• 9849-xxx-xxx
  • noreply@example.com
  • Tyagal, Patan, Lalitpur

35 heures

Michel Rocard veut, pour que la France travaille plus, que nous travaillons tous.

 « Nous travaillons quelque 38 milliards d’heures en France chaque année. Vu le nombre de chômeurs – près de 2,9 millions – il est urgent de passer à 41 ou 42 milliards d’heures collectivement » a-t-il expliqué dans les colonnes du Monde. « Mais pour que chacun ait sa place sur le marché du travail, il faut tomber à moins de 35 heures par semaine. Et c’est d’autant plus nécessaire que la durée de vie s’allonge ».

Je l’ai déjà dit, Michel Rocard, ( qui est par ailleurs dans un projet de disque !) fait partie de mon panthéon politique personnel. J’étais, malgré un encadrement pas des plus engageants dans le Rhône, des tous derniers temps des rocardiens du PS, lorsque la chose existait encore, avant que nous nous fondions dans une démarche autour de DSK.

Encore une fois, comme dans d’autres notre ami Rocard, socialiste et protestant a raison.

Lire la Suite

Oui c’est vrai, Mokthar qui commentait mon billet précédent sur le sujet, et Nicolas ont raison: Manuel Valls va devoir nous expliquer comment il compte s’y prendre concrétement sur sa proposition de détricoter les 35 heures. Et les conséquences. Même si ce n’est surement qu’un moyen de faire du buzz, pas une conviction réelle puisque la chose lui manque cruellement.  Nicolas J nous dit :

Je veux que Manuel Valls explique aux Français qui font des heures supplémentaires qu’ils perdront de la rémunération, notamment les « 25% » de bonification sur trois heures par semaine. Je veux que Manuel Valls explique aux Français comment, à l’embauche, on pourra réellement choisir sans subir de contrainte si on veut un contrat à 35 ou à 38h. Je veux qu’il explique aux Français, au cas improbable où un employeur laisse le choix, comment on pourra refuser de choisir 38h histoire de mettre du beurre dans les épinards. Je veux que Manuel Valls explique comment il donnera des incitations fiscales alors que les 35 heures coûtent déjà une fortune avec les exonérations. Je veux que Manuel Valls jure aux Français que les 5 ou 10% que gagneront en plus les gens ne seront dépensés immédiatement à la caisse de chez Auchan ou Carrefour à cause de la TVA sociale qui compte mettre en œuvre Je veux que Manuel Valls explique aux Français que les patrons accepteront qu’on revienne sur ce qu’ils ont obtenu pendant les négociations, ne serait-ce que par la flexibilité, si on se remet à travailler plus. Je veux que Manuel Valls explique aux nombreux Français dont le travail est annualisé qu’ils vont perdre 10 ou 20 jours de congés par an, qu’ils ne pourront plus poser de RTT pour garder leurs gamins malades (ou aller voir leur mère en Bretagne…) Je veux que Manuel Valls explique aux Français que la France perdra mécaniquement sa première place au classement de la productivité horaire occupée actuellement. Je veux que Manuel Valls explique aux Français en quoi c’est mal de regarder 10 ans en arrière alors qu’il veut nous faire faire la plus grosse régression sociale depuis des centaines années, en confirmant l’augmentation de la durée du travail déjà entamée par la réforme des retraites. J’y rajouterais aussi: je veux que Manuel Valls regarde dans les yeux les chômeurs qui seront virés du fait d’être licenciés parce qu’il y aura moins d’emplois disponibles puisque le travail sera moins partagé, je veux qu’il regarde les employeurs qui devront se coltiner moins de flexibilité et des accords à refaire et qui devront rembourser les aides versées à l’époque pour les 35 heures. Je veux qu’il regarde dans les yeux les mères et pères de famille qui ne pourront plus s’occuper de leurs gosses le mercredi après-midi.

Manuel Valls a rouvert la boite de pandore des 35 heures hier en s’y attaquant. Rappellons que Valls ne représente strictement pas grand-chose au PS et qu’on ne parlerait pas de lui si il était élu d’un autre endroit que de l’Ile-de-France où se trouvent la quasi-totalité des studios télé du pays mais qu’il a besoin de faire parler de lui afin de se vendre chérement à un candidat plus susceptible de gagner les primaires. Quitte à évoquer un sujet qu’il ne connait pas bien en demandant un détricotage des 35 heures qui existe déjà, notamment via la subvention via l’argent public d’heures supplémentaires depuis 2007 avec la loi TEPA…

Du coup, suite à cette déclaration, une grosse frange de la droite a applaudi et remet une couche contre une mesure que les leaders UMP promettent d’abroger à longueur de meeting pour chauffer le militant…mais sans jamais oser passer à l’acte, preuve que la réduction du temps de travail, c’est tout de même une bonne chose. Le Président de la République a beau avoir été élu surtout par des gens qui ne travaillent plus (les retraités) il ferait vilain de supprimer une quinzaine de jours de repos à des cadres très stressés, faire rebosser des mères de famille l’après-midi ou faire manier plus longtemps dans la journée le marteau-piqueur.

Très favorable aux 35 heures, malgré quelques désaccords de méthode à l’époque, je trouve surtout que la question de la quantité de travail est, d’un point de vue économique, une notion dépassée, dogmatique et ridicule.

Lire la Suite