• 9849-xxx-xxx
  • noreply@example.com
  • Tyagal, Patan, Lalitpur

Lyonnitude(s) : La burqa: derrière la grille de tissu

 Faut-il réglementer davantage le port du voile intégral ? Le sujet a déchainé la passion ce jour sur mon profil Facebook où j’avait publié cet article de Libé. 

De quoi s’agit-il ?  Le député  communiste de Vénisissieux André Gerin a déposé une proposition de résolution visant à créer une commission d’enquête parlementaire sur le port, par certaines femmes musulmanes, de la burqa un tissu qui les recouvre entièrement laissant apparaître les yeux, à ne pas confondre avec le voile plus classique .

Le texte  a été cosigné par 58 députés de toutes tendances politiques, (3 PCF, 7 PS, 43 UMP, 2 NC, 3 non-inscrits ). Il prévoit la mise en place d’une commission de 30 membres. Elle serait chargée de «définir des propositions afin de lutter contre ces méthodes qui constituent une atteinte aux libertés individuelles sur le territoire national».La vision de ces femmes emprisonnées nous est déjà intolérable lorsqu’elle nous vient d’Iran, d’Afghanistan, d’Arabie Saoudite… Elle est totalement inacceptable sur le sol de la République française»

La présidente de Ni putes ni soumises, Sihem Habchi a réagi, «le droit des femmes n’est pas une affaire de centimètres de tissu mais la burqa est le symbole de l’oppression que subissent les femmes, il faut encourager le débat sur cette question». Après la loi de 2004 sur la laïcité, elle appelle à «rouvrir le débat et ce sera à chacun de se positionner sur la laïcité, sur la mixité». Le débat est vu d’un bon oeil par nombre d’associations musulmanes, qui rappellent que la burqa n’est pas une obligation fixée dans le Coran et donne une vision tronquée de la deuxiéme religion de France qu’est l’Islam.

 Loin d’être un simple signe religieux comme le peut être une main de Fatma,une étoile de David ou une croix huguenote, le voile intégral, comme le rappellent de nombreux théologiens musulmans n’a rien à voir avec la foi. Il a par contre une vraie relation avec une glaçante oppression d’une moitié de l’humanité, voire même de son ensemble. En enfermant ainsi les femmes, les hommes ne font en aucun cas progresser leur bonheur.Comme le dit fort bien Jérôme Leroy dans Causeur, la libération de tous passera par la liberté de vie de chacun et d’abord de chacune.