• 9849-xxx-xxx
  • noreply@example.com
  • Tyagal, Patan, Lalitpur

Lyonnitude(s) : septembre 2012

Ma bien modeste personne est, au milieu des puissants de cette ville, l’un des protagonistes d’un petit ouvrage satirique fort goûteux à paraitre les prochains jours. Un ouvrage où se croisent de nombreuses personnalités lyonnaises et qui a beaucoup amusé Gérard Collomb.

C’est un écrit de vacances que nous ont concocté deux de mes bonnes connaissances: D’une part mon ami Erick Roux de Bézieux , communicant, blogueur et ancien élu de droite du 6e arrondissement d’autre part Gérard Angel, patron du journal satirique Les Potins d’Angéle, autre esprit caustique et gastronome.

Un livre estival donc? Un de ces ouvrages légers qu’on lit, petit groupe de pages après petit groupe de pages entre une sieste et un apéro?

Qu’on ne s’y méprenne pas, l’aspect estival ici est celui des conditions d’écriture de l’ouvrage: les deux compères, accompagnés de Faust, le chien du journaliste, qui a son propre profil facebook, ont fait du bateau cet été. Et tout en mettant, leurs préférence les y oblige, le cap résolument à tribord, ils en ont profité pour effectuer quelques devoirs de vacances et rédiger un ouvrage en alexandrins.

Le titre de cette oeuvre à quatre mains? Gérard Collomb et les quarante branleurs. Une version coquine et locale d’un compte des mille et une nuits?

Que nenni, il s’agit d’une piéce de théàtre dans lequel Gérard Collomb recherche celui ou celle qui pourra lui succèder à la tête de Lyon. On voit défiler dans ces quelques dizaines de pages nombre de personnages de la vie politique lyonnaise de la plus haute importance actuellement. A part, au milieu, je vous le disais plus haut, un unique petit élu, votre serviteur, qui a l’honneur d’être le sujet d’un acte et d’une demande des plus fictives, n’étant pas intéressé par la fonction évoquée dans la pièce, au milieu de tous ces puissants. Une raison supplémentaire d’acquérir l’ouvrage !

Les deux compéres-auteurs n’entendent nullement révolutionner la littérature et font à dessein des vers de mirlitons mais souvent drôles.

L’ouvrage si il est politique et féroce, est surtout très amusant, même si bien sûr il faut une bonne connaissance des arcanes lyonnaises pour maitriser le récit et les allusions.

Il aura sans doute son succès sein des cercles politiques mais aussi d’affaires, pas non plus épargnés. Il n’est qu’à voir la scène du diner chez Carole Dufour. On s’amusera quelle que soit la préférence du lecteur. Même si on peut regretter, atavisme politique des auteurs peut-être, que si la gauche et quelques élus divers-droite sont ainsi brocardé, l’UMP et ses chefs soient relativement épargnés ou presque.

On commandera en tous cas avec plaisir l’opuscule.

Collomb et les 40 branleurs, comédie satirique en cinq actes et en alexandrin par Gérard Angel et Erick Roux de Bezieux, 70 pages, 6 illustrations originales de Patrick Fiche,1à euros pour toute souscription envoyée avant le 15 septembre, ensuite 12 euros. En vente auprès de l’éditeur (Chéque aux Editions Ventotene, 34 rue Tupin, 69002 Lyon) ou en téléchargement sur le site www.lespotinsdangele.com