• 9849-xxx-xxx
  • noreply@example.com
  • Tyagal, Patan, Lalitpur

Lyonnitude(s) : Réseaux sociaux locaux

Nombre de sujets fréquemment évoqué sur la toiles actuellement concernent les réseaux sociaux sur la toile (Facebook, Myspace, Viadeo etc…) les municipales et la politique américaine.Voici une anecdote survenue il y a quelques jours qui compile les trois aspects des choses.

Tout allait bien pour Carmen Kontur-Gronquist, maire agée de 42 ans d’Arlington, un petit village de 500 habitants situé dans l’état de l’Orégon.

Mais certains des habitants de sa commune sont tombés sur sa page perso sur le réseau social MySpace. Une photo d’elle nous montre une premiére magistrate de la cité en tenue sexy,visiblement en pleine forme, appuyée contre un camion de pompier (elle a des responsabilités dans les structures des soldats du feu). Mercredi de la semaine passée, la salle du conseil municipal était pleine, vous vous doutez pour des raisons autres que purement civiques, et un représentant d’un petit groupe de citoyens a demandé qu’elle démissionne immédiatement. Mais madame le maire a répondu qu’elle n’avait pas de commentaires à faire sur sa vie privée qui ne concernait qu’elle et qu’il était hors de question de retirer cette photo, prise avant son élection, d’internet. Mais par la suite, sa page MySpace, dont le compteur de visites avait explosé, n’est plus accessible au grand public, il faut faire partie de ses amis pour y accéder.

A Lyon, toujours dans le domaine des réseaux sociaux (rassurez-vous je n’ai pas connaissance d’équivalents locaux!) c’est jeudi prochain le premier apéro Facebook à la Voile.A vrai dire la chose a fait peu de bruit dans la blogosphére lyonnaise ni en termes de présence en ligne en général (Il faut absolument que je vous parle un de ces quarte de mon projet en la matière), pas plus, il me semble, que sur le réseau Facebook lui-même.Je n’ai moi-même appris la chose non sur la toile mais dans le Lyon Capitale d’aujourd’hui, un Lyon Cap d’ailleurs réduit à l’épaisseur d’un sandwich SNCF depuis le début de l’année et l’interdiction de  publier les annonces légales).

Il en coutera 12  euros pour entrer rencontrer les autres usagers du réseau.A voir,même si l’event compte sur le site plus de 350 inscrits (les organisateurs d’events sur Facebook ont toutefois constaté une forte disparité entre les inscrits d’un évènement et leur  fréquentation réelle) combien viendront concrètement.Il aurait été souhaitable en tous cas que la communication de l’évènement procède davantage du viral par le travail avec des acteurs du réseau a Lyon, comme le font ceux qui organisent des évènements Viadeo à Lyon, et connaisse une meilleure com’ en ligne.

Enfin le principe de l’entrée payante dans ce genre d’évènement fait un peu récup de bas étage mais va surtout à l’inverse du modèle économique du réseau Facebook, basé sur le gratuit et le libre accés.Je me tâte pour y aller, ayant par-dessus le marché d’autres réjouissances en vue.Mais bon, ne faisons pas le grognon, ça peut être intéressant.
On verra selon l’humeur …

Par contre dans la série web local je me rendrait sauf incident, à l’apéro organisé par Camille D’essayage et ses copines (edit:et copains)… Ca sera surement trés sympa.