• 9849-xxx-xxx
  • noreply@example.com
  • Tyagal, Patan, Lalitpur

Afterwork , la maniére lyonnaise d’être déjanté by Mickael Drai et son crew

Je vous avait parlé quelques temps d’une fabuleuse série décalée sur la cuisine lancée par l’équipe du talentueux Mickael Drai. Le croisant mercredi dernier lors de l’enregistrement d’Hôtel Marmelade, celui-ci m’a parlé du pilote de son projet Afterwork, que j’avais pas encore eu le plaisir de voir et m’a envoyé le lien.

Et pour tout dire j’ai encore une fois adoré. Mickael et son complice accompagnés d’une Lisa Bron transformée en stagiaire exploitée revisitent le bas des pentes et le nord de la presqu’ile. Les compères commencent par une sympathique et intéressante entrevue avec Nathalie Perrin-Gilbert (en plus elle a payé sa tournée hier dans le même bistrot lors de la notre ballade de campagne en presqu’ile, dommage que les cafetiers du premier oublient toujours les tranches de citron dans le Perrier (-;), souriante maire du 1er mais sceptique sur les réseaux sociaux (mais si Nathalie on peut être sur Facebook et avoir une vie sociale !) continuent chez un coiffeur pas comme les autres, se mettent en tutu devant l’opéra, dinent en amoureux aux Demoiselles de Rochefort et finissent à la nuit à…ben vous n’avez qu’à regarder ce petit bijou de lyonnitude déjantée.

After Work 1.4

Afterwork , la maniére lyonnaise d’être déjanté by Mickael Drai et son crew

Je vous avait parlé quelques temps d’une fabuleuse série décalée sur la cuisine lancée par l’équipe du talentueux Mickael Drai. Le croisant mercredi dernier lors de l’enregistrement d’Hôtel Marmelade, celui-ci m’a parlé du pilote de son projet Afterwork, que j’avais pas encore eu le plaisir de voir et m’a envoyé le lien.

Et pour tout dire j’ai encore une fois adoré. Mickael et son complice accompagnés d’une Lisa Bron transformée en stagiaire exploitée revisitent le bas des pentes et le nord de la presqu’ile. Les compères commencent par une sympathique et intéressante entrevue avec Nathalie Perrin-Gilbert (en plus elle a payé sa tournée hier dans le même bistrot lors de la notre ballade de campagne en presqu’ile, dommage que les cafetiers du premier oublient toujours les tranches de citron dans le Perrier (-;), souriante maire du 1er mais sceptique sur les réseaux sociaux (mais si Nathalie on peut être sur Facebook et avoir une vie sociale !) continuent chez un coiffeur pas comme les autres, se mettent en tutu devant l’opéra, dinent en amoureux aux Demoiselles de Rochefort et finissent à la nuit à…ben vous n’avez qu’à regarder ce petit bijou de lyonnitude déjantée.

After Work 1.4