• 9849-xxx-xxx
  • noreply@example.com
  • Tyagal, Patan, Lalitpur

août 2010 | Page 2

Pardon pour le jeu de mots foireux avant de me mettre en jambes sur un sujet grave. Le monde politique et médiatique s’emballe autour de la question rom. Hortefeux vient de donner des chiffres de la délinquance « des personnes d’origine roumaine » ce qui parait curieux, les statistiques ethniques étant théoriquement interdites.

Même la fille adoptive de Chirac vient de ressortir et donner son avis ! : « Ils ne parlent pas notre langue, ils n’ont pas de quoi vivre et ils n’éduquent pas leurs enfants qui sont peu scolarisés […] Ils vivent comme des rats et c’est intolérable de fermer les yeux la dessus. » Une réaction équilibrée et nuancée comme on peut le voir. Ouverte aussi. Et qui montre que malgré les illusions de certains, les clans du chiraquisme ne valent pas forcément mieux que ceux du sarkozysme. La généralisation complétement débile, on la connait, on a déjà vu et une exposition dans le 7e actuellement présentée au musée de la résistance permet justement de mieux connaitre cette population.

Il faut bien sûr à l’inverse éviter l’angélisme: Il suffit d’aller dans le métro, à Bellecour, place du Pont et vers La Part-Dieu pour voir qu’il y a des problèmes:

Oui il y a des roms qui ne scolarisent pas leurs gosses et les envoient mendier. Tout lyonnais ou presque s’est fait un jour interpeller par un petit enfant rom aux heures de l’école

Oui il y a des roms qui ne veulent pas travailler, certains, lors de visites et d’intervention d’élus de l’arrondissement où je siège nous l’ont clairement dit.

Mais contrairement à ce que voudrait faire croire la fille adoptive de Jacques Chirac et le gouvernement non et non TOUS les Roms ne sont pas ainsi, TOUS les Roms n’ont pas vocation à être sanctionnés, est-ton pour la punition collective ? L’ethinisation des fautes ? Et puis la solution à l’absence de scolarisation d’un gosse passe-t-elle par des services sociaux efficaces ou par la matraque des CRS au petit matin ?

Pour tenir ses chiffres de reconduite, Hortefeux et Sarkozy s’attaquent aux Roms. Il savent, comme je le sais en tant qu’élu local, que c’est un moyen facile de gonfler les chiffres: j’ai par exemple eu connaissance par des associations d’aide qu’un même individu a été renvoyé 4 fois en Roumanie (Pays membre de l’Union). Il est peut-être temps d’arrêter ce mélange de ridicule et d’immonde. Sauf si à part récupérer les voix du FN, l’histoire sert à faire oublier les affaires de Woerth. Après tout on est dans un pays où l’on se permet tout et n’importe quoi, jusqu’au ridicule.

Les prêtres catholiques, dont les ouailles votent massivement pourtant pour la droite, ont eu la dignité de le rappeler.

A droite quelques-uns sont mal à l’aise. Quand aux ministres d’ouverture il se taisent, espérant, à défaut d’honneur, garder leur maroquin.

Décidément Le Monde doit certainement avoir deviné que je m’apprête à quitter mon abonnement Ipad à Libération pour une soucription au célébre journal du soir. Après avoir mis une photo d’adorable Pla Pla célèbre accordéoniste du quartier et cuistot dans le café restaurant au coin de ma rue samedi dernier (le monsieur était ému), aujourd’hui c’est moi qui ai le plaisir de la mention dans le journal en question via un article d’Alexandre Piquart. Ce n’est certes pas la première fois que j’ai les honneurs d’être cité par Monde, de plus en une du site mais ça n’arrive pas tous les jours. L’article ? Allez le lire ici.

Un billet largement twitté ces jours-ci « Auto-entrepreneur, la fin des illusions » évoque la baisse des créations d’auto-entreprise ces trois derniers mois et le nombre de structures n’ayant fait aucun chiffre d’affaire.

Le gouvernement, pas très transparent comme toujours, refuse de communiquer sur les chiffres réels des entreprises de ce type qui gagnent de l’argent. Sans doute a-t-il trop vite communiqué sur un succès du dispositif, seulement fondée sur le nombre de création (ce qui est tout de même une réussite en soit) et non sur les revenus ou le chiffre d’affaire généré. Mais on ne peut pas non plus (encore) parler d’échec.

L’auto-entreprise est, je l’ai dit, une des rares bonnes idées du gouvernement. Certes à terme, certains à droite y voient le premier élément pour tomber dans une société dans lequel il n’y aurait plus de salariés mais juste des petits entrepreneurs individuels, sans droits à la retraite ou cotisations de toutes sortes à payer. Mais pour l’heure, malgré un encadrement très insuffisant, la mesure a du mérite.

Lire la Suite

Je n’ai pas assisté à la dernière journée d’été d’Europe Ecologie, rentrant dans l’après-midi à Lyon. 
Globalement une excellente impression de ces moments et quelques questionnements. Vous avez été particulièrement nombreux à suivre mes comptes-rendus, y compris un certain nombre de participants et de journalistes. Même si les commentaires ont été rares. Merci.

Globalement on peut dire, en vrac et en quelques minutes:

-Que ce furent des moments de rencontres en tous genres forts sympathiques.

-Que la candidature d’Eva Joly est largement en orbite et ne devrait pas poser de gros soucis.

