• 9849-xxx-xxx
  • noreply@example.com
  • Tyagal, Patan, Lalitpur

Mélancolie sportive et anniversaire (Lyonnitude(s) )

Stade Vuillermet hier pour le match entre le LOU-rugby et Grenoble.Pas mal d’occasions mais peu de concrétisations de part et d’autres.Et puis heureusement pour nous,Dut, le botteur grenoblois n’est pas en réussite.
La toute récente tribune sud, dans laquelle je vais pour la premiére fois est mal conçue, la vue étant en partie bouchée, d’où qu’on se place, par des poteaux.

Mieux vaut prendre des places en est ou en ouest ou faire comme de nombreux spectateurs, se mettre contre les barrières, comme dans un match de rugby de villages.On voit mieux et c’est plus sympa.

Appuyé contre la barrière, j’entends les commentaires excédés  de  certains amateurs d’ovalies  ayant également l’amour du ballon rond.

Les sifflets d’hier pendant la marseillaise jouée en entrée du match amical France-Maroc au Stade de France ont agacé, blessé.

La chose rappelle aussi le fameux France-Algérie envahi par les supporters avant la fin, où l’hymne français avait lui aussi été conspué en entrée.Je me souviens d’ailleurs d’avoir été ce jour-là dans Paris, avec une écharpe tricolore (non pas celle des élus vils taquineurs, celle des supporters !!!) et de l’avoir enlevée tant les réactions étaient à des moments certes amicales et sportives, à d’autres moment rappelant presque le  charme discret d’une entrée dans le local des Bad Gones avec un maillot de St-Etienne sur le dos.

Détail piquant, l’écharpe m’avait été offerte par une copine de l’époque, Houria Bouteldja, qui a d’ailleurs bien changé puisqu’elle est porte-parole des indigènes de la république et qui surprendrait tout le monde en achetant quoi que ce soit évoquant l’équipe de France ou toute chose témoignant d’un vague patriotisme fut-il purement sportif.

La question des sufflets lors des hymnes n’est pas grave en soi.Mais elle est cause de problèmes ultérieurs.Elle donne corps chez certains à l’idée que les populations immigrées ou d’origine étrangère sont haineux, sont hostiles à la France et ne s’intègreront jamais.Elle rend les gens plus sensibles à des politiques de discriminations sur le thème trop connu « Ils ne veulent pas de nous? nous ne voulons pas d’eux ».

Dommage dans notre pays multiculturel, même si il ne faut pas surdimensionner ce genre d’évènement.
Joueurs Algériens comme Marocains,opinion publique algérienne comme marocaine et l’immense majorité des français d’origine algérienne comme marocaine sont à chaque fois gênés et énervés  par ce comportement,de la part d’une frange trop visible devant les caméras de télé, des supporters de leurs équipes les plus virulents.

Pour ne revenir à des ambiances plus sympathiques, le LOU a fini par l’emporter.Le match fut rugueux,le style de rugby rhonalpin est physique,  6 à 3,deux pénalités à une, victoire dans les dernières secondes grace au pied de Peclier.Les lyonnais avaient laissé des brèches dans leur défense mais celles-ci sont restées heureusement impunies.

De quoi sortir le cœur en fête avant de filer à l’anniversaire de Sofiane, qui avait invité dans un lieu dont je vous reparlerait bientôt dédié à la convivialité et au cinéma, le Kabarré rue Renan.Si je faisait partie des gens que celui-ci connaissait de la vraie vie, nombre d’invités étaient des rencontres Facebook ou d’autres réseaux sociaux sur le web.Une sorte d’anniv web 2.0 trés sympa.
Bon anniversaire Sofian.

Ah et puis si vous avez un peu de temps, c’est le loto de l’ALGM cet aprés-midi, 15 heures, Maison Ravier.