• 9849-xxx-xxx
  • noreply@example.com
  • Tyagal, Patan, Lalitpur

Jean-Marc Ayrault à Singapour : Quand le Petit Journal pipote pour produire des images (Lyonnitude(s) )

Ce pourrait être anecdotique mais c’est de la désinformation.

Ce pourrait n’être pas bien grave si cela révélait un probléme: le Petit Journal de Canal Plus, depuis qu’il est passé à un format plus long, nécessite une production d’images plus grandes pour nourrir l’émission et cette production se fait parfois au détriment des faits.

On monte en épingle de l’anecdotique, on fait mousser du peu important, du bout de phrase ou quelques secondes de begaiement sur une tribune. Pas grave, c’est au téléspectateur et à la chaine de juger si le divertissement en vaut la chandelle.

Plus problématique est, quand en manque d’images et de contenus pour remplir le Petit Journal, l’équipe qui en a la responsabilité fabrique de toutes piéces une fausse information.

Avantage: cela permet de remplir alors, en plus de l’émission de canal plus en contenu, un autre média, Arrêt sur Images, qui signale réguliérement les petits pipotages de l’équipe de Yann Barthès. Mais cela empêche de faire sens.

Quelque chose qui a du échapper d’ailleurs hier justement à nombre d’observateurs, y compris d’Arrêt sur Images ou d’Acrimed pourtant vigilants, c’est le bidouillage du reportage sur le discours de Jean-Marc Ayrault à Singapour dans l’édition d’hier.

Le Petit Journal par son montage, tentait de faire croire que le discours du Premier Ministre ce jour-là n’était qu’un simple copier-collé du Président de la République quelques temps plutôt et qu’ils avaient décrypté l’horrible supercherie.

Le probléme, lorsque l’on voit le discours de Jean-Marc Ayrault, et qui a été coupé au montage par l’équipe de Yann Barthès, c’est que justement le passage en question est une citation du Président de la République et présenté ouvertement comme tel:

« Comme l’a souligné en août dernier notre président de la République, monsieur François Hollande devant la conférence annuelle des Ambassadeurs de France, de nouvelles puissances s’affirment, mais sont réticentes à exercer pleinement les responsabilités associées au statut qu’elles revendiquent. Les anciens blocs ont disparu. Mais de nouveaux ensembles se cherchent, des menaces existent, parfois même elles s’accumulent en se jouant des frontières, que la mondialisation contribue à effacer. Je pense bien sûr au terrorisme, je pense à tous les trafics, y compris les trafics humains ; je pense aux grandes pandémies, mais aussi au détournement des nouvelles technologies de l’information. »

Vidéo : http://www.gouvernement.fr/premier-ministre/discours-du-premier-ministre-a-la-lee-kwan-yew-school-of-public-policy-de-singapour

Voilà, le Petit Journal reprend un paragraphe parmi 30 en coupant volontairement la phrase indiquant qu’il s’agit d’une citation.

Ce n’est pas dramatique mais c’est malhonnête. La fabrique du volume d’images nécessaires chaque soir semble se faire à ce prix…

Jean-Marc Ayrault à Singapour : Quand le Petit Journal pipote pour produire des images (Lyonnitude(s) )

Ce pourrait être anecdotique mais c’est de la désinformation.

Ce pourrait n’être pas bien grave si cela révélait un probléme: le Petit Journal de Canal Plus, depuis qu’il est passé à un format plus long, nécessite une production d’images plus grandes pour nourrir l’émission et cette production se fait parfois au détriment des faits.

On monte en épingle de l’anecdotique, on fait mousser du peu important, du bout de phrase ou quelques secondes de begaiement sur une tribune. Pas grave, c’est au téléspectateur et à la chaine de juger si le divertissement en vaut la chandelle.

Plus problématique est, quand en manque d’images et de contenus pour remplir le Petit Journal, l’équipe qui en a la responsabilité fabrique de toutes piéces une fausse information.

Avantage: cela permet de remplir alors, en plus de l’émission de canal plus en contenu, un autre média, Arrêt sur Images, qui signale réguliérement les petits pipotages de l’équipe de Yann Barthès. Mais cela empêche de faire sens.

Quelque chose qui a du échapper d’ailleurs hier justement à nombre d’observateurs, y compris d’Arrêt sur Images ou d’Acrimed pourtant vigilants, c’est le bidouillage du reportage sur le discours de Jean-Marc Ayrault à Singapour dans l’édition d’hier.

Le Petit Journal par son montage, tentait de faire croire que le discours du Premier Ministre ce jour-là n’était qu’un simple copier-collé du Président de la République quelques temps plutôt et qu’ils avaient décrypté l’horrible supercherie.

Le probléme, lorsque l’on voit le discours de Jean-Marc Ayrault, et qui a été coupé au montage par l’équipe de Yann Barthès, c’est que justement le passage en question est une citation du Président de la République et présenté ouvertement comme tel:

« Comme l’a souligné en août dernier notre président de la République, monsieur François Hollande devant la conférence annuelle des Ambassadeurs de France, de nouvelles puissances s’affirment, mais sont réticentes à exercer pleinement les responsabilités associées au statut qu’elles revendiquent. Les anciens blocs ont disparu. Mais de nouveaux ensembles se cherchent, des menaces existent, parfois même elles s’accumulent en se jouant des frontières, que la mondialisation contribue à effacer. Je pense bien sûr au terrorisme, je pense à tous les trafics, y compris les trafics humains ; je pense aux grandes pandémies, mais aussi au détournement des nouvelles technologies de l’information. »

Vidéo : http://www.gouvernement.fr/premier-ministre/discours-du-premier-ministre-a-la-lee-kwan-yew-school-of-public-policy-de-singapour

Voilà, le Petit Journal reprend un paragraphe parmi 30 en coupant volontairement la phrase indiquant qu’il s’agit d’une citation.

Ce n’est pas dramatique mais c’est malhonnête. La fabrique du volume d’images nécessaires chaque soir semble se faire à ce prix…