-Que l’alliance avec le reste de la gauche devrait, après des discussions de circonscriptions, ne pas poser de soucis programmatiques lourds. reste bien sûr que les cantons et circonscriptions seont débattus fortement…

-Qu’il y a du boulot et de la convivialité à faire progresser (alors que l’organisation générale est sympathique) chez les web-militants du parti, un peu fermés dans leur bulle.

-Que les élus Europe Ecologie sont assez dispos et bien moins distants qu’au PS.

-Qu’il y a une fraicheur chez des Julien Bayou et des Augustin Legrand pour citer deux exemples parmi d’autres qui font plaisir

-Que certaines questions mériteraient peut-être un peu de travail, notamment sur l’articulation entre une culture décentralisatrice et un refus des transports.Décentraliser c’est aussi permettre aux métropoles régionales de refaire un peu de retard sur Paris. La chose est donc à mon avis à murir davantage.

-Que Corinne Lepage, même si elle exaspère nombre de cadres et militants par un discours creux, un opportunisme rare et un melon énorme est pour l’instant en odeur de sainteté chez la direction. En effet, elle a une petite capacité de nuisance et Cohn-Bendit pourrait faire des sorties virulentes sur les verts si d’aventure elle était un peu mal acceptée.

-Que Cohn-Bendit, que j’aime bien, est marginalisé par le duo Duflot/Joly et du coup rue un peu dans les brancards de façon parfois pas constructive; Mais quel type !

-Que l’éthique personnelle, la manière de vivre la politique du mouvement est intéressante

-Que y’a des gus dans les couloirs avec d’obscures motions locales sur le fonctionnement du parti un peu ridicules.

En tous cas très content

Deuxième journée d’été d’Europe Ecologie. Mes impressions au fil du jour.

Lire la Suite

Quelques aperçus du ce premier jour de journées d’été d’Europe Ecologie et des Verts

Lire la Suite

C’est décidément une journée écolo sur mon autre blog comme sur celui-là. Je serai à l’université d’été des Verts et d’Europe Ecologie à partir de demain. La chose se déroule à Nantes, ville gérée par le socialiste Jean-Marc Ayrault avec au sein de sa majorité deux composantes d’Europe Ecologie: Les Verts et les régionalistes de l’Union Démocratique Bretonne.

  Je ne manquerai pas de faire, selon la connexion internet existante, mon temps et mes envies, des billets d’ambiance sur l’université et/ou du live blogging, comme j’ai pu en faire dans pas mal d’occasions. Amis blogueurs Vogelsong, Bahby, Nicolas, Briavel, Dagrouik, Coucou, Suzanne, Juan et les autres, je vous tiendrai au courant. Et même Didier et Le Chafouin pour qu’il braillent ou soient sarcastiques. Et puis je vous en parlerai surtout à vous chers lecteurs de ce modeste blog.

J’y croiserai mes collègues militants et élus lyonnais, blogueurs,et des copines et des copains.

Le programme et les débats s’annoncent intéressants et riches.

Des questions stratégiques, du régionalisme, des projets éducatifs,de l’entrepreneuriat, de la fin et des moyens en politique, du « que ferait un écologiste au ministère de l’intérieur ? » , du militer autrement…le tout entrecoupés de moment de convivialité. Bref tout cela s’annonce passionnant.Y’aura-t-il des tensions de couloir ? Sans doute aussi. On verra.

L’ONU et les ONG alertent: Les dons sont nettement insuffisants pour aider les Pakistanais victimes de catastrophe.

Certes, comme le dit Rony Brauman, il ne faut pas céder au catastrophisme concernant la situation actuelle dans ce pays. Certes l’aide a Haïti a dépensé une partie des budgets, certes le pays n’est pas très parlant pour les français mais je pense, comme d’autres, que le problème se situe au niveau du problème d’image et de comportement du Pakistan.

Liberté des femmes dans certaines régions, discriminations religieuses, notamment envers les chrétiens, forte présence d’islamistes dans certains quartiers de Grande-Bretagne pakistanais ou des villes à la frontière du Pakistan, corruption (le président est réputé pour sa capacité à prendre une commission de 10% sur tout ce qui passe) et meurtres politiques, le Pakistan n’est pas populaire et l’attitude du régime en place, corrompu, autoritaire et soutien de certains

talibans n’aide pas. et ce n’est pas le cricket, sport majeur au Pakistan, qui va rehausser tout cela puisque la dernière équipe nationale à être venue affronter les pakistanais a été victime d’une attaque…

Il n’est donc pas étonnant que le pays aie un terrible déficit d’image. Dommage pour les victimes qui souffrent en attendant du fait de la faible mobilisation des fonds et des dons. Médecins sans Frontières n’aurait reçu que 3000 euros de dons depuis le début de la catastrophe. La Fondation de France seulement 300…

La communauté internationale et en premier lieu la France et nombre de pays musulmans, qui multiplient pourtant les paroles de solidarité, n’aident

que peu.

 Un nouvel appel a été lancé, pas sur qu’il arrive à permettre de dépasser le problème, surtout lorsque nombre de gens s’interrogent sur le coût du programme nucléaire pakistanais, les visites somptuaires et le train de vie des dirigeants du pays ou le soutien financier à des

groupes terroristes.

 En attendant on meurt là-bas et des milliers de
gens n’ont pas de toit. C’est une terrible réalité, même si la situation est complexe. Si on souhaite contribuer à l’aide au Pakistan, c’est ici. Et si vous ne voulez pas aider la-bas, pour soutenir tout de même ici, c’est là.