• 9849-xxx-xxx
  • noreply@example.com
  • Tyagal, Patan, Lalitpur

Lyonnitude(s) : Pierre Salviac, ne pas laisser affecter son image par les imbéciles

Pierre Salviac, spécialiste du rugby, a été remercié par RTL après avoir posté mercredi 9 mai un tweet injurieux à des femmes journalistes. “A toutes mes consœurs, baisez utile, vous avez une chance de vous retrouver première Dame de France”. Comme le souligne Ronald, le bonhomme n’en était pas à son coup d’essai en matière de grosses conneries avec par exemple ce tweet
D’autres saillies sur les turcs d’un goût plus que douteux à signaler sur le réseau social à l’oiseau qui gazouille, bref Pierre Salviac est un personnage à laquelle il est logique qu’une radio comme RTL n’aie plus envie d’associer son image, comme le souligne à juste titre le blogueur proche de la droite Koz. Mais, contrairement à L’Equipe TV, qui s’était déjà séparé de l’énergumène il y a déjà quelques temps, RTL n’a jamais agi. Il a fallu, qu’avec les femmes journalistes, nombreuses à s’être indignées du tweet de Salviac, la première dame soit prise à parti pour que la radio fasse quelque chose. Montrant une chose: Comme le dit Megaconnard, elle est un  média qui veut toujours ménager le pouvoir quel qu’il soit, même sans qu’il ne lui soit rien demandé.

Sur l’injure elle-même, nombre de commentateurs de droite ont réagi du genre » ah ben c’est normal, on se moque bien de Carla ». L’attitude n’est pas très intelligente sur la démocratie. Si on peut être sceptique voire moqueur lorsque la femme du président Sarkozy, qui contrairement à Bernadette Chirac ou Danielle Mitterrand n’a pas fait le choix d’un engagement,  s’exprime, souvent avec une certaine légèreté, sur la politique, cela se doit de rester dans le domaine du débat. Les attaques sur ses mœurs m’ont toujours pour ma part mis mal à l’aise par leur sexisme et me suis à plusieurs reprises agacés de celles-ci. De même qu’au sujet de cette vidéo douteuse abondamment relayée où une mamie s’en prenait à Bruni sur le critère précité mais aussi sur ses origines…Charmant.

Rajouter de la bêtise à la bêtise, du sexisme au sexisme n’a jamais fait avancer un débat politique. Surtout quand il touche, à l’exception des premières dames ayant fait le choix d’un engagement pour le meilleur et pour le pire (souvenons-nous de Madame Milosevic, qui d’ailleurs ne faisait pas partie de la même organisation politique que son mari) des gens qui n’ont pas spécialement à être objet ou sujet du débat. Qu’un député UMP comme Lionnel Lucas, qui compare une femme à un chien uniquement parce qu’elle est la compagne du nouveau président puisse s’en souvenir…