• 9849-xxx-xxx
  • noreply@example.com
  • Tyagal, Patan, Lalitpur

Lyonnitude(s) : MODEM: le temps des citrouilles de vaudeville

L’orange des carrosses médiatiques du MODEM a une facheuse tendance à devenir la couleur des tristes citrouilles d’après minuit une fois le temps des campagnes venues. Ca pourrait être attristant mais à force c’est presque (je dis presque, en pensant à deux trosi potes embarqués dans cette galére) drôle dans une vie politique parfois si triste.

C’était prévisible depuis des semaines, c’était précisé depuis quelques jours, c’est désormais officiel depuis hier, il y a deux candidats à la candidature pour mener la liste MODEM aux régionales. Eric Lafond, ex-tête de liste aux municipales de Lyon  d’une des trois listes sur lesquelles on pouvait trouver des adhérents du MODEM est désormais sur les rangs. Face à lui, Azouz Begag, ex-ministre, candidat déclaré depuis des mois, écrivain et capable de faire d’excellents jarrets de veau.

Ce dernier a l’avantage de posséder le soutien de Bayrou.  Il a été le seul à être cité par le président du MODEM lors de son discours à l’université du parti et de sa venue au forum de Libération à Lyon, au grand dam de certains responsables locaux se réclamant pourtant de l’amitiée personnelle du béarnais. Bayrou a confié à tout le monde avant et pendant sa venue il y a quelques semaines dans notre belle ville, son souhait impératif que Begag méne la liste du parti orange.

 Dans le cadre de ses ambitions présidentielles, le parlementaire du Béarn a besoin d’élargir sa base. La notoriété d’Azouz Begag mais surtout ses liens avec Dominique De Villepin rentrent donc en compte dans le calcul. Tout était donc préparé pour la candidature de l »écrivain: Les huits présidents de fédération départementale de la région lui ont apporté leur soutien, même si Isaac-Sybille, responsable du Rhône s’est un peu fait tirer l’oreille pour apporter son paraphe. Il est vrai que les troupes de ce dernier sont souvent les mêmes que celles d’Eric Lafond…

Cette nouvelle candidature, si elle regroupe nombre de cadres de la fédération du Rhône, a la particularité de fédérer contre elle des ailes diverses du parti. Tant les amis de Vesco et de Rudigoz qu’un certain nombre de jeunes qui soutenu des accords avec la droite n’en veulent pas. En fait un certain nombre d’observateurs jugent que Lafond ne se présente que pour faire monter les enchéres.

Cette situation fait de nouveau retomber le MODEM dans son traditionnel côté vaudevillesque: en effet Begag a prévenu qu’il ne participerait à aucune primaire. Il est vrai qu’il avait déserté celle des derniéres municipales, face au candidat de la droite du parti. Et puis surtout au MODEM,il n’y a aucune procédure de prévue pour départager les candidats à la candidature au régionales..pas très démocratique mais un peu ridicule.