• 9849-xxx-xxx
  • noreply@example.com
  • Tyagal, Patan, Lalitpur

Dernières impressions de La Rochelle #ueps (Lyonnitude(s) )

Il faut que je vois le speech de Montebourg, je l’ai raté alors que, quelque soit leur sensibilité, nombres de socialistes m’ont déclaré qu’il était excellent à part un début un peu laborieux. Le théme était la mondialisation, la finance et l’urbanisation. Il y était aussi question des travailleurs du sud et du nord de la planéte. Il n’est pas jusqu’à certains blogueurs un peu cyniques qui se sont enthousiasmés sur twitter ! Tiens jetons un œil.

Autre moment de qualité, le discours de Ségolène Royal. Celle-ci garde un grand nombre d’amis au PS. Gageons qu’il y en a aussi beaucoup ailleurs. Nombre d’observateurs parient d’ailleurs sur un second tour, si second tour il y a, entre elle et François Hollande. Son discours semblait d’ailleurs jouer parfois de l’opinion contre le parti, jouant sur ses basiques de 2006 en évoquant par exemple les camps d’enfermements pour mineurs délinquants.

Autres moments classiques dans la journée, ces nombreuses retrouvailles de vieux amis, d’anciens ennemis, de personnalités diverses et variées, regrettant seulement d’avoir raté l’atelier sur la question numérique animé par Christian Paul. Le soir est l’occasion de nouvelles retrouvailles et il doit y a    voir plusieurs Manuel Valls puisque on le croise dans toute la ville.

La primaire bien sûr est dans toutes les têtes mais aussi les questions de fiscalité, de dettes, d’Europe. Un bouillonnement jusque tard dans la nuit prolongé au matin par les discussions avec mes 3 collocataires montebourgois d’appartement du week-end et puis dans le train avec Emmanuel Borde, vieil ami de nos périodes de jeunes strauss-kahniens et Nathalie Perrin-Gilbert, avec qui nous avons échangé de façon intéressante sur la spiritualité.

Une université intéressante et enrichissante. Pas eu le temps de voir tout le monde, pas beaucoup vu aussi les copains blogueurs hélas (Nicolas J, Seb Musset, Intox2007, Nico93, melclalex…). Un peu plus vu les camarades du Rhône et d’ailleurs. Place maintenant aux primaires.