fois, il serait peu imaginable d’élire un président français qui serait opposé à la liberté pour les femmes d’avorter.

La scéne politique US est donc surtout davantage tirée vers la droite que la notre aujourd’hui. Ceci dit, comme toujours, des nuances sont à faire, nombre de sénateurs et représentants de l’indiscutablement à droite parti républicain étant bien plus soucieuse des libertés publiques que notre trés conservatrice et sécuritaire UMP….

Pour ce qui est de la discipline de parti, également abordée dans la phrase citée dans LibeLyon,les groupes parlementaires ont moins d’importance qu’en France, des lois républicaines ont souvent plusieurs voix démocrates et vice versa.Il faut dire que ce grand pays est trés divers et un représentant républicain de Boston aura rarement les mêmes vues sur les gays, que son collégue de l’Alabama.De même les particularismes locaux jouent beaucoup.Ainsi voter pour le contrôle des armes sous Clinton a coûté son siége à une représentante démocrate qui avait une usine d’armement dans sa circonscription.D’autres démocrates n’avaient pas eu ce courage et avient voté, pour des raisons locales, contre la réglementation proposée.

Ceci dit les Caucus, qui sont des sortes de courants au sein des groupes parlementaires ainsi que des partis jouent ce rôle de discipline de vote que ne fait pas touours le groupe.Ainsi le trés à gauche et trés important Progressive Caucus (qui se défini clairement comme étant de gauche) démocrate est trés préoccupé de justice sociale.Le Républican Liberty Caucus est lui un rassemblement des plus libertariens des républicains.D’autres peuvent être transpartisans êt basés sur les origines communes de ses membres comme le Black Caucus (qui reste quand même essentiellement démocrate